CHARRUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'époque gréco-romaine, tous les éléments constitutifs de la charrue sont attestés, mais encore employés séparément. En Italie du Nord, dans le Tessin, l'avant-train est connu. En Europe non méditerranéenne, on utilise un araire à coutre. Il suffira donc de réunir, sur le traditionnel araire à soc, le coutre et l'avant-train pour confectionner une charrue : celle-ci apparaît entre le vie et le viie siècle. Ultérieurement, les progrès seront peu spectaculaires, malgré la diversité des instruments : versoir mobile, coutre orientable, système régulateur de l'age sur l'avant-train pour obtenir un labour plus profond, capable de retourner des sols lourds (argileux) d'accès difficile avec l'araire, la charrue permet les grands défrichements du xie au xiiie siècle ; elle est l'une des causes de la disparition des grandes famines pendant cette période de l'histoire occidentale. La charrue de Dombasle, elle-même, n'apporte aucune nouveauté, si ce n'est une construction entièrement métallique. En revanche, la charrue « brabant double », avec ses deux socs, opposés et pivotant sur l'age, est une innovation importante : ce dispositif permet de tracer, en sens inverse du sillon précédent, un sillon juxtaposé. Mais la charrue se transforme vraiment quand on substitue à la traction animale la force motrice de la vapeur. Les premiers essais, à partir de 1825, ont lieu en Amérique et en Angleterre. Placée dans l'axe du champ, à égale distance des deux extrémités, une locomobile entraîne un tambour sur lequel s'enroule un câble. Tirée vers la machine, la charrue creuse le sillon ; puis ramenée à la limite du champ, elle est tractée de nouveau par la locomobile qui progresse avec le labour. On expérimente encore, d'un bout à l'autre du champ, entre deux locomobiles, le va-et-vient d'un câble dont la charrue est solidaire : celle-ci, guidée par les mancherons et retournée à chaque fin de course, travaille dans les deux sens. Enfin, à la manière d'une herse, une batterie de socs sera tirée par la locomobile, système préfigurant la charrue polysoc et son tracteur Diesel.

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARRUE  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 078 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La révolution agricole du Moyen Âge »  : […] à la fourche. Le fumier, transporté sur les jachères par chariots et charrettes, a pu alors être enfoui grâce à la charrue, un instrument tiré par des animaux et permettant de réaliser un labour véritable sur toute l'étendue des jachères. De plus, avec la herse ameublissant le sol avant les semis, et le rouleau tassant le sol après, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-histoire-des-agricultures-jusqu-au-xixe-siecle/#i_15709

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le bœuf et l'araire »  : […] de Chine ou de l'Inde, les autres, tout simplement, d'Europe centrale. Soit la nouvelle charrue médiévale à roues, coutre et versoir : la pièce essentielle, le versoir qui retourne le sol, semble être apparue dans le monde germanique, tandis que les roues et le coutre viennent de la Gaule Cisalpine et de l'Italie classique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-rurale/#i_15709

TECHNOLOGIE CULTURELLE

  • Écrit par 
  • Robert CRESSWELL
  •  • 7 889 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Techniques de fabrication »  : […] invention réelle. En effet, on peut remarquer la différence entre l'invention du rouet et l'invention de la charrue. L'adjonction d'un coutre et d'un versoir à l'araire, transformant un outil symétrique qui égratigne la terre en un outil dissymétrique qui retourne des mottes d'herbes, permit, jointe à l'invention de fers pour les pieds des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technologie-culturelle/#i_15709

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « CHARRUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charrue/