DINGO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chien sauvage, à la robe fauve, vivant dans les déserts, les forêts humides ou les terrains boisés d'Australie. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre : Caniformes ; famille : Canidés.

Les dingos (Canis familiaris dingo) seraient issus de chiens domestiques introduits en Astralie par les Aborigènes, il y a environ 9 000 ans, puis redevenus sauvages. Leur morphologie est fortement apparentée à celle du chien domestique : corps musclé et puissant, pattes courtes et râblées, cou épais, museau long et pointu, oreilles dressées et queue longue, peu touffue pour un canidé. Leur pelage, dense et court, est uniformément brun fauve.

Dingo

Dingo

photographie

Le dingo (Canis familiaris dingo) vit en Australie. Il serait issu de chiens domestiques introduits par les aborigènes et redevenus sauvages. Bien que sa présence régule en partie les populations envahissantes de lapins, il aurait eu un rôle dans la disparition ou la régression des espèces de... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Ils mesurent de 80 centimètres à 1 mètre de longueur (queue, 35 cm, non comprise) et de 55 à 70 centimètres de hauteur au garrot. Leur poids varie de 15 à 25 kilogrammes suivant la saison et le sexe. Leur espérance de vie est de l'ordre de vingt ans.

Vivant en petits groupes familiaux, comme leurs très lointains ancêtres les loups, ils se rassemblent, surtout en cas de disette, en meutes plus importantes pour chasser toutes sortes de vertébrés (kangourous, wallabies, rongeurs, lapins, oiseaux). Du fait de l'abattage systématique des kangourous dans certaines zones, ils peuvent, pour survivre, s'attaquer au bétail (moutons et jeunes veaux), devenant alors eux-mêmes nuisibles aux yeux des éleveurs. Pour capturer leurs proies, ils recourent à l'embuscade, à la poursuite ou à la ruse, un des dingos hurlant et s'agitant pour affoler les herbivores et les autres encerclant le troupeau et égorgeant rapidement un maximum de moutons.

Il n'y a pas de saison de reproduction bien définie. Comme chez le chien domestique, l'accouplement est long (20 min). Après une gestation de deux mois, trois à six petits naissent aveugles, dans une grotte, un arbre creux ou un terrier. Ils rejoindront la meute un mois plus tard et seront allaités pendant deux mois. Ils apprendront progressivement à chasser.

Les dingos ont longtemps concurrencé le loup de Tasmanie (ou thylacine), le plus gros marsupial carnivore, disparu d'Australie il y a 3 000 ans et même vraisemblablement éteint en Tasmanie (le dernier survivant a été capturé en 1933). Considérés comme trop nombreux, les dingos sont souvent exterminés.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DINGO  » est également traité dans :

SAHUL

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Australie postpléistocène »  : […] À la fin du Würm, le lent réchauffement climatique entraîne une transgression marine qui isole l'Australie de la Nouvelle-Guinée et de la Tasmanie. Ici, quelques voies de passage réapparaîtront, à travers le détroit de Bass, pendant les phases froides du Tardiglaciaire, mais cette route reste coupée depuis 10 000 ans. Les climats de l'Australie se modifient peu à peu, deviennent plus chauds et hum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahul/#i_6945

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « DINGO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dingo/