Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AVANT-GARDE EST-EUROPÉENNE

La fin de l'utopie

La Seconde Guerre mondiale interrompit le développement de l'art d'avant-garde. Ses utopies furent alors confrontées à une autre réalité.

Après la guerre, dans les pays appartenant au bloc soviétique, le processus d'affermissement de l'influence russe et de soumission du pouvoir local s'acheva vers la fin des années 1940. Les artistes, tout en faisant le bilan de l'histoire tragique de la guerre, essayèrent de retrouver les voies de l'art moderne, mais sans succès. Entre 1947 et 1949, dans tous les pays soumis au pouvoir communiste, le modèle soviétique de la culture : le réalisme socialiste, devint prédominant. Certaines personnalités toutefois, certains artistes indépendants, pouvaient à l'époque créer en cachette.

La libéralisation de la politique culturelle dans la seconde moitié des années 1950, après la mort de Staline, a permis à l'avant-garde de prendre à nouveau la parole. Le phénomène a connu une ampleur différente selon les pays. Comme par ailleurs le paysage mondial de l'art a subi des transformations profondes, les problèmes posés appartiennent à une nouvelle phase du développement de l'art moderne.

— Andrzej TUROWSKI

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Bourgogne

Classification

Pour citer cet article

Andrzej TUROWSKI. AVANT-GARDE EST-EUROPÉENNE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • ALLEGRO BARBARO. BÉLA BARTÓK ET LA MODERNITÉ HONGROISE 1905-1920 (exposition)

    • Écrit par
    • 1 022 mots

    L’exposition Allegro barbaro. Béla Bartók et la modernité hongroise, 1905-1920, présentée au musée d’Orsay du 15 octobre 2013 au 5 janvier 2014, est centrée sur la personnalité et la production du compositeur hongrois, mais aussi sur le contexte dans lequel il a œuvré. Pionniers au sein d’une...

  • MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

    • Écrit par
    • 2 374 mots

    Artiste protéiforme, László Moholy-Nagy est né à Bácborsöd le 20 juillet 1895. À la fin de l'année 1919, peu après la chute de l'éphémère république des Conseils, il quitte la Hongrie pour s'établir successivement en Allemagne, en Angleterre puis aux États-Unis, incarnant dès lors la figure d'un artiste...

  • PERAHIM JULES (1914-2008)

    • Écrit par
    • 227 mots

    Peintre et dessinateur français d'origine roumaine. Né en 1914 à Bucarest (Roumanie) dans une famille d'intellectuels, Jules Perahim, de son vrai nom Iulis Blumenfeld, apparaît dès les années 1930 comme une figure de l'avant-garde artistique roumaine. Avec Gherasim Lucas, il cofonde notamment les revues...

  • SŁONIMSKI ANTONI (1895-1976)

    • Écrit par
    • 1 346 mots

    Né à Varsovie, Antoni Słonimski était le fils d'un médecin connu, le petit-fils d'un écrivain qui avait fondé un journal en hébreu et l'arrière-petit-fils d'un mathématicien et astronome fameux qui fut le premier juif à être admis dans la Société des amis des sciences, l'institution scientifique la...