CAITANYA ou CHAÏTANYA (1485-1534)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans une famille de brahmanes orthodoxes du Bengale, Caitanya (Chaïtanya) devint fameux lorsqu'il prêcha une forme nouvelle de religion de bhakti (« dévotion ardente ») dans laquelle Krishna n'était plus présenté comme un simple avatar de Vishnu, mais comme le dieu suprême dont les autres divinités (y compris Vishnu lui-même) ne sont que des manifestations secondaires.

Fondant sa prédication sur la méthode du kîrtan (kīrtana), sorte de réunion populaire où alternent prêches et chants, il insistait sur l'idée que l'amour de Krishna (et celui que le fidèle voue à Krishna) transcende les différences de castes : ainsi donnait-il l'initiation non seulement à des brahmanes mais aussi à des parias, à des femmes et même à des non-hindous (surtout des musulmans). Cette attitude faisait scandale dans les milieux traditionalistes, mais elle élargissait son audience à des milieux qui, autrement, n'eussent pas été touchés par son enseignement.

Avec le temps, le comportement de Chaïtanya devint de plus en plus extravagant : il tombait continuellement en transes, délirait en public, ne se déplaçait qu'en dansant. À diverses reprises, il expliqua, cependant, que la vraie sagesse était de ressembler aux simples d'esprit, aussi est-il difficile de savoir s'il était épileptique (comme on l'a soutenu) ou s'il agissait comme ces « fous de Dieu » que le Moyen Âge occidental a connus.

Après sa mort (il se noya en mer, face au grand temple de Purî, en Orissa), sa secte se perpétua, non sans querelles intestines ; elle est encore vivante de nos jours ; certains des maîtres de ce mouvement continuent d'initier des non-hindous et vont jusqu'à prêcher en Occident.

L'originalité de la doctrine de Chaïtanya réside surtout dans la volonté de conserver les formes traditionnelles du culte hindou en les combinant avec des éléments nettement « hérétiques » tels que l'initiation de parias ou de femmes. C'est sans doute ce qui irrita le plus les contemporains ; et, de nos jours encore, les fidèles de la secte prennent bien [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification


Autres références

«  CAITANYA ou CHAÏTANYA (1485-1534)  » est également traité dans :

BENGALI LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • France BHATTACHARYA, 
  • Jharna BOSE
  •  • 5 137 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mouvement Vaishnava »  : […] Le courant poétique persiste, parallèlement à la tendance érudite : c'est le mouvement Vaishnava, qui devait s'épanouir autour du sage et savant Chaitanya. Plus que d'un mouvement littéraire, il s'agit d'un mouvement social et religieux. Bien que brahmane, Chaitanya ne reconnaissait ni les castes ni les croyances liées au système traditionnel. Il prônait une religion d'amour ; l'amour de Krishna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-bengali/#i_13666

HINDOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 9 181 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le courant vishnouite »  : […] À l'époque où les textes de la tradition shivaïte signalaient la secte des pāśupata, en milieu vishnouite s'affirmaient les sectes bhāgavata et pāñcarātra , qui présentent entre elles de nombreuses similitudes, mais que les ouvrages vishnouites eux-mêmes distinguent les unes des autres. Les deux groupes adorent également Kṛṣṇa-Vāsudeva, mais les bhāgava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindouisme/#i_13666

VIṢṆU ou VISHNU ET VICHNOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 8 942 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Rāmānanda, Vallabha, Caitanya et Tulsī Dās »  : […] Au début du xv e  siècle, c'est dans le Nord, à Bénarès, que surgit une grande figure vichnouite, Rāmānanda, issu d'une famille d'origine méridionale. Ses doctrines l'apparentent, semble-t-il, à la tradition râmânujienne. Toutefois, son culte s'adresse à Rāma, non à Kṛṣṇa. Il existait depuis longtemps, dans le sud de l'Inde, une secte consacrée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visnu-vishnu-et-vichnouisme/#i_13666

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « CAITANYA ou CHAÏTANYA (1485-1534) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/caitanya-chaitanya/