CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Grand Est : carte administrative

Grand Est : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Charleville-Mézières : la place Ducale

Charleville-Mézières : la place Ducale
Crédits : Paul Almasy/ Corbis

photographie


Chef-lieu du département des Ardennes, Charleville-Mézières est issue de la fusion, en 1966, de Charleville, de Mézières et de trois autres communes. Elle comptait, lors du recensement de 2012, 51 561 habitants et 61 417 dans l'agglomération.

Grand Est : carte administrative

Grand Est : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Grand Est. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La ville occupe une position remarquable sur la Meuse, là où le fleuve change de direction : il décrit quatre méandres serrés pour pénétrer en direction du nord dans le massif ancien ardennais. Ce site accidenté et exposé aux inondations a été occupé très tôt, diverses fouilles ayant révélé de nombreuses traces d'habitat préhistorique, celtique, gallo-romain puis mérovingien. Parmi les châteaux forts du haut Moyen Âge, le premier rôle revint à celui qui gardait le passage le plus étroit du premier méandre, édifice en bois détruit à la fin du ixe siècle, puis reconstruit en pierre, d'où le nom de Maceriae, « les vieux murs », devenu Mézières. La petite ville bénéficia d'une charte concédée par les comtes de Rethel en 1233 et développa le commerce du vin le long de l'axe mosan ainsi que le travail de la laine, du cuir et des métaux, entourant de quatre faubourgs son centre tassé autour du château. Mais, au xvie siècle, Mézières s'est trouvée confinée à son rôle militaire après avoir soutenu victorieusement le siège de 1521 contre les armées de Charles-Quint, puis a beaucoup souffert des guerres de Religion, avant de dépérir aux xviie et xviiie siècles face à la concurrence d'une cité rivale, Charleville.

Véritable ville nouvelle construite à partir de 1606 à l'initiative de Charles de Gonzague, duc de Nevers et de Rethel et gouverneur de Champagne et Brie, par l'architecte Clément Métézeau sur un plan quadrillé autour de la vaste place Ducale, Charleville se développa vigoureusement, alliant l'essor de ses industries (manufacture d'armes, clouterie, travail du cuir) à une activité commerciale prospère. Mais, à la Révolution, c'est Mézières qui fut choisie contre Sedan et Charleville comme chef-lieu du département des Ardennes. Ville de fonctionnaires, el [...]

Charleville-Mézières : la place Ducale

Charleville-Mézières : la place Ducale

Photographie

La place Ducale de Charleville-Mézières est l'œuvre de l'architecte Clément II Métezeau et date du XVIIe siècle. Construite sur le modèle de la place des Vosges à Paris, elle est entourée d'un alignement de pavillons de couleur ocre et rouge, qui respecte la règle de quatre: quatre... 

Crédits : Paul Almasy/ Corbis

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Reims-Champagne-Ardenne

Classification

Pour citer l’article

Marcel BAZIN, « CHARLEVILLE-MÉZIÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charleville-mezieres/