Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL, Aimé Césaire Fiche de lecture

Une écriture de la transe

S'il est sans doute le texte le plus célèbre de Césaire, le Cahier n'en est pas moins une œuvre de jeunesse. Sa rédaction, longue et, semble-t-il, douloureuse, est à la fois l'expression et peut-être la résolution d'une profonde crise personnelle de son auteur. Le livre nous le montre pris dans les rets de sa double appartenance à une culture occidentale apprise et admirée, à laquelle il s’est en quelque sorte voué en quittant son île pour suivre le parcours modèle de l'intellectuel français (khâgne, ENS, agrégation…), et son enracinement ambivalent dans une « négritude » avec laquelle il entreprend de se réconcilier en l'assumant pleinement. Cette prise de conscience se traduit ici notamment par un passage progressif du personnel au collectif, dont l'expression proprement poétique est l'appel au double registre lyrique et épique.

L'interrogation sur l’identité se double d'une remise en question proprement littéraire. Césaire, en ces années de formation, voit son admiration pour la littérature classique – modèle de ses premiers essais poétiques – bouleversée par la découverte du surréalisme, dont l'influence a pu s'exercer sous un double aspect. D’une part, les surréalistes témoignent d'un vif intérêt pour les arts primitifs, notamment africains. D’autre part, et plus profondément, leur remise en cause du logos occidental ne pouvait que rejoindre les préoccupations des tenants de la négritude, comme en témoignera le livre d'André BretonMartinique charmeuse de serpents(1948), et comme le résume assez bien cette phrase de Senghor : « L'émotion est nègre, comme la raison est hellène. »

C'est donc sous le double sceau du surréalisme et de la négritude que s'écrit le Cahier. Les références à une certaine tradition littéraire sont présentes (recours à certaines figures de rhétorique comme l'anaphore, profusion d'images baroques…). En revanche, le texte, que Césaire a lui-même qualifié d'« anti-poème », s'affranchit délibérément des règles de la prosodie (oscillant entre vers libres et prose) et de la syntaxe, et témoigne d'une exubérante inventivité verbale où le corps – sang, sexe… – occupe une place centrale… Le combat politique, la revendication culturelle et l'invention poétique se rejoignent ainsi dans la volonté de faire émerger une « langue nègre », une poésie avant tout vocale, incantatoire et pulsative : « J'ai voulu, écrira Césaire, faire entrer dans le français un élément qui lui est étranger. Le rythme est une donnée essentielle de l'homme noir. »

— Guy BELZANE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CÉSAIRE AIMÉ (1913-2008)

    • Écrit par Jean-Louis JOUBERT
    • 1 361 mots
    • 1 média

    « Pousser d'une telle raideur le grand cri nègre que les assises du monde en seront ébranlées » : tel est le projet qui commande la vie et l'œuvre d'Aimé Césaire, homme politique martiniquais et poète négro-africain. Il fait surgir, en 1939, dans un grand poème, le ...

  • CABRERA LYDIA (1900-1991)

    • Écrit par Universalis
    • 438 mots

    Figure majeure des lettres cubaines, l'ethnologue et nouvelliste Lydia Cabrera est connue pour ses recueils de contes traditionnels afro-cubains et ses ouvrages de fiction.

    Fille de l'historien Raimundo Cabrera, née le 20 mai 1900 à La Havane, Lydia Cabrera est bercée, durant son enfance, par...

  • CARAÏBES - Littératures

    • Écrit par Jean-Pierre DURIX, Claude FELL, Jean-Louis JOUBERT, Oruno D. LARA
    • 15 575 mots
    • 4 médias
    ...de ses composantes négro-africaines. La leçon devait porter, puisque la publication de Pigments (1937), poèmes du Guyanais Léon Gontran Damas, et du Cahier d'un retour au pays natal d'Aimé Césaire, dans la revue française Volontés en 1939, marquait les premiers succès du mouvement de...
  • LITTÉRATURE FRANÇAISE DU XXe SIÈCLE

    • Écrit par Dominique RABATÉ
    • 7 278 mots
    • 13 médias
    ...domaine plus large des « littératures francophones » dont l’audience et l’importance vont croissantes au cours de la seconde moitié du siècle. Avant lui, Breton avait salué Aimé Césaire (1913-2008) en préfaçant en 1947 lors de sa réédition le Cahier d’un retour au pays natal (1939).

Voir aussi