SAGAN CARL (1934-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le conteur charismatique qui révéla au grand public les splendeurs et les mystères de l'Univers à travers livres et séries d'émissions télévisées ne doit pas éclipser l'homme de science, dont la contribution à la toute jeune planétologie demeure fondamentale.

Carl Sagan

Photographie : Carl Sagan

Homme de science , l'Américain Carl Sagan (1934-1996) révéla au grand public les beautés de l'Univers par ses livres et ses émissions télévisées. Durant vingt-cinq ans, il fut professeur d'astronomie et de sciences spatiales à l'université Cornell d'Ithaca. 

Crédits : Bettina Cirone/ Images/ Archive Photos/ Getty Images

Afficher

Carl Edward Sagan naît le 9 novembre 1934 à Brooklyn (New York) ; son père est un immigré ukrainien, sa mère est d'origine austro-hongroise. Dès sa tendre enfance, il s'abreuve de livres scientifiques, se passionne pour l'astronomie et, selon ses propres dires, se « drogue à la science-fiction ».

Il commence, dans les années 1950, à s'intéresser à l'origine de la vie, une préoccupation qui ne l'abandonnera plus. En 1960, il obtient, à l'université de Chicago, un doctorat en astrophysique. Pendant un temps, il est assistant de recherche des généticiens Hermann JosephMuller et Joshua Lederberg, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1946 et en 1958, respectivement.

Les connaissances de Carl Sagan en astronomie et en biologie le conduisent à s'intéresser à un vaste éventail de problèmes : l'étude des atmosphères et des surfaces planétaires, l'histoire de la Terre, l'exobiologie... Il contribue à expliquer (avec le planétologue James B. Pollack) la température élevée du sol et de l'atmosphère de Vénus (due à un effet de serre), les changements d'aspect saisonniers de Mars (du fait de violentes tempêtes de poussière) et élucide la nature des aérosols de l'atmosphère de Titan, un des satellites de Saturne (la couleur rougeâtre de ces aérosols provient de molécules organiques complexes).

En 1968, il gagne l'université Cornell, à Ithaca (État de New York), où, en 1971, il est nommé professeur d'astronomie et de sciences spatiales et directeur du Laboratory for Planetary Studies, postes qu'il conservera jusqu'à sa mort. Son enthousiasme va y faire naître de nombreuses vocations : la plupart des grands noms de la recherche planétologique du dernier quart du xxe siècle furent ses étudiants ou ses proches collaborateurs. Carl Sagan sera président de la division des sciences planétaires de l'American Astronomical Society, et, durant douze ans, rédacteur en chef de la plus importantes des revues de planétologie, Icarus.

Cofondateur et président de la Planetary Society – une organisation privée à but non lucratif chargée de promouvoir l'exploration planétaire –, consultant et conseiller de la N.A.S.A., il est distinguished visiting scientist du Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena, en Californie. À ce titre, il fait partie des équipes scientifiques des missions martiennes Mariner-9 et Viking, de l'équipe d'imagerie de la mission Voyager vers les planètes géantes et de celle de la mission Galileo vers Jupiter. C'est lui qui a l'idée de doter les sondes Pioneer-10 et 11 et Voyager-1 et 2 de « messages » (plaques gravées de symboles pour les Pioneer ou vidéodisques pour les Voyager) destinés à d'éventuelles civilisations extraterrestres ; il se fait le champion de la recherche de signaux radio qui auraient été émis par des civilisations éloignées.

Sondes Voyager : le message

Photographie : Sondes Voyager : le message

Les sondes Voyager-1 et Voyager-2 embarquent chacune un «message» destiné à une éventuelle civilisation extraterrestre. Ce message est un vidéodisque dont l'enveloppe présente une série de symboles : distances de la Terre à certains pulsars, schéma de l'atome d'hydrogène... 

Crédits : N.A.S.A.

Afficher

Au début des années 1970, il commence à vulgariser l'astronomie à la télévision, en particulier dans le « Tonight Show » de Johnny Carson, sur la chaîne N.B.C. Puis c'est le succès mondial : son livre Cosmos, issu de la série d'émissions télévisées du même nom, diffusée en 1980 aux États-Unis – pour laquelle il avait créé sa propre maison de production et qui sera couronnée par les Emmy et Peabody Awards –, prend la première place des best-sellers scientifiques. Sagan avait déjà reçu le prix Pulitzer de littérature en 1978 pour The Dragons of Eden, brillant essai sur l'émergence et la nature de l'intelligence humaine.

Il s'intéresse également à la protection de l'environnement et attire l'attention du monde sur les conséquences dramatiques d'une guerre nucléaire totale, qui aboutirait à ce qu'il appelle « l'hiver nucléaire ». Il se fait l'avocat de l'arrêt de toute expérimentation nucléaire et se présente comme un farouche opposant à l'initiative de défense stratégique de l'administration Reagan. Dans le même esprit, il œuvre au rap [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Carl Sagan

Carl Sagan
Crédits : Bettina Cirone/ Images/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

Sondes Voyager : le message

Sondes Voyager : le message
Crédits : N.A.S.A.

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean Claude FALQUE, « SAGAN CARL - (1934-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-sagan/