PENZIAS ARNO ALLAN (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 26 avril 1933 à Munich (Allemagne) dans une famille israélite victime des persécutions nazies, Arno Allan Penzias rejoignit, à l'âge de six ans, Londres avec son frère cadet, première étape d'une fuite vers les États-Unis. Fils d'émigrés pauvres, il bénéficia de l'enseignement offert par la municipalité new-yorkaise par l'intermédiaire du City College de New York, puis fit ses études supérieures à l'université Columbia où il accomplit son travail de thèse en 1961, sous la direction de Charles Hard Townes, Prix Nobel de physique 1964 pour l'invention du maser et du laser. Membre des laboratoires de la compagnie Bell à Holmdel (New Jersey), il s'attacha à utiliser pour la radioastronomie le grand réflecteur construit pour tester les télécommunications avec le satellite Echo. En 1963, il est rejoint par Robert W. Wilson ; deux ans plus tard, les deux hommes vont découvrir presque par hasard le rayonnement fossile de l'explosion primordiale.

Ralph Alpher, Robert Herman et George Gamow avaient compris dès 1948 que l'Univers avait été dominé par un rayonnement électromagnétique aux époques primordiales et qu'un fond thermique, équivalent au rayonnement d'un corps noir porté à la température de quelque 5 kelvins, devait en constituer la trace. Au début des années 1960, la recherche de ce rayonnement fut remise à l'ordre du jour par l'équipe de Yakob Zeldovich à Moscou et par celle de Robert Dicke à Princeton. En 1965, Penzias et Wilson remarquèrent, après avoir soigneusement calibré leur antenne radio directionnelle de 6 mètres de longueur et leur récepteur d'onde à 7,5 centimètres, qu'un « bruit » de quelque 3,5 kelvins subsistait quel que soit l'endroit du ciel visé. Quelques mois plus tard, le groupe de Princeton confirmait cette découverte à une longueur d'onde de 3,2 centimètres et montrait que le spectre d'énergie du rayonnement suivait la loi des corps noirs.

En couronnant la découverte du rayonnement fossile, le prix Nobel de physique 1978 soulignait la pertinence de la théorie du big bang ; la cosmologie était devenue une science dont les modèles pouvaient être confrontés à des observations. Nommé directeur du laboratoire radio puis de la division de recherche sur les communications, Penzias a continué à collaborer avec Wilson ; leurs études ont en particulier permis d'établir les abondances interstellaires de divers isotopes.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  PENZIAS ARNO ALLAN (1933- )  » est également traité dans :

BIG BANG

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 2 528 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Controverse autour d'un modèle »  : […] Les travaux de Gamow ont d'abord peu de retentissement. Il faut dire que les « modèles d'Univers chaud » (le terme big bang n'existe pas encore) ne sont alors guère populaires. Ces modèles entraînent en effet la notion d'âge de l'Univers. Dans le passé, les conditions étaient tellement extrêmes, qu'aucun objet connu – atome ou molécule, mais aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/big-bang/#i_85789

COSMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 9 326 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le fond diffus cosmologique »  : […] Ainsi, à partir de la recombinaison, la matière suit son histoire propre en commençant à se structurer. Quant au rayonnement, il ne lui arrive à peu près rien. Il continue de remplir uniformément l'Univers. Il n'avait pas de structure et continue à n'en pas avoir. Néanmoins, il subit lui aussi l'expansion universelle, ce qui le « refroidit ». Il po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmologie/#i_85789

DÉCOUVERTE DU RAYONNEMENT COSMOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 289 mots

Comme Karl Guthe Jansky, le fondateur de la radioastronomie, Arno A. Penzias et Robert W. Wilson sont ingénieurs radio aux Bell Telephone Laboratories. En mettant au point à la station de Holmdel (New Jersey) une antenne particulièrement sensible destinée aux télécommunications par satellite à 7 centimètres de longueur d'onde, ils constatent que ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-rayonnement-cosmologique/#i_85789

PLANCK MISSION

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA, 
  • Bernard PIRE, 
  • Cécile RENAULT
  •  • 3 649 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La moisson des résultats de la mission Planck »  : […] Quatre ans après sa mise en service, la mission Planck de l'agence spatiale européenne (E.S.A.) accumule les observations du ciel dans le domaine de l'infrarouge lointain afin de sonder le fond diffus cosmologique de rayonnement micro-onde, considéré comme le meilleur témoin des premiers instants de l'Univers . Le 21 mars 2013, l'E.S.A. et son part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mission-planck/#i_85789

WILSON ROBERT WOODROW (1936- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 349 mots

Né le 10 janvier 1936 à Houston (Texas), Robert Woodrow Wilson est le fils d'un technicien travaillant pour une compagnie pétrolière. Après des études à l'université Rice à Houston, puis au Caltech (l'institut californien de technologie) de Pasadena où il soutint sa thèse en radioastronomie en 1962, il rejoignit un an plus tard Arno Penzias et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-woodrow-wilson/#i_85789

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « PENZIAS ARNO ALLAN (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arno-allan-penzias/