RHODES CECIL JOHN (1853-1902)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cecil Rhodes

Cecil Rhodes
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La ruée vers le diamant

La ruée vers le diamant
Crédits : Gray Marrets/ Getty Images

photographie


Homme d'affaires brillant et grand homme d'État britannique, apôtre de l'expansionnisme colonial, nouveau conquistador, philanthrope, Cecil Rhodes a été aussi passionnément admiré que vilipendé. Fils d'un pasteur anglican, cinquième d'une famille de onze enfants, né dans le Hertfordshire, de constitution délicate, rien ne paraît le destiner à un grand avenir de richesse ou de pouvoir. Interrompant à seize ans ses études, il en gardera le regret au point de consacrer des périodes de sa vie à obtenir des grades universitaires à Oxford ; il est envoyé chez son frère au Natal et, avec son arrivée à Durban en octobre 1870, commence sa grande aventure africaine. La plantation de coton, mais surtout l'exploration et l'exploitation de mines de diamants font sa fortune : à partir de 1874, il fait de Kimberley et des mines De Beers (du nom du fermier qui avait possédé le sol auparavant) le centre de ses activités ; avec beaucoup d'habileté, il rachète des mines plus petites, procède à des fusions, constitue dès 1880 la De Beers Mining Company et, après quelques péripéties, grâce au soutien de financiers londoniens, réussit en 1888 à contraindre son seul grand concurrent, Barnato, à constituer le grand trust qui portera désormais le nom de De Beers Consolidated Mines et dont il prend la tête. Parallèlement à son œuvre matérielle, il entreprend la découverte des grandes régions sud-africaines et voyage à travers le Betchouanaland et le Transvaal ; dès 1877, il a formé le rêve romantique d'un Empire britannique qui s'étendrait en Afrique... et bien au-delà. Il choisit la voie politique pour mettre en pratique ses théories, est élu en 1881 au Parlement du Cap et y fait des déclarations sur la nécessité de constituer « les États-Unis d'Afrique du Sud sous drapeau britannique », c'est-à-dire d'associer les territoires anglais et les boers ; usant de son talent de persuasion, il convainc le haut-commissaire britannique pour les territoires du Betchouanaland de la nécessité d'annexer [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  RHODES CECIL JOHN (1853-1902)  » est également traité dans :

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 375 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'escalade vers la guerre »  : […] et le Basutoland (soit par incorporation, soit sous la forme de protectorats), les pressions britanniques ne cessent plus, soutenues par les grands intérêts miniers représentés par Cecil Rhodes, fondateur de la compagnie de Beers et Premier ministre de la colonie du Cap (1890-1896). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-afrique-du-sud/#i_21571

KRUGER PAUL (1825-1904)

  • Écrit par 
  • Daniel Wilhelmus KRUGER
  • , Universalis
  •  • 838 mots

Cecil Rhodes, Premier ministre du Cap qui possède de nombreux gisements et jouit d'une forte influence politique, espère fonder une nation sud-africaine britannique unifiée. Soutenant à cette fin les capitalistes du Rand et les Uitlanders contre Kruger, il finance, avec l'accord de Joseph Chamberlain, ministre des Colonies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-kruger/#i_21571

ZIMBABWE

  • Écrit par 
  • Daniel COMPAGNON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Franck MODERNE
  • , Universalis
  •  • 16 845 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Avant la colonisation britannique »  : […] monarques de Bulawayo furent souvent tendues, malgré les traités signés de temps à autre. Un homme jouera ici un rôle déterminant : Cecil J. Rhodes. Installé au Cap, où il a su prendre le contrôle d'une importante société diamantifère (la De Beers), avant d'entamer une carrière politique et de devenir Premier ministre de la province, il rêve d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zimbabwe/#i_21571

ZIMBABWE, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean POLET
  •  • 506 mots
  •  • 1 média

idéologique qui ne s'est éteint qu'avec l'indépendance de la Rhodésie du Sud (1980) qui prend alors son nom. En effet, pour Cecil Rhodes et pour les colons qui prirent possession du sud de l'Afrique, le site, par la qualité de son architecture et par la beauté des objets qui y furent trouvés, ne pouvait en aucun cas être l'œuvre des ancêtres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zimbabwe-site-archeologique/#i_21571

Pour citer l’article

Roland MARX, « RHODES CECIL JOHN - (1853-1902) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cecil-john-rhodes/