ARBRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Formes arborescentes

Formes arborescentes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Baobab

Baobab
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Bouleau blanc d'Europe

Bouleau blanc d'Europe
Crédits : C. Sappa/ De Agostini

photographie

Coupe d’un dicotylédone

Coupe d’un dicotylédone
Crédits : magicinfoto/ Shutterstock

photographie

Tous les médias


Développement et structure

Morphologie du développement

On connaît le mode de ramification des plantes herbacées dont les bourgeons axillaires se développent, assurant la ramification de l'herbe. Celle des végétaux ligneux est beaucoup plus complexe et aboutit à la création des silhouettes caractéristiques que nous avons décrites.

La forme « arbre »

Les arbres monocaules sont édifiés par le fonctionnement d'un méristème unique, généralement de grande taille (les bourgeons axillaires étant constamment inhibés), qui fonctionne régulièrement pendant la vie de l'arbre. Après une assez longue durée (plusieurs dizaines d'années parfois), il se transforme brusquement en une inflorescence terminale unique qui préludera généralement à la mort de l'arbre (Corypha par exemple). Parfois, cependant, cette transformation permettra le développement de bourgeons axillaires qui assureront la survie de l'arbre. Ce relais peut être pris par des bourgeons proches du sommet, comme chez Jatropha multifida (ramification sympodiale), ou par les bourgeons les plus basaux (cas des palmiers Raphia, Korthalsia, Plectocomia).

Les arbres monocaules à inflorescences latérales diffèrent des arbres ramifiés par la nature uniquement inflorescentielle des bourgeons axillaires.

Pour les arbres ramifiés, la morphogenèse suit des voies plus complexes. Pendant les premières années de son existence, la plante croît vigoureusement par son bourgeon apical, les bourgeons axillaires restant totalement inhibés. On a un état monocaule transitoire qui permet la formation d'un tronc, caractéristique de ce type biologique.

Dans un stade ultérieur, les derniers bourgeons axillaires parus prennent un faible développement. Cependant, ils n'ont pas une vigueur suffisante pour édifier de véritables rameaux latéraux et ne tardent pas à tomber. Entre la 5e et la 12e année, les bourgeons axillaires du scion terminal se développent vigoureusement, les plus près du sommet étant les plus longs. Ce phénomène se reproduira tous les ans sur l'axe principal de la plante et sur ses rameaux latéraux, construisant le système de branches [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des sciences de Paris, secrétaire de la Société botanique de France

Classification


Autres références

«  ARBRE  » est également traité dans :

AULNAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 234 mots
  •  • 1 média

Il existe une quinzaine d'espèces d'aulnes. Ce sont des arbres ou arbustes des régions froides de l'Ancien et du Nouveau Monde, surtout de l'hémisphère Nord. Les peuplements denses de ces végétaux, ou aulnaies, occupent les sols humides ou frais, calcaires ou non. Les aulnaies forment des forêts plus ou moins mélangées en plaine, alors qu'en haute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aulnaies/#i_612

BOIS

  • Écrit par 
  • Marie Elisabeth BORREDON, 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Xavier DÉGLISE, 
  • Carlos VACA-GARCIA
  •  • 9 111 mots
  •  • 11 médias

Le bois est un tissu végétal –  xylème – dont le rôle a toujours été capital dans l'histoire de l'humanité. C'est, dans la plante vivante, un tissu conducteur de sève brute, dont les membranes incrustées de lignine jouent un rôle de soutien. La lignine est, de toutes les substances que crée la vie, la plus répandue sur le globe. Le bois en tant q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bois/#i_612

BOULEAU

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 459 mots
  •  • 1 média

Réunis autrefois sous le nom de « bouleau blanc » ( Betula alba ), le bouleau verruqueux ( B. verrucosa Ehrh.) et le bouleau pubescent ( B. pubescens Ehrh.) , deux bétulacées, ont les mêmes emplois médicinaux : feuilles, jeunes pousses, jeune écorce et sève sont utilisées. Une résine, la bétuline (qui donne à l'écorce sa blancheur cireuse), un hé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouleau/#i_612

CHÊNAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 3 689 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Principaux chênes d'Europe »  : […] La flore européenne compte environ 27 espèces de Chênes, particulièrement nombreux à la périphérie du bassin méditerranéen . En France, sont particulièrement répandus le pédonculé ( Quercus pedunculata  =  Q. robur ), le sessile ( Q. sessiliflora  =  Q. petraea ), le pubescent ( Q. pubescens ), l'yeuse ou chêne vert ( Q. ilex ) et le chêne-liège ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chenaies/#i_612

DENDROCHRONOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RODRIGUEZ-LOUBET
  •  • 111 mots

La chronologie fondée sur le radiocarbone ne permet pas d'établir des dates « réelles », le taux de l’isotope 14 du carbone dans l'atmosphère ayant varié au cours des temps. Pour obtenir des dates plus proches de la réalité, il faut les « calibrer », c'est-à-dire convertir les dates obtenues par radiocarbone en dates « réelles ». La dendrochronolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dendrochronologie/#i_612

DENDROCLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Françoise SERRE-BACHET
  •  • 481 mots
  •  • 1 média

Dans les régions à climat saisonnier contrasté, les espèces ligneuses pérennes, dont les arbres, génèrent annuellement une couche de bois « anneau » ou « cerne » de croissance qui participe à leur accroissement en diamètre. L'épaisseur d'un cerne est la résultante d'un ensemble de facteurs intrinsèques (spécifiques et géométriques) et extrinsèques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dendroclimatologie/#i_612

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Plantes à organes aériens pérennes »  : […] Arbres. La plupart des arbres du désert ont de toutes petites feuilles, souvent composées, réduisant ainsi leur dépense en eau par transpiration. Ainsi, le paloverde des plaines alluviales désertiques d'Amérique a des feuilles d'un millimètre de largeur qui tombent en période de sécheresse. C'est alors la réserve de chlorophylle des rameaux ( pal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_612

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Maturité et sénescence des arbres, phénomène particulièrement complexe »  : […] Il est clair que l'appréciation de l'âge d'une plante ligneuse pérenne, d'un point de vue uniquement chronologique, ne peut rendre compte des diverses manifestations possibles du développement au niveau de la plante. Le vieillissement d'un arbre comporte au moins deux aspects différents : un vieillissement physiologique, qui peut conduire à la sén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_612

DUHAMEL DU MONCEAU HENRI LOUIS (1700-1782)

  • Écrit par 
  • Lucien PLANTEFOL
  •  • 575 mots

Fils d'Alexandre du Hamel, seigneur de Denainvilliers, dans le Gâtinais, Duhamel du Monceau naît à Paris, fait ses études au collège d'Harcourt et, insatisfait de son savoir, forme le vœu de consacrer sa vie à la science. Pour être tout à elle, il ne se marie pas. Il habite près du Jardin du roi, l'un des rares endroits où il puisse apprendre ce qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-louis-duhamel-du-monceau/#i_612

ÉQUATORIAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Emmanuelle GRUNDMANN
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La végétation »  : […] Sous ce climat chaud et moite, la végétation se développe en formant des couches successives. On y rencontre, du haut vers le sol : des émergents, arbres de 30 à plus de 70 mètres de hauteur qui, telles des sentinelles, dominent l'océan vert ; puis, la majorité des arbres – dont les houppiers, se juxtaposant, forment cette immense étendue émeraud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-equatorial/#i_612

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Zonation des forêts en latitude »  : […] À l'échelle mondiale, la température et la pluviosité règlent la répartition des principales formations forestières naturelles. Ces deux facteurs interfèrent : la pluviosité du centre du Bassin parisien (600 mm) n'est suffisante que parce qu'elle est régulière, et surtout parce que les températures modérées n'entraînent pas une trop forte évapotr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_612

FORÊTS - Les forêts tempérées

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 5 130 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le rôle de la sylviculture »  : […] La sylviculture ne peut se résumer à la seule culture des forêts, compte tenu de la complexité et de la longévité du domaine biologique – les arbres – sur lequel elle intervient. Véritable synthèse de nombreuses sciences dans lesquelles l'écologie tient une place importante, la discipline, qui repose également sur des bases économiques, peut se dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-les-forets-temperees/#i_612

FRÊNE

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 660 mots

Quatre siècles avant notre ère, Hippocrate et Théophraste conseillaient déjà les feuilles de frêne ( Fraxinus excelsia L. ; oléacées) dans le rhumatisme et la goutte comme diurétiques. Au ii e siècle, le médecin et poète latin Serenus Samonicus prescrivait ses fruits dans l'hydropisie. Dioscoride et Pline, en relatant son emploi interne et extern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frene/#i_612

FRUITS

  • Écrit par 
  • Jean-Luc REGNARD, 
  • Roger ULRICH
  • , Universalis
  •  • 7 953 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Origines et caractéristiques de l'arboriculture fruitière »  : […] La domestication des premières espèces fruitières remonte au début de la révolution néolithique, dans le Croissant fertile (figuier, puis vigne et olivier), tandis que la culture fruitière en Extrême-Orient daterait de trente ou quarante siècles avant J.-C. (pommier, poirier, amandier, abricotier). Bien qu'anciennement connues, d'autres espèces n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fruits/#i_612

GABON

  • Écrit par 
  • Nicolas METEGUE N'NAH, 
  • Roland POURTIER
  •  • 6 678 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'omniprésence de la forêt équatoriale »  : […] Par sa position sous l'équateur, entre les latitudes 2 0 30' N et 3 0 55' S, et son exposition aux masses d'air atlantique, le Gabon est abondamment arrosé : entre 3 000 mm au nord-ouest (Cocobeach) et 1 500 mm au sud-ouest (plaine de la Nyanga). La saison sèche ne dure en moyenne que trois mois (juin à août) pendant lesquels l'humidité atmosphériq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabon/#i_612

HÊTRAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 506 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hêtres et hêtraies dans le monde : le climat des hêtraies »  : […] Les hêtres, genres Fagus de l'hémisphère Nord et Nothofagus de l'hémisphère Sud, font partie de l'ordre des Fagales. Ils se répartissent en cinq groupes correspondant à des conditions climatiques relativement homogènes et strictes : étés humides, hivers neigeux, températures fraîches mais modérées, avec toutefois une tolérance de certaines espèc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetraies/#i_612

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les cytokinines, l'organogenèse foliaire et la dormance hivernale des bourgeons »  : […] Chez de nombreux arbres, la période hivernale s'accompagne d'un arrêt de l'activité de prolifération dans les méristèmes caulinaires ainsi que d'un arrêt de l'organogenèse foliaire. Cet arrêt conduit à un état dormant ou quiescent. Par ailleurs, les cytokinines sont des phytohormones dont le rôle dans le contrôle de la prolifération a été démontr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_612

JARDINS BOTANIQUES

  • Écrit par 
  • Gérard AYMONIN
  •  • 3 438 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Quelques exemples de collections botaniques particulières »  : […] Les jardins de Kew, près de Londres, possèdent une très importante collection d'arbres et arbustes, issus d'un ensemble fondé en 1759. Mais une très riche plantation fut autrefois constituée en France : au milieu du xvi e  siècle, près du Mans ; R. du Bellay et le voyageur scientifique P. Belon ont introduit, sans doute pour la première fois, des e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-botaniques/#i_612

MANGROVES

  • Écrit par 
  • Frédéric BALTZER, 
  • Georges MANGENOT, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 133 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La flore »  : […] Elle est essentiellement constituée d'arbres plus ou moins hauts (pas de lianes, ni d'épiphytes, ni d'herbes, à l'exception de la fougère Acrostichum aureum ) offrant un aspect assez extraordinaire, car certaines parties de leur appareil racinaire, non dissimulées dans la vase, forment des dispositifs étranges, très visibles à marée basse. D'autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mangroves/#i_612

OLIGOÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 3 577 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Maladies de carence »  : […] Dans la nutrition des plantes, les oligoéléments indispensables peuvent, au même titre que les autres éléments indispensables, se comporter en facteurs limitants . L'absence ou l'insuffisance d'un oligoélément se traduit par un défaut de croissance ou de développement qui peut s'accompagner de symptômes spécifiques de carence lorsque celle-ci est p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligoelements/#i_612

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 937 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Composition des principales particules secondaires »  : […] Les particules secondaires sont, par définition, le résultat de la conversion au sein de l’atmosphère d’espèces gazeuses en particules. Leur production est l’une des manifestations les plus visibles de la chimie atmosphérique. Selon le nombre d’espèces mises en jeu et leurs caractéristiques de réactivité, la nature chimique des particules qui en r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/#i_612

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones d'agrégation »  : […] Les phéromones d'agrégation ont été très étudiées chez les coléoptères Scolytides , dont de nombreux représentants sont des ravageurs importants des forêts de conifères. Ces insectes (mâles ou femelles selon les espèces) sont attirés dès leur émergence par les émanations terpéniques d'arbres stressés sur lesquels ils atterrissent. En y creusant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_612

PIN

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 658 mots
  •  • 2 médias

Les emplois médicinaux des pins (genre Pinus  L.) sont très nombreux : les bourgeons floraux, la résine purifiée, ou térébenthine vraie, et le produit de sa distillation, l'essence de térébenthine, le goudron extrait du bois par combustion lente ou distillation sont susceptibles d'usage médical. Une longue tradition explique que les pins gardent u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pin/#i_612

PLANTES VIVACES

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 594 mots
  •  • 1 média

Selon qu'elles fleurissent et fructifient une seule ou plusieurs fois au cours de leur vie, les Angiospermes se répartissent en deux grandes catégories : d'une part celles qui disparaissent entièrement (leurs semences exceptées) dès la fin de leur première fructification, soit au bout d'un an (ou plutôt à la fin de la saison de croissance) pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes-vivaces/#i_612

PORT, botanique

  • Écrit par 
  • Christian BOCK
  •  • 1 190 mots

On désigne sous le nom de port l'aspect général d'une plante. La diversité du monde végétal se manifeste notamment par la diversité du port des différentes espèces contribuant, en participant à des formations végétales différentes, à caractériser les paysages naturels et ceux qu'a créés l'homme. Vis-à-vis du fonctionnement de la biosphère, le port […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/port-botanique/#i_612

PROTÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DEMOLY
  •  • 2 366 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Caractères généraux »  : […] Les Protéacées sont des arbres et des arbustes avec généralement des poils lignifiés courts d'un type particulier, formés de trois cellules dont deux basales très courtes. Elles sont souvent pourvues de cellules tannifères, accumulant de grandes quantités d'aluminium. Leurs feuilles sont coriaces, alternes, opposées ou verticillées ; elles sont ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteales/#i_612

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 610 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réserves hydriques »  : […] Un type particulier de réserves se rencontre parmi les plantes adaptées aux régions arides et semi-arides qui accumulent d'abondantes quantités d' eau, qu'elles emploieront durant les périodes de sécheresse. Selon leur morphologie et leur physiologie, plusieurs catégories de plantes peuvent être distinguées : – Les arbres-bouteilles , dont le tron […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-vegetales/#i_612

RÉSINEUX FORÊTS DE

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 116 mots
  •  • 2 médias

Les résineux sont, pour les forestiers, les Gymnospermes arborescents, et spécialement les Coniférales, par opposition aux essences d'Angiospermes dites « feuillues ». Leurs peuplements sont généralement sempervirents ; on trouve cependant de notables exceptions ( Taxodium et surtout mélèzes). Les forêts résineuses ont une grande ancienneté : déjà, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-de-resineux/#i_612

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les rythmes biologiques chez les végétaux »  : […] Une approche concrète de la notion de rythme chez les végétaux nous est fournie par l'observation de structures périodiques dans lesquelles on voit la marque de processus répétitifs. Ces structures périodiques se rencontrent à tous les niveaux d'organisation. À l'échelle cellulaire et subcellulaire, il est commun d'observer la striation des amylopl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_612

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Amélioration des plantes fixatrices d'azote »  : […] Le potentiel fixateur d'azote étant sous la double dépendance du génome de la bactérie symbiotique et de celui de la plante hôte, il est possible d'accroître considérablement la fixation chez les associations symbiotiques en améliorant chez les plantes hôtes deux caractéristiques essentielles : l'aptitude à fixer l'azote en symbiose et la toléranc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-microbiologie/#i_612

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Ectosymbiose »  : […] Un certain nombre d'insectes transportent et entretiennent dans leur nid des cultures de champignons dont les rapports avec l'hôte ne sont pas toujours élucidés. Les termites Macrotermitinae (isoptères champignonnistes) « cultivent » les champignons sur des meules et les fourmis Myrmicinae Attini ( Atta , Acromyrmex en particulier) leur préparen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_612

TEMPÊTES EN FRANCE (1999 et 2009)

  • Écrit par 
  • Christian BARTHOD
  •  • 968 mots
  •  • 1 média

Des tempêtes de grande ampleur ont touché la France depuis la fin des années 1990. La tempête du 26 décembre et celle de la nuit du 27 au 28 décembre 1999 , nommées respectivement Lothar et Martin, ont causé des dégâts sans précédent, tout en affectant sévèrement les forêts suisses, allemandes (Bade-Wurtemberg) et danoises, marquant durablement les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tempetes-en-france/#i_612

VIROSES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves TEYCHENEY
  •  • 4 018 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Incidence économique »  : […] Les virus sont, après les champignons, les agents pathogènes les plus néfastes, sur le plan économique, pour les plantes cultivées. Les dommages directs et indirects imputables aux viroses prennent généralement en compte les effets des infections virales (réduction de la croissance des cultures, de leur vigueur, de leur qualité et de leur valeur éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-vegetales/#i_612

XYLOTHÈQUE DU C.I.R.A.D.-FORÊTS

  • Écrit par 
  • Alain MARIAUX
  •  • 1 372 mots

À la périphérie de Montpellier, dans le quartier d'Agropolis, un bâtiment de style industriel, la Maison de la technologie, rassemble des laboratoires dans lesquels les chercheurs travaillent sur tous les produits végétaux tropicaux, dont les bois. C'est là que la xylothèque (du grec xulon , « bois », et thêkê , « boîte », « coffre ») du C.I.R.A.D. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylotheque-du-c-i-r-a-d-forets/#i_612

Voir aussi

Pour citer l’article

Gérard CUSSET, « ARBRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbre/