CARTES À JOUER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Antiquité gréco-romaine a ignoré les cartes. Il semble bien que ce jeu ait été d'abord transmis aux Italiens par une famille d'émigrés arméniens. Le mot vient du latin charta, « feuille de papier, papier », dérivé du grec khartês, « feuille de papyrus ». Le mot ancien naibi, « cartes à jouer », attesté par des documents italiens et espagnols de la fin du xive siècle sous les formes naibbe, nayb (Italie), naibs, naypes, naips (Espagne), est conservé, dans certaines expressions, par l'espagnol moderne : naipe. Ce mot, dont l'étymologie exacte ne semble pas encore avoir été découverte, provient de l'hindoustani naïb, « lieutenant », dont le pluriel nawwâb a formé le singulier du mot français « nabab », utilisé par Voltaire au xviiie siècle dans l'expression « nababie ». Comme on ne mentionne pas l'usage de nabab avant 1603, alors que naïb est utilisé dès la fin du xive siècle, on peut supposer qu'il s'agit d'un mot déjà déformé par l'usage transmis par un intermédiaire entre l'Europe et l'Inde.

Origine du jeu de cartes

En France

La littérature française, jusqu'à la fin du xive siècle, ne propose aucun texte certain qui fasse quelque allusion aux cartes, alors que les règles de bien d'autres jeux sont déjà connues. En décembre 1254, un édit de Saint Louis interdit plusieurs sortes de jeux de hasard, mais les cartes ne sont pas nommées. Cette omission n'est pas moins remarquable dans la littérature religieuse que dans les édits et dans les œuvres des trouvères, des romanciers et des moralistes. Les prédicateurs dénoncent la frivolité des échecs, du tric-trac, et les dangers diaboliques des dés. Aucun sermon ne met en garde les fidèles contre la séduction des cartes. En 1369, une ordonnance de Charles V défend même de jouer aux billes, aux boules et aux quilles. Si l'usage des cartes avait été général à cette époque, il aurait été mentionné et prohibé plus sévèrement encore que ces jeux anodins.

En revanche, à partir de 1370, en France, comme en d'autres pays européens, les documents explicites et certains abondent. Citons l'arrêt de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : historien des sciences et des techniques, ingénieur conseil

Classification


Autres références

«  CARTES À JOUER  » est également traité dans :

CARTE À JOUER MUSÉE FRANÇAIS DE LA

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 122 mots

Dans le chapitre « Legs et acquisitions »  : […] C'est à Louis Chardonneret (1849-1935), archiviste au Monde illustré , que la ville d'Issy-les-Moulineaux doit la collection initiale et fondatrice, léguée en 1930. Plus de quatre cents ensembles (jeux, planches, enveloppes et documents divers), des livres, des manuscrits forment un fonds représentatif des curiosités de ce collectionneur. Parmi eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-francais-de-la-carte-a-jouer/#i_17133

CARTOMANCIE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 2 200 mots
  •  • 1 média

Formé à partir du grec manteia « prédiction, oracle », le mot cartomancie désigne l'art de « lire » dans les cartes à jouer . Cette forme de divination est sans doute aujourd'hui la plus pratiquée en Occident, aussi bien par des amateurs que par des professionnels. Contrairement à une idée reçue, la cartomancie n'est pas très ancienne. On n'en tro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartomancie/#i_17133

GRAVURE

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT, 
  • Michel MELOT
  •  • 8 560 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fonction sociale de la gravure »  : […] Les procédés mécaniques qui entrent dans sa production n'ont jamais altéré le caractère magique de l' image. Son succès vient de ce qu'elle pouvait satisfaire, à l'échelle sociale, les différents besoins de représentation de la vie mythique. Cette fonction apparaît dès les premières xylographies, essentiellement des crucifix et des images pieuses, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravure/#i_17133

JEUX DE CARTES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 3 125 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les jeux de levées »  : […] Les jeux de levées reposent sur le principe de la « levée » ou « pli », où chacun met une carte à tour de rôle, qui doit être de la même couleur que la première carte jouée. La plus forte carte de la couleur demandée gagne. La levée, ou pli – les mots sont synonymes –, repose à la fois sur les paramètres couleur et valeur déjà évoqués. Elle est peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-de-cartes/#i_17133

TAROT

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 3 195 mots

Dans le chapitre « Origines du tarot »  : […] Avant le tarot, il y a les cartes. Tout concourt en effet à montrer que le jeu ordinaire, apparu en Europe vers 1360, précède le tarot. Celui-ci apparaît plutôt comme une variété luxueuse, amplifiée, née quelque soixante-dix ans après. C'est dans l'Italie du Nord qu'il faut aller chercher les premières manifestations du jeu de tarot. À en juger par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarot/#i_17133

Voir aussi

Pour citer l’article

René ALLEAU, « CARTES À JOUER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartes-a-jouer/