ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

xive siècle Développement de l'artillerie à poudre à partir de 1313, plus de deux siècles et demi après l'apparition de la poudre noire en Chine : la légende en attribue la conception au moine allemand Berthold Schwartz.

1326 Le mot canone apparaît sur un manuscrit florentin et la première représentation en est donnée sur un manuscrit anglais, sous le nom de « pot de fer ». À la fin du xive siècle, les armes à feu supplantent l'artillerie traditionnelle à jet mécanique.

1364 La ville de Pérouse fait fabriquer pour sa milice 500 scopettes, ancêtres des arquebuses.

1453 Les Turcs prennent Constantinople à l'aide d'une imposante artillerie, tirant d'énormes boulets de pierre : elle comprend 13 bombardes géantes et 56 canons plus petits. L'art de la fortification doit s'adapter à l'artillerie.

1512 Premier succès décisif de l'artillerie sur un champ de bataille, à Ravenne. Trois ans plus tard, brisant la résistance des piquiers suisses à Marignan, l'artillerie de François Ier assure la victoire de sa cavalerie.

1521 Au siège de Parme, les Espagnols utilisent pour la première fois le mousquet, première arme portative efficace, qui détrône l'arquebuse.

1543 L'ingénieur et mathématicien de Venise Niccolo Fontana, dit Tartaglia, établit les fondements de la balistique et propose les premiers instruments pour guider le tir.

1703 Après les Anglais et les Allemands, les Français adoptent le fusil à silex, la cartouche ainsi que la baïonnette à douille inventée par Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban, qui associe ainsi la pique au fusil.

1739 Le fondeur suisse Jean Maritz introduit une nouvelle technique de fonte des canons : au lieu de les couler autour d'un noyau et de les aléser, il les coule en plein avant de les forer horizontalement, ce qui augmente leur solidité et leur précision.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chercheur honoraire au centre Alexandre Koyré, EHESS-CNRS-MNHN, Paris

Classification

Pour citer l’article

Patrice BRET, « ARTILLERIE ET ARMES À FEU PORTATIVES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-et-armes-a-feu-portatives-reperes-chronologiques/