LITTLE BIGHORN BATAILLE DE (25 juin 1876)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vallée de la Little Bighorn fut le théâtre de la plus cinglante défaite de l’armée fédérale des États-Unis, au cours de l’ultime guerre indienne. À la fin de 1875, un grand nombre de Sioux et de Cheyennes quittent leur réserve, soumise aux incursions croissantes des colons attirés par l’or des montagnes sacrées des Black Hills (Dakota du Sud), en violation du deuxième traité de Fort Laramie signé en 1868 par le chef oglala Red Cloud et le général Sherman. Ils se concentrent au sud du Montana, sous l’égide de Tatanka Iyotake (Sitting Bull), et de Ta-Sunko-Witko (Crazy Horse). Sur instruction du général commandant en chef de l’Ouest Philip Sheridan, trois colonnes de l’armée convergent sur leur camp. Commandant l’une des avant-gardes, le colonel Custer, héros de la guerre de Sécession ivre d’ambitions politiques, décide d’attaquer sans attendre les renforts. Deux cent soixante-quatre hommes du 7e régiment de cavalerie succombent face aux forces réunies des Dakotas, Cheyennes et Arapahos, trois fois plus nombreux et mieux armés (carabine à répétition Winchester). À huit jours des cérémonies du centenaire de l’indépendance, cette défaite est une humiliation intolérable. Les représailles sont massives et brisent la résistance indienne en moins d’un an. La grande réserve sioux entre Wyoming et Dakota est démantelée, les Black Hills ouvertes à la colonisation.

Little Bighorn : cimetière

Little Bighorn : cimetière

photographie

Le cimetière militaire de Little Bighorn River. Le 25 juin 1876, un détachement de plus de deux cent cinquante hommes du 7e de cavalerie commandé par le colonel Custer fut anéanti par les Indiens Dakota, Cheyenne et Arapaho. 

Crédits : Randy Wells/ Getty Images

Afficher

—  Christian HERMANSEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LITTLE BIGHORN BATAILLE DE (25 juin 1876)  » est également traité dans :

DAKOTA, Indiens

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 1 068 mots
  •  • 1 média

Confédération de tribus d'Amérique du Nord dont le nom signifie « alliés » et qui furent nommés Sioux par réduction de la traduction du nom ojibwa Nadouessioux . Il existe trois groupes principaux de Dakota, qui se distinguent par leur dialecte et leur histoire. Les Santee ou Dakota de l'Est (leurs descendants étaient au nombre de 16 000 en 2004), que les autres tribus appela […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dakota-indiens/#i_86468

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'occupation de l'Ouest »  : […] À cette population en rapide croissance, des horizons nouveaux s'ouvrent. La réalisation du premier chemin de fer transcontinental, en 1869, entre Omaha et San Francisco à travers l'Utah, marque une date historique dans l'occupation de l'Ouest : les deux portions du pays sont reliées par la voie ferrée qui amène de nouveaux chercheurs d'or en Californie et en incite d'autres à se fixer en route, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_86468

FAR WEST

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 780 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Chemins de fer et Indiens »  : […] À ce moment, le Far West était en train de se transformer grâce aux chemins de fer. La question d'une jonction ferroviaire entre la vallée du Mississippi et la Californie s'était posée dès les débuts de la ruée vers l'or, mais avait été constamment renvoyée en raison de l'opposition des États du Sud, qui se voyaient perdants au profit du Nord. Profitant de la guerre de Sécession, le Congrès adopt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/far-west/#i_86468

SITTING BULL TATANKA IYOTAKE dit (1831-1890)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 879 mots

Célèbre chef indien sioux né vers 1831 près de la région de Grand River, en territoire dakota (auj. dans le Dakota du Sud), Tatanka Iyotake (Taureau assis, ou Sitting Bull en anglais) est mort le 15 décembre 1890 près de Grand River. Membre de la bande Hunkpapa, Sitting Bull fait partie du peuple des Sioux Teton, appelés aussi Sioux Dakota. Il participe à sa première expédition guerrière dès l'â […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatanka-iyotake-sitting-bull/#i_86468

Pour citer l’article

Christian HERMANSEN, « LITTLE BIGHORN BATAILLE DE (25 juin 1876) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-little-bighorn/