MARIGNAN BATAILLE DE (13-14 sept. 1515)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans sa conquête du Milanais, le roi François Ier affronte les Confédérés suisses, alliés du duc de Milan, Maximilien de Sforza, du pape Léon X, de l'empereur Maximilien de Habsbourg et du cardinal de Sion. Une fois les Alpes franchies au col de l'Argentière, l'armée française, combinant chevalerie, artillerie et infanterie, soit plus de 30 000 hommes, se heurte à 20 000 Suisses, organisés en véritables phalanges, les 13 et 14 septembre 1515, dans la plaine de Marignan, entrecoupée de rivières, de canaux et de fossés. Le rôle de l'artillerie française du sénéchal d'Armagnac y est décisif, tout comme celui de la cavalerie. La bataille s'interrompt à la tombée de la nuit dans une totale confusion et reprend dès l'aube du jour suivant. L'avantage revient peu à peu aux Français grâce à l'intervention de leurs alliés vénitiens conduits par Barthélemy d'Alviano. La défaite est cuisante pour les Suisses qui laissent 14 000 fantassins dans la plaine, taillés en pièces par la chevalerie française. Marignan marque le début de l'époque militaire moderne, où l'artillerie joue un rôle déterminant.

—  Pascal LE PAUTREMAT

Écrit par :

  • : docteur en histoire, enseignant en histoire et géographie, en géopolitique et défense intérieure

Classification


Autres références

«  MARIGNAN BATAILLE DE (13-14 sept. 1515)  » est également traité dans :

ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 776 mots

xiv e  siècle Développement de l'artillerie à poudre à partir de 1313, plus de deux siècles et demi après l'apparition de la poudre noire en Chine : la légende en attribue la conception au moine allemand Berthold Schwartz. 1326 Le mot canone apparaît sur un manuscrit fl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-et-armes-a-feu-portatives-reperes-chronologiques/#i_34665

FRANÇOIS Ier (1494-1547) roi de France (1515-1547)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 1 041 mots
  •  • 1 média

En 1515, en tant que chef de la branche des Valois-Angoulême, François I er succède à son cousin Louis XII, dont il a épousé la fille, Claude de France, l'année précédente. Son règne de trente-deux ans marque profondément le xvi e siècle français, transformant à l'extérieur les guerres d'Italie en un affrontement avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ier/#i_34665

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 362 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'émancipation de la Confédération »  : […] La Suisse, sous le nom de Ligue de la haute Allemagne, fait toujours partie de l'Empire. À la fin du xv e  siècle, l'empereur Maximilien I er entend resserrer son emprise sur la Confédération avec l'aide des États du sud de l'Allemagne. Mais la « guerre de Souabe » se solde par la défaite des impériaux, à Frastenz, à Calv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/#i_34665

Pour citer l’article

Pascal LE PAUTREMAT, « MARIGNAN BATAILLE DE (13-14 sept. 1515) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marignan/