CHÊNAIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Quercus en Europe

Quercus en Europe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Chêne (plantule)

Chêne (plantule)
Crédits : Laurie Campbell/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Houx

Houx
Crédits : Val Corbett/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Autres chênaies « pures »

Elles peuvent présenter autant de variations que celles de la chênaie sessiliflore ; seuls des types moyens, bien caractérisés et largement répandus, seront envisagés. Les chênaies à chêne pédonculé abondant, sur sol riche, humide ou calcaire, seront rangées dans les chênaies « mélangées ».

La chênaie pubescente

La chênaie pubescente, de Fontainebleau par exemple, est une futaie très claire – plus lumineuse encore que la chênaie sessiliflore – qui présente souvent de larges clairières herbeuses, les « prés-bois ». La strate arborescente ne comporte en principe que le chêne pubescent avec de nombreux arbustes en sous-étage : Prunus mahaleb, troène, amélanchier (latéméditerranéen), divers églantiers et localement l'alisier de Fontainebleau (Sorbus latifolia). Ailleurs, se rencontrent d'autres arbrisseaux caractéristiques : épine-vinette et baguenaudier.

La strate herbacée dense est magnifiquement fleurie : campanule à feuilles de pêcher, géranium sanguin, trèfles rouges (Trifolium medium, rubens), filipendule, une renoncule méridionale (Ranunculus gramineus), de nombreuses orchidées ; les espèces caractéristiques ou constantes sont des latéméditerranéennes (Limodorum, garance), des médio-européennes (Asperula tinctoria), des submontagnardes (Sesleria, Laserpitium). Ces plantes accompagnent le chêne pubescent jusque sur ses limites, et certaines peuvent alors, dans le nord du Bassin parisien, participer à des prés-bois avec des chênes sessiliflores ou surtout pédonculés.

Dans la plus grande partie de la France et de l'Europe centrale, la chênaie pubescente est localisée sur des sols très filtrants et calcaires, à pH voisin de 8, sur des rendzines grises ou des sols bruns calcaires, en exposition chaude et ensoleillée. Ainsi, dans la région parisienne, on l'observe sur la marge méridionale des plates-formes calcaires (rendzines) et sur les produits d'épandage quaternaires des fonds de vallées (sols bruns calcaires). Dans les régions méridionales, elle se localise sur les versants moins chauds et s'élève en altitude, caractérisant l'étage collinéen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHÊNAIES  » est également traité dans :

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les facteurs biotiques »  : […] Les conditions de climat et de sol sont nécessaires mais non suffisantes à l'implantation d'un type forestier défini. Les êtres vivants qui constituent la forêt ou vivent en son sein exercent presque toujours une influence considérable sur le peuplement forestier, et aussi sur son évolution (cf. infra ). Les actions biotiques végétales sont faciles à ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_9420

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel BOURNÉRIAS, « CHÊNAIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chenaies/