JACOBSEN ARNE (1902-1971)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Personnalité dominante de l'architecture du xxe siècle au Danemark, Jacobsen a aussi donné à ce pays une situation privilégiée dans le domaine de l'industrial design en apportant une contribution essentielle à la création d'objets utilitaires (sièges en polyester armé ou en bois lamellé et moulé avec piètement en acier ou en aluminium, couverts, pièces d'argenterie, appareils d'éclairage, motifs de tissus d'ameublement). Sans doute le rayonnement de la pensée et les premiers travaux de Le Corbusier ont-ils stimulé, ici comme ailleurs en Europe, le fonctionnalisme international. Sans doute aussi l'exposition présentée à Stockholm en 1930 par l'architecte suédois Gunnar Asplund a-t-elle joué un rôle décisif dans l'orientation de Jacobsen qui venait de remporter en 1929, c'est-à-dire deux ans après avoir reçu le diplôme d'architecte de l'académie de Copenhague, un concours portant sur la « maison de l'avenir », avec un projet visionnaire d'habitation sur plan circulaire pivotant sur un axe afin de suivre la marche du soleil, le toit-terrasse étant aménagé en héliport. Sans doute encore cette démarche — elle devait embrasser l'architecture privée, industrielle, municipale (écoles, hôtels de ville, centres sportifs), la création d'espaces verts et de zones urbaines — a-t-elle été fortement marquée par la doctrine du Bauhaus, tout en se révélant intimement sous-tendue par le fameux paradoxe de Mies van der Rohe : Less is more (« Moins, c'est plus ») ; c'est pourquoi elle vise à concevoir le fait architectural comme un objet, à vider cet objet de toute théâtralité, de toute symbolique, de toute dimension intérieure, c'est-à-dire à dégager des fonctions, à ordonner des fonctionnements pour déboucher sur l'idéologie du rangement, sur la clarté du calcul, sur le culte de la rigueur, sur un formalisme esthétique fondé sur les normes répressives de tout classicisme (ordre, harmonie, proportion, symétrie, équilibre), donc sur des concepts dictés par les notions d'unité, de statisme, d'inertie, [...]

Arne Jacobsen

Arne Jacobsen

Photographie

L'architecte Arne Jacobsen (1902-1971), lors d'une exposition qui lui avait été consacrée au Royal Institute of British Architects, en 1959. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : directeur de l'École nationale supérieure d'architecture et des arts visuels, Bruxelles

Classification


Autres références

«  JACOBSEN ARNE (1902-1971)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Acier

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 3 246 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Deux voies récentes »  : […] Dès lors, l'utilisation architecturale de l'acier s'est naturellement orientée sur deux voies. Son expression structurale intéresse des bâtiments de taille moyenne, dont l'échelle n'impose pas un recours à l'acier, mais qui en tirent délibérément un effet manifeste, pouvant évoquer l'idée d'ornementation. On parle à cet égard d'architecture « high tech » ( high technology ). Ainsi en va-t-il de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-acier/#i_258

HÔTEL DE VILLE

  • Écrit par 
  • Pascal LIÉVAUX-SENEZ
  •  • 3 691 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Renouveau et diversité »  : […] Au début du xx e  siècle, quelques architectes nordiques tentent d'échapper à cet éclectisme répétitif. Martin Nyrop (hôtel de ville de Copenhague, 1899-1923) et surtout Ragnar Ostberg (hôtel de ville de Stockholm, 1909-1923) utilisent formes et matériaux traditionnels dans un style très pur basé sur l'équilibre des grandes masses architecturales. Cette recherche ouvre la voie aux innovations d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotel-de-ville/#i_258

LARSEN HENNING (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

L’architecte danois Henning Larsen était souvent surnommé le « maître de la lumière » à cause de l’abondance de clarté naturelle, de la viabilité écologique et du délicat équilibre entre éclairage et espace qui caractérisent ses constructions les plus réussies. Henning Göbel Larsen naît le 20 août 1925, à Videbæk, dans le Jutland. Il étudie à l’Académie des beaux-arts de Copenhague en 1950, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henning-larsen/#i_258

Pour citer l’article

Robert L. DELEVOY, « JACOBSEN ARNE - (1902-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arne-jacobsen/