ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • xive siècle Développement de l'artillerie à poudre à partir de 1313, plus de deux siècles et demi après l'apparition de la poudre noire en Chine : la légende en attribue la conception au moine allemand Berthold Schwartz.

  • 1326 Le mot canone apparaît sur un manuscrit florentin et la première représentation en est donnée sur un manuscrit anglais, sous le nom de « pot de fer ». À la fin du xive siècle, les armes à feu supplantent l'artillerie traditionnelle à jet mécanique.

  • 1364 La ville de Pérouse fait fabriquer pour sa milice 500 scopettes, ancêtres des arquebuses.

  • 1453 Les Turcs prennent Constantinople à l'aide d'une imposante artillerie, tirant d'énormes boulets de pierre : elle comprend 13 bombardes géantes et 56 canons plus petits. L'art de la fortification doit s'adapter à l'artillerie.

  • 1512 Premier succès décisif de l'artillerie sur un champ de bataille, à Ravenne. Trois ans plus tard, brisant la résistance des piquiers suisses à Marignan, l'artillerie de François Ier assure la victoire de sa cavalerie.

  • 1521 Au siège de Parme, les Espagnols utilisent pour la première fois le mousquet, première arme portative efficace, qui détrône l'arquebuse.

  • 1543 L'ingénieur et mathématicien de Venise Niccolo Fontana, dit Tartaglia, établit les fondements de la balistique et propose les premiers instruments pour guider le tir.

  • 1703 Après les Anglais et les Allemands, les Français adoptent le fusil à silex, la cartouche ainsi que la baïonnette à douille inventée par Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban, qui associe ainsi la pique au fusil.

  • 1739 Le fondeur suisse Jean Maritz introduit une nouvelle technique de fonte des canons : au lieu de les couler autour d'un noyau et de les aléser, il les coule en plein avant de les forer horizontalement, ce qui augmente leur solidité et leur précision.

  • 1742 Dans ses Nouveaux Principes d'artillerie, l'ingénieur britannique Benjamin Robins établit les principes de la balistique moderne. Il invente le pendule balistique, instrument qui permet de tester la force de la poudre en mesurant la vitesse initiale du projectile.

  • 1764 Durant la guerre de Sept Ans (1756-1763), Frédéric le Grand a développé l'artillerie de campagne. Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval conçoit alors un système d'artillerie rationnel aux pièces interchangeables.

  • 1784 Le lieutenant Shrapnel invente l'obus à balles (obus contenant des balles qui sont libérées lors de son explosion). L'armée britannique l'utilise pour la première fois en 1803 au Suriname contre les Hollandais.

  • 1807 Le pasteur écossais Alexander John Forsyth brevète sa platine à percussion. Refusée par l'armée britannique, elle est copiée par de nombreux armuriers et recherchée par les chasseurs de toute l'Europe. Les armées européennes l'adopteront avec trente ans de retard.

  • 1812 Le Suisse Jean Samuel Pauly brevète à Paris le premier fusil à aiguille à chargement par la culasse et canon rayé. Il est adopté par les chasseurs mais jugé trop fragile par l'armée française.

  • 1821 Reprenant les travaux développés dans l'établissement secret de Meudon sous la Révolution, le Français Henri Joseph Paixhans conçoit un obus de marine tiré horizontalement par un canon puissant. Son emploi obligera les navires à se cuirasser.

  • 1842 L'armée prussienne adopte le fusil à aiguille mis au point par Johann N. von Dreyse, ancien ouvrier de Pauly. Il sera d'une grande efficacité à Sadowa contre les Autrichiens en 1866.

  • 1866 Le fusil à aiguille est adopté par la France (modèle Chassepot) et l'Angleterre (modèle Enfield-Snider). Déjà paraît la Winchester à répétition, qui assurera le succès des chemises rouges de Garibaldi sur les Prussiens devant Dijon (1870) et des Turcs sur les Russes à Plevna (1877).

  • 1867 L'Allemand Alfred Krupp présente ses canons d'acier à l'Exposition universelle de Paris. Avec le développement de l'acier, l'artillerie rayée à chargement par la culasse devient un débouché industriel et une arme puissante à longue portée.

  • 1883 L'Américain Hiram Maxim invente la première mitrailleuse à recul automatique.

  • 1915 L'Italie adopte le premier pistolet-mitrailleur, tirant 1 500 coups par minute.

  • 1916 Apparition dans la Somme du char d'assaut, associant mobilité, protection et puissance de feu.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : chercheur honoraire au centre Alexandre Koyré, EHESS-CNRS-MNHN, Paris

Classification

Pour citer l’article

Patrice BRET, « ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-et-armes-a-feu-portatives-reperes-chronologiques/