ARAUCANS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Culture et religion

Agriculteurs et éleveurs de lamas, les Araucans, bien que rebelles à l'occupation étrangère, en subirent l'influence au cours des siècles. De nombreux éléments d'origine incaïque au cours des siècles se retrouvent dans leurs techniques, et l'introduction du cheval par les Espagnols bouleversa profondément leur mode de vie, en même temps qu'elle assurait le succès de la guérilla jusqu'au xixe siècle. (C'est pour être, en montant à cheval, plus libres de leurs mouvements qu'ils inventèrent le célèbre poncho.) Les nécessités de la lutte armée ont aussi imposé des regroupements à des populations originellement dispersées le long des rivières. Chaque établissement indigène était autrefois constitué par une grande maison qui abritait plusieurs ménages apparentés en ligne masculine : au moment de son mariage, la femme venait résider dans la maison du père de son mari, où elle cohabitait avec tous ses beaux-frères, leurs épouses et leurs enfants. Depuis la fin du xixe siècle, plusieurs de ces familles étendues, vivant dans une même réserve, constituent des patrilignages. Chaque communauté est une unité exogame liée à de nombreuses autres par les alliances contractées. Jadis, aucun pouvoir central n'unifiait l'ensemble des Mapuche, l'autorité ne dépassant pas le cadre des groupes de parenté. Toutefois, la guerre avait, semble-t-il, favorisé l'émergence de fonctions politiques associées aux fonctions militaires opérant au niveau de régions géographiques déterminées.

Un panthéon nombreux est composé de divinités anthropomorphes, d'un Être suprême et d'esprits des ancêtres qui peuplent le monde surnaturel. La principale intermédiaire entre ce monde et celui des hommes est la machi (chamane), tout à la fois magicienne, guérisseuse, devineresse, qui, grâce à des transes, entre en communication avec les esprits. Douée d'un pouvoir bénéfique, elle a pour tâche de contrecarrer l'action des sorciers, responsables des maux physiques comme des catastrophes sociales. Les alliances matrimoniales, jointes aux congrégations rituelles qui, pour une grande part, les coiff [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, responsable de l'équipe de recherche en ethnologie sud-amérindienne associée au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  ARAUCANS  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 290 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature coloniale »  : […] Au demeurant, malgré la fondation des premières universités (à Saint-Domingue, puis à Lima) et l'introduction de l'imprimerie (à Mexico en 1537), la culture demeura le privilège d'une minorité espagnole ou créole, tandis que les masses corvéables demeuraient analphabètes. Pendant presque toute la période coloniale, la littérature hispano-américaine ne représente donc qu'un chapitre de la littérat […] Lire la suite

ANDES CORDILLÈRE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 10 947 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La conquête espagnole »  : […] Au début du xvi e siècle, il semble que les Andes aient été plus peuplées qu'aux xvii e et xviii e siècles. Les contacts entre colonisateurs et colonisés se sont accompagnés de la diffusion d'épidémies, notamment de variole, qui décimèrent les populations. L'Espagne s'est solidement implantée dans les Andes. La conquête et l'organisation des vice-royautés et intendances se sont accompagnées de […] Lire la suite

ARAUCANIE

  • Écrit par 
  • Hélène LAMICQ
  •  • 601 mots
  •  • 1 média

Région chilienne située au sud du Bío-Bío, entre le Chili colonial et la région des lacs, l'Araucanie, également appelée région de la frontière, est depuis le xv e  siècle le territoire des Mapuches (Araucans) et n’a été acquise par l’État chilien qu’à la fin du xix e  siècle. C'est, en effet, dans les quatre provinces d'Arauco, de Bío-Bío, de Malleco et de Cautín qu'ils organisèrent une résistanc […] Lire la suite

CRÉOLE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 2 027 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes »  : […] La musique d'origine ibérique a pénétré dans toute l'Amérique espagnole et portugaise. Le fandango espagnol, devenu le baile de pañuelos , s'appelle jarabe au Mexique, marinera au Pérou, zamacueca ou cueca au Chili et en Argentine. Au Mexique, les danses dérivées des zapateados hispaniques sont la sandunga , proche de la valse, le zapateado, la jarana , où alternent les rythmes 3/4 et 6/8, le […] Lire la suite

ERCILLA Y ZÚÑIGA ALONSO DE (1533-1594)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile BÉNASSY
  •  • 247 mots

Né de famille noble, page du futur Philippe II, Ercilla voyage beaucoup, de l'Italie aux Flandres et à l'Angleterre, puis part, en 1555, pour le Chili où les Indiens Araucans révoltés viennent de tuer le conquérant Valdivia. Entre 1557 et 1558, il s'y montre vaillant soldat et explorateur audacieux. De retour en Espagne dès 1563, il va connaître une gloire littéraire durable grâce à son épopée La […] Lire la suite

Pour citer l’article

Simone DREYFUS-GAMELON, « ARAUCANS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/araucans/