BLASON, littérature

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Courant dès le xiie siècle, le terme de blason s'emploie à l'origine avec la signification de : discours, conversation, description, explication, propos. Vers la fin du xve siècle, c'est aussi une sorte de poésie, qui décrit minutieusement, sur le mode de l'éloge ou de la satire, un être ou un objet. Le genre du blason connut, dans la première moitié du xvie siècle, une vogue extraordinaire. Clément Marot, réfugié à Ferrare à la cour de la duchesse Renée de France, entreprend de traduire les Psaumes et compose, en 1535, une pièce tout à fait profane : le Blason du beau tétin. Quand le facétieux poème parvient en France, la cour de François Ier l'applaudit, son succès est prodigieux ; à sa suite, une foule d'imitateurs se mettent à blasonner à leur tour. On ne blasonnera toutefois pas n'importe quel sujet, mais presque exclusivement la Dame, les trésors précieux et les charmes infinis de son corps, que les peintres de l'école de Fontainebleau avaient déjà dévoilé ; les poètes rivalisent dans la composition d'un étrange atlas anatomique. Ainsi, l'œil revient à Antoine Héroët, les cheveux à Jean de Vauzelles, la joue, la langue, le nez à l'abbé Eustorg de Beaulieu, le nombril à Des Périers, le sourcil, le front, la gorge, la larme et le soupir à Maurice Scève, le genou et le pied à l'aumônier de monseigneur le Dauphin, Lancelot de Carle. Et d'autres encore bravent sensuellement l'honnêteté. Appelée à juger cette joute poétique, la cour de Ferrare attribue la palme au Blason du sourcil, de Maurice Scève.

En 1536, Marot lance le premier contre-blason qu'il intitule, de manière significative, Blason du laid tétin. Il invite du même coup les poètes français à s'exercer au contre-blason, chantant à rebours les beautés d'autrefois ; et il recommande d'éviter l'indécence et la grossièreté. Ce dernier conseil sera peine perdue : l'obscénité sans retenue des contre-blasons, que ne relève plus aucun piq [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Nicole QUENTIN-MAURER, « BLASON, littérature », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blason-litterature/