ZIMBABWE, site archéologique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Zimbabwe est le site archéologique le plus prestigieux de l'Afrique australe. Accrochées au flanc sud d'un haut plateau, à plus de 300 kilomètres au sud-est de Harare, les ruines occupent une surface d'environ 700 hectares dominée par une « Acropole » ceinte de murs de 7 mètres d'épaisseur. En contrebas, le « Grand enclos », délimité par un mur lui aussi très épais, en appareil régulier, décoré de chevrons, long d'environ 250 mètres enserre la célèbre « Tour conique », pleine, de 10 mètres de hauteur. Sur l'ensemble du site se trouvent des soubassements de huttes en pierre et des vestiges de constructions en pisé. Édifié loin des côtes, il fut ignoré des voyageurs portugais de l'Afrique (seul l'historien João de Barros l'évoque en 1552). Il fut, dès sa découverte en 1871 par le géologue Carl Mauch, au cœur d'un débat idéologique qui ne s'est éteint qu'avec l'indépendance de la Rhodésie du Sud (1980) qui prend alors son nom. En effet, pour Cecil Rhodes et pour les colons qui prirent possession du sud de l'Afrique, le site, par la qualité de son architecture et par la beauté des objets qui y furent trouvés, ne pouvait en aucun cas être l'œuvre des ancêtres des Africains qu'ils soumettaient. Une paternité antique lui fut d'emblée attribuée : les Phéniciens l'avaient édifié.

Il faut souligner que ce site n'est exceptionnel que par son imposante grandeur et par la qualité de ses constructions : l'ensemble du plateau rhodésien comporte en effet plus de 150 sites similaires, datant de la même époque. On a d'abord cru que l'existence de ces sites s'expliquait par la présence de mines d'or. Mais il a été démontré récemment que ces ensembles, qui existent aussi au Mozambique, en Afrique du Sud et au Botswana, sont en fait liés au contrôle des pâturages. Les habitants de Zimbabwe étaient avant tout des éleveurs, dont les troupeaux échappaient à la mouche tsé-tsé grâce à l'altitude ; ils pratiquaient une agriculture d [...]

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

Vidéo

Gengis-Khan. Empire mongol. Croisades en Europe. Émergence du Mali en Afrique.Le XIIIe siècle est celui des Mongols. À partir de 1206, les troupes de Gengis Khan déferlent sur l'Asie et l'Europe. Xixia, Jin, Kharezm, Qipcaq, principautés russes sont vassalisés.Les descendants du conquérant... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, maître de conférences associé à l'université de Paris-I

Classification

Pour citer l’article

Jean POLET, « ZIMBABWE, site archéologique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zimbabwe-site-archeologique/