DURBAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Durban (renommée, en 2000, eThekwini) est située dans la province du Natal de la république d'Afrique du Sud. L'agglomération, la deuxième du pays derrière Johannesburg, comptait 3,4 millions d'habitants en 2007. Durban possède une très importante communauté indienne (près d'un quart de la population).

Afrique du Sud : carte administrative

Carte : Afrique du Sud : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Afrique du Sud. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Vasco de Gama reconnaît la côte orientale de l'Afrique en décembre 1497 et lui donne le nom de Natal. Mais c'est seulement en 1824 qu'un petit groupe de commerçants anglais installe un comptoir à Port Natal, seule baie accessible de ce littoral inhospitalier. En 1835, une ville est tracée près du port et prend un nom inspiré de celui du gouverneur du Cap, D'Urban. Après une période difficile, l'intervention des troupes anglaises, en 1842, aboutit au rattachement du Natal à la colonie du Cap. En 1854, la population ne s'élève encore qu'à 1 204 habitants. Le développement des mines d'or du Transvaal, la construction de la voie ferrée jusqu'à Johannesburg commencée en 1886, la mise en valeur agricole du pays vont faire la fortune de Durban.

D'importants travaux furent nécessaires pour faire de Durban le plus grand port d'Afrique du Sud et l'un des premiers du continent : la baie, protégée par la pointe de Bluff, couvre 16 kilomètres carrés, mais du côté de l'océan, une barre gênait l'entrée des navires ; des dragages permirent de creuser un chenal de 13 mètres de profondeur et des quais furent aménagés dans la baie. Le port, entrée de la région industrielle du Witwatersrand, accueille les plus gros porte-conteneurs (44 millions de tonnes en 2005) et de nombreux bateaux y relâchent et s'y ravitaillent.

D'importantes industries se sont développées : raffineries de pétrole, raffinerie de sucre qui traite une partie de la production de la plaine côtière du Natal, usine de savon et de margarine, chantiers de construction navale, pneumatiques, fabriques de textiles, usines d'engrais... Elles se localisent surtout au fond de la baie et dans la banlieue sud, le long de la pla [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DURBAN  » est également traité dans :

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le KwaZulu-Natal »  : […] province du pays par sa population (11,2 millions d'habitants en 2019), le KwaZulu-Natal a des traits culturels forts : la population est zoulou à 80 p. 100, mais concentre également la grande majorité des Sud-Africains d'origine indienne. L'économie de la province est dominée par l'activité industrialo-portuaire. Durban , port de conteneurs avant tout, et Richards Bay, port minéralier créé da […] Lire la suite

Les derniers événements

Afrique du Sud. Attentats terroristes, assassinats politiques, affrontements tribaux. 1er-25 décembre 1985

d'Amanzimtoti, station balnéaire proche de Durban, provoquant la mort de cinq personnes dont deux enfants, et faisant quarante-six blessés. Toutes les victimes sont des Blancs. Cet attentat est attribué par les autorités à l'A.N.C. Le 25, des affrontements entre des milliers de Noirs appartenant à deux tribus différentes font cinquante-trois morts, à Umbumbulu, près de Durban. […] Lire la suite

Afrique du Sud. Poursuite de la violence et déception à la suite du discours du président Pieter Botha. 1er-28 août 1985

Le 1er, Victoria Mxenge, avocate noire connue pour ses violentes critiques du système de l'apartheid, est tuée par balles par des inconnus dans la banlieue de Durban. Elle était l'un des avocats de la défense dans le procès en cours intenté à vingt-deux militants anti […] Lire la suite

Seychelles. Condamnation des auteurs du coup d'État manqué. 6-31 juillet 1982

, une quarantaine de mercenaires impliqués dans la tentative de coup d'État et qui avaient quitté Victoria en détournant un avion d'Air India pour atterrir à Durban en Afrique du Sud ne sont reconnus coupables que de piraterie aérienne par le tribunal de Pietermaritzburg au Natal. Le chef du commando, le colonel Hoare, est condamné à la plus lourde peine : dix ans de prison ferme. […] Lire la suite

Seychelles. Répercussions internationales du coup d'État manqué. 2-6 décembre 1981

Le 2, l'Afrique du Sud décide de relâcher 39 des 44 mercenaires qui, après l'échec du coup d'État fomenté aux Seychelles dans la nuit du 25 au 26 novembre, avaient contraint un avion d'Air India à les déposer à Durban. Cette mansuétude tendrait à confirmer les soupçons selon lesquels Pretoria […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain HUETZ DE LEMPS, « DURBAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/durban/