CHARLES III LE SIMPLE (879-929) roi de France (893-923)

Fils posthume de Louis II le Bègue, Charles III le Simple est écarté de la royauté par les grands de Francie occidentale après les brefs règnes de ses frères Louis III (mort en 882) et Carloman (mort en 884). Il n'a alors que cinq ans et on lui préfère d'abord l'empereur Charles le Gros, plus capable d'organiser la défense face aux Vikings qui ravagent le pays ; puis, après l'abdication et la mort de l'empereur (888), le fils de Robert le Fort, Eudes, défenseur de Paris face aux Vikings en 885. Mais les échecs du nouveau souverain provoquent un complot et une guerre entre Charles et Eudes qui dure jusqu'à la mort de ce dernier (898).

Désigné comme roi par Eudes lui-même, Charles le Simple reçoit l'hommage des grands ; il est obligé de concéder à Robert, frère du roi défunt, déjà en possession du marquisat de Bretagne et de plusieurs comtés entre Seine et Loire, la libre disposition des comtés neustriens, ce qui crée de fait une principauté en Neustrie, au moment où le nom même de Neustrie disparaît des textes. Par le traité de Saint-Clair-sur-Epte (911), Charles remet au chef Rollon la haute Normandie avec Rouen. Ce traité met un point final aux invasions des Vikings dans le royaume franc. Il est aussi à l'origine d'une nouvelle principauté qui vient s'ajouter à celles de Flandre, de Bourgogne, d'Aquitaine et de Neustrie déjà existantes. Si bien que la zone où s'exerce directement l'autorité royale est la région comprise entre Seine et Meuse, la Francie proprement dite.

Charles le Simple essaie de trouver un appui à l'Est en acceptant la royauté de Lorraine à la mort du dernier carolingien de Germanie, Louis l'Enfant en 911. Mais il ne tarde pas à se brouiller avec l'aristocratie lorraine et son princeps Giselbert, ce qui amène l'intervention du roi de Germanie Henri Ier (920). De plus, le déplacement du centre de gravité du pouvoir vers l'Est a entraîné le soulèvement des comtes de Francie et de Neustrie, dont Robert de Fran [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : maître de conférences d'histoire du Moyen Âge à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  CHARLES III LE SIMPLE (879-929) roi de France (893-923)  » est également traité dans :

NORMANDIE

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT, 
  • Lucien MUSSET
  •  • 7 270 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Fondation du duché de Normandie (Xe siècle) »  : […] e siècle que des Scandinaves songèrent à se fixer dans la région. En 911, une armée danoise commandée par le Norvégien Rollon (Hrôlfr), ayant été battue devant Chartres, entra en pourparler avec le roi Charles le Simple qui, au traité de Saint-Clair-sur-Epte, lui céda un secteur correspondant en gros aux départements de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie/#i_80140

SAINT-CLAIR-SUR-EPTE TRAITÉ DE (911)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 188 mots
  •  • 1 média

Le chef viking Rollon était, depuis la fin du ixe siècle, à la tête d'une troupe danoise et norvégienne installée dans la région de Bayeux. En 910, Rollon lança une expédition vers Paris, puis se fit battre sévèrement près de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-saint-clair-sur-epte/#i_80140

Pour citer l’article

Michel SOT, « CHARLES III LE SIMPLE (879-929) - roi de France (893-923) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-le-simple/