CERGY-PONTOISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cergy-Pontoise, chef-lieu du département du Val-d'Oise, avait une population de 203 000 habitants dans l’agglomération en 2012 (les deux villes centres qui lui donnent son nom en réunissaient 93 000) ; elle n'en comptait que 42 000 en 1968. La ville nouvelle, dont la création fut décidée en 1966, est implantée dans un site remarquable constitué de plateaux bordant la vallée de l'Oise peu avant son confluent avec la Seine : le plateau du Vexin à l'ouest borde un méandre de l'Oise formant ainsi un bel amphithéâtre sur la rive concave de la rivière, le lobe de rive convexe étant occupé par des étangs.

Ile-de-France : carte administrative

Ile-de-France : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Ile-de-France. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le territoire de la ville nouvelle, d'une superficie de 8 000 hectares, l'équivalent de Paris sans les bois de Boulogne et de Vincennes, était essentiellement une région rurale, à l'exception de l'agglomération formée par Pontoise et Saint-Ouen l'Aumône, à l'est. Pontoise est l'une des villes moyennes de la périphérie parisienne dotées d'un passé historique de marché local, petit centre industriel et relais de poste. En témoigne notamment l'église Saint-Maclou (xiie-xvie siècle) devenue cathédrale. Sur la rive gauche de l'Oise, à Saint-Ouen-l'Aumône, se trouvent les vestiges de l'abbaye de Maubuisson (xiiie siècle). En 1968, au démarrage de la ville nouvelle, l'agglomération de Pontoise-Saint-Ouen-l'Aumône regroupait les trois quarts de la population de celle-ci.

Les extensions urbaines antérieures à 1968 sont peu importantes. La décision de construire la ville nouvelle marque par conséquent une rupture par rapport au rythme antérieur d'urbanisation : en trente ans, plus de 130 000 habitants vont venir s'installer sur ce site.

L'édification de la préfecture du Val-d'Oise à Cergy va constituer « l'acte de foi » de la ville nouvelle en devenir : cette construction, en forme de pyramide renversée, ouverte dès 1970, domine alors un environnement encore rural, les champs entourant pratiquement le bâtiment ; d'ailleurs i [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CERGY-PONTOISE  » est également traité dans :

ÎLE-DE-FRANCE, région administrative

  • Écrit par 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 347 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La grande couronne »  : […] La grande couronne, définie par les départements du Val-d'Oise au nord, des Yvelines à l'ouest et de l'Essonne au sud (tous trois issus du démembrement de l'ancienne Seine-et-Oise en 1964), ainsi que par la Seine-et-Marne à l'est, représente en surface l'essentiel de la région (94 p. 100, soit 11 310 km 2 ) ; elle accueille environ 5 210 000 habitants en 2013, soit 43 p. 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-france-region-administrative/#i_49169

VASCONI CLAUDE (1940-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 278 mots

Architecte. Né en 1940 à Rosheim (Alsace), Claude Vasconi sort diplômé de l'École nationale supérieure des arts de Strasbourg en 1964. À Stuttgart, il devient l'assistant de Rolf Gutbrod et Frei Otto, spécialiste des structures complexes. Architecte-urbaniste de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise, il y réalise de 1969 à 1972 de grands équipements dont le centre commercial des Trois-Fontaines, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-vasconi/#i_49169

Pour citer l’article

Jean STEINBERG, « CERGY-PONTOISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cergy-pontoise/