PERAHIM JULES (1914-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et dessinateur français d'origine roumaine. Né en 1914 à Bucarest (Roumanie) dans une famille d'intellectuels, Jules Perahim, de son vrai nom Iulis Blumenfeld, apparaît dès les années 1930 comme une figure de l'avant-garde artistique roumaine. Avec Gherasim Lucas, il cofonde notamment les revues Unu (Un) et Algre (Algues). En 1932, puis en 1936, il expose des toiles d'inspiration surréaliste telles que L'Antiprophète ou La Mitrailleuse, dotées d'une forte symbolique politique et guerrière, et qui visent le pouvoir pronazi en place. À partir de 1938, il entame une série de voyages. Puis ses dessins et ses positions antifascistes et procommunistes le conduisent à s'exiler en 1940 en Union soviétique. De retour dans son pays natal en 1944, il enseigne les arts appliqués et prône le réalisme socialiste. En 1969, il s'établit à Paris et reprend sa création personnelle où des formes hybrides évoluent sur fond de lumière égale dans un espace onirique. Dans certaines œuvres, comme La Révolution impossible, transparaît la dimension politique des années 1930. Jules Perahim est également l'auteur de plusieurs albums de dessins, dont Le Congrès (1972), La Chronique de l'armoire (1982), Un miroir se promène dans la rue (2000).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PERAHIM JULES - (1914-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-perahim/