CHIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Carnivore domestique dont l'histoire accompagne celle de l'homme. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre : Caniformes ; famille : Canidés.

D'une race à l'autre, les chiens présentent une grande variété morphologique du fait de la sélection effectuée par l'homme, ce dernier ayant exploité au maximum toutes les possibilités de l'espèce (multiples croisements, sélection de certaines anomalies telles que le nanisme, le prognathisme...). Leur tête peut être écrasée, courte ou longue, leurs oreilles dressées ou tombantes, voire « découpées » chirurgicalement par l'homme, leurs membres trapus ou effilés. Leur taille et leur poids varient de 15-20 centimètres et 1 kilogramme (chihuahua) à 80-90 centimètres (Irish Wolfhound) et 100 kilogrammes (mastiff).

La biologie moléculaire a permis de montrer que le chien est issu du loup (Canis lupus) et non pas du chacal ou du coyote. Sa domestication remonterait à quelque 10 000 ans avant J.-C. Déifié au cours des âges, le chien a été intimement lié à la vie sociale de la plupart des civilisations. Les Égyptiens et les Romains tentèrent les premiers de créer des races en fonction de la taille des proies qu'ils voulaient chasser et de leur agrément. À la fin de l'Antiquité, la diversification des races est déjà importante. Très vite ensuite, l'homme, en se déplaçant avec son compagnon, propage dans le monde entier le procédé de la sélection des races. C'est à la fin du xixe siècle que l'on va véritablement fixer les races, en accordant de l'intérêt à la morphologie du chien et en établissant des standards (description officielle et détaillée pour chaque race). À cette époque, beaucoup de races de chiens de compagnie voient le jour. On distingue déjà les lévriers, les molosses, les chiens de traîneau, les chiens de chasse, les chiens d'arrêt. Le psychisme du chien est alors sélectionné comme sa robustesse et sa longévité.

Comme le loup, le chien est un carnivore, à tendance plus omnivore que le chat. Il vit une vingtaine d'années, peut se reproduire dès l'âge d'un à deux ans. Les chaleurs de la femelle sont cycliques (six mois pour les petites races, neuf à dix mois pour les grandes). Le temps de gestation est de deux mois. Le nombre de jeunes par portée varie, suivant les races, de un à douze. Les petits seront allaités durant deux mois.

Les chiens sont très sociaux ; ils communiquent principalement par l'odorat (urine, fèces), un sens évidemment très développé chez ces animaux, par jappements et par des positions gestuelles (principalement mouvements de queue et d'oreilles).

La Fédération cynologique internationale a recensé près de 420 races de chiens (dont 260 en France) et adopté depuis 1987, sur une proposition de la Société centrale canine (France), une nouvelle classification fondée sur leur morphologie et leur utilisation. On distingue dix groupes :

– les chiens de berger et de bouvier (berger allemand, berger belge, briard, beauceron, picard, berger des Pyrénées, bouvier des Flandres, colley, bobtail...), à l'exception actuellement des chiens de bouvier suisses ;

– les chiens de garde (ou molossoïdes) et de protection (boxer, bulldog, bullmastiff, léonberg, dogues, saint-bernard, terre-neuve, etc.) et les chiens de trait (bouvier suisse...) ;

– les terriers (airedale, bull-terrier, cairn, fox, irish-terrier...) ;

– les teckels (à poils durs ou ras) ;

– les chiens nordiques de type spitz ou primitif (chow-chow, laika, husky...) ;

Chiens de traîneau, Tasiilaq, Groenland

Photographie : Chiens de traîneau, Tasiilaq, Groenland

On distingue quatre races officielles de chiens d'attelage : le malamute, le samoyède, le groenlandais et le husky. 

Crédits : Y. Kumsri/ Shutterstock

Afficher

– les chiens courants et de recherche au sang (bassets, beagles, saint-hubert...) ;

– les chiens d'arrêt (braques, épagneuls, setters...) ;

– les chiens débusqueurs, rapporteurs de gibier et les chiens d'eau (cockers, labrador et autres retrievers, springer...) ;

– les chiens d'agrément et de compagnie (bichon, caniches, carlin, chihuahua...) ;

– les lévriers (barzoï, afghan, sloughi...).

La transformation de l'habitat et du mode de vie des hommes a fait décliner certaines races, particulièrement celles qui ont été sélectionnées pour la chasse ou pour l'élevage dont les pratiques se sont modifiées. Certaines races ont disparu (griffon de Bresse, berger ardennais, berger du Larzac), d'autres sont devenues rares (chien de loutre, terrier australien, braque portugais). En revanche, des races de chiens (pittbull, doberman [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CHIEN  » est également traité dans :

CÉNUROSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 739 mots

Les cénuroses sont des parasitoses graves, liées au développement, chez les animaux herbivores et, exceptionnellement, chez l'homme, des larves dites cénures de ténias appartenant au genre Multiceps . Un cénure est une larve vésiculaire contenant plusieurs têtes de ténia (ou scolex). C'est-à-dire qu'à partir d'un seul œuf la larve va élaborer plusieurs scolex dont chacun donnera un ténia adulte. C […] Lire la suite

CHASSE

  • Écrit par 
  • Xavier PATIER
  •  • 7 042 mots

Dans le chapitre « La meute comme signe nobiliaire »  : […] La chasse à courre et plus précisément son emblème, la vénerie royale et ses meutes, illustre l'évolution des significations accordées à la chasse. Considérée souvent comme une invention des Gaulois – ce qui est difficile à prouver –, la chasse à courre participe à l'identité française. Au début du xiv e  siècle, la technique et l'éthique de ce mode de chasse a progressivement connu une codificati […] Lire la suite

DINGO

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 408 mots
  •  • 1 média

Chien sauvage, à la robe fauve, vivant dans les déserts, les forêts humides ou les terrains boisés d'Australie. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre : Caniformes ; famille : Canidés. Les dingos ( Canis familiaris dingo ) seraient issus de chiens domestiques introduits en Astralie par les Aborigènes, il y a environ 9 000 ans, puis redevenus sauvages. Leur morphologie est forte […] Lire la suite

ESPÈCE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 4 765 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La notion d'espèce aujourd'hui »  : […] Les trois définitions données ici se situent clairement dans une optique évolutionniste. Depuis les années 1970, la situation a considérablement empiré pour tous ceux qui espéraient que la biologie contemporaine réussirait à donner une définition unitaire de l'espèce. Les concepts de l'espèce ont proliféré. On en compte aujourd'hui plus d'une vingtaine, tous opératoires et utilisés dans des domain […] Lire la suite

HUMAINS ET NON-HUMAINS (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK
  •  • 2 230 mots

Dans le chapitre « Du symbolique au signe : vers une anthropologie de la nature »  : […] Au début du xx e  siècle, le philosophe Lucien Lévy-Bruhl (1910) s’interrogeait déjà au sujet de ce que, selon l’ethnographe Karl von den Steinen, un informateur bakaïri du bassin du Haut Xingu brésilien lui avait rapporté : « Les Bororo sont des perroquets ara et les Trumai sont des animaux aquatiques ». Lévy-Bruhl y voyait l’application d’un principe de participation et d’une logique affective […] Lire la suite

LEPTOSPIROSES

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 558 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Leptospiroses mineures »  : […] Dans les leptospiroses mineures, l'épidémiologie s'apparente à celle de la leptospirose ictéro-hémorragique, mais les réservoirs de leptospires sont différents . La leptospirose à grippo-typhosa est transmise par les campagnols ( Microtus arvalis ), rongeurs qui sont à l'origine de la contamination des baigneurs et de certains travailleurs ruraux. La leptospirose à pomona (« maladie des porchers […] Lire la suite

L'ÎLE AUX CHIENS (W. Anderson)

  • Écrit par 
  • Ariane ALLARD
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Raffiné, burlesque, maniaque ou mélancolique : l’univers de Wes Anderson se laisse malaisément délimiter par un seul adjectif. Et ce n’est pas L’ Î le aux chiens qui va changer la donne. Salué par l’ours d’argent du meilleur réalisateur à la Berlinale 2018, ce nouveau film d’animation, huit ans après Fantastic Mr   Fox , se présente à la fois comme un récit d’aventures, un feu d’artifice visuel e […] Lire la suite

SAHUL

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Australie postpléistocène »  : […] À la fin du Würm, le lent réchauffement climatique entraîne une transgression marine qui isole l'Australie de la Nouvelle-Guinée et de la Tasmanie. Ici, quelques voies de passage réapparaîtront, à travers le détroit de Bass, pendant les phases froides du Tardiglaciaire, mais cette route reste coupée depuis 10 000 ans. Les climats de l'Australie se modifient peu à peu, deviennent plus chauds et hum […] Lire la suite

TUMEURS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles FRIEDMANN, 
  • Rémi GÉRARD-MARCHANT, 
  • Charles GOSSE
  • , Universalis
  •  • 5 583 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le sarcome de Sticker du chien »  : […] Le sarcome de Sticker du chien est encore appelé « sarcome vénérien ». De consistance molle, friable, saignant facilement, cette tumeur siège chez le mâle à la base du pénis et chez la femelle au niveau du vestibule ou dans la cavité vaginale ; en partie dorsale surtout, elle ne donne pratiquement jamais de métastases. Il s'agit d'une tumeur bénigne, de nature réticulaire, qui guérit définitivemen […] Lire la suite

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

Dans le chapitre « Viroses canines »  : […] Les plus redoutées des maladies à virus chez le chien sont la maladie de Carré (ou maladie du jeune âge) et la maladie de Rubarth. Une prophylaxie médicale entreprise dès les premiers mois permet heureusement leur prévention. La maladie de Carré est très contagieuse pour les jeunes animaux. Elle atteint également le furet, le vison et le renard. Les manifestations nerveuses de la maladie peuvent, […] Lire la suite

Les derniers événements

1er-23 mars 2008 Colombie. Tensions avec l'Équateur et le Venezuela

De son côté, le président vénézuélien Hugo Chávez qualifie Raul Reyes de « bon révolutionnaire », le président colombien Álvaro Uribe de « criminel », de « menteur » et de « mafieux », et la Colombie elle-même de « petit chien » de l'« empire » américain. Le 3, l'Équateur et le Venezuela rompent leurs relations diplomatiques avec la Colombie, imités le 6 par le Nicaragua. […] Lire la suite

8-28 août 1996 Cambodge. Défections dans les rangs khmers rouges

Le 8, le « second » Premier ministre Hun Sen annonce le ralliement de deux chefs militaires khmers rouges, Eat Chien et Sok Pheap, ainsi que de leurs hommes, qui participaient à la défense des bastions rebelles de Pailin et de Phnom Malaï, proches de la frontière thaïlandaise, dans l'ouest du pays. Le succès des négociations menées par le Parti du peuple cambodgien (ex-communiste) – qui partage le pouvoir avec le Funcinpec (royaliste) du « premier » Premier ministre Norodom Ranariddh – augmente le crédit de son chef Hun Sen, dans un climat politique tendu. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « CHIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chien/