GILLIGAN CAROL (1936- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Carol Gilligan est née le 28 novembre 1936 à New York. Elle est professeur à la New York University après avoir enseigné pendant des décennies à Harvard. Ses travaux ont permis, au tournant des années 1980, l’introduction, dans le champ des études féministes, de l’éthique du care, qu’elle a été la première à définir et à promouvoir. Celle-ci formule une question subversive sur les différences entre femmes et hommes, et sur les hiérarchies implicites de genre dans les théories morales et politiques.

Carol Gilligan, un regard différent sur la responsabilité

Carol Gilligan, un regard différent sur la responsabilité

Photographie

C'est avec Une voix différente (1982) que la philosophe et psychologue Carol Gilligan entame une réflexion sur le « réalisme ordinaire » du care, en polémique ouverte avec les théories classiques de la justice, fondées sur des principes abstraits. 

Crédits : D.R.

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  GILLIGAN CAROL (1936- )  » est également traité dans :

BIOÉTHIQUE ou ÉTHIQUE BIOMÉDICALE

  • Écrit par 
  • Gilbert HOTTOIS
  •  • 7 814 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sources philosophiques »  : […] La réflexion bioéthique se réclame aussi de philosophes classiques tels Aristote (la prudence, la voie moyenne), Kant ou Stuart Mill (utilitarisme, libertés individuelles). Au sein de la bioéthique eurocontinentale, Kant est le plus sollicité. Il permet de fonder les notions d’autonomie et de dignité de la personne humaine et de justifier des impératifs éthiques universels et catégoriques, c’est- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioethique-ethique-biomedicale/#i_53676

CARE, philosophie

  • Écrit par 
  • Sandra LAUGIER
  •  • 3 849 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Morale, dépendance, sensibilité »  : […] Quelle est la pertinence de la sensibilité individuelle ? Qu'est-ce que le singulier peut revendiquer ? C'est en redonnant sa voix (différente) au particulier, à l'intime, que l'on peut assurer l'entretien – tant au sens d'une conversation que d'une conservation – d'un monde humain. Le sujet du care est un sujet sensible en tant qu'il est affecté, pris dans un contexte de relations, dans une form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/care-philosophie/#i_53676

Voir aussi

Pour citer l’article

Sandra LAUGIER, « GILLIGAN CAROL (1936- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carol-gilligan/