DÉNÉRIAZ ANTOINE (1976-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Skieur français né le 3 mars 1976 à Bonneville (Haute-Savoie). Fils d'un moniteur de ski, Antoine Dénériaz s'initie à ce sport dès sa plus tendre enfance, au sein du Ski-Club de Morillon, un village de cinq cents habitants situé au-dessus de Cluses, entre Taninges et Samoëns. Son père lui donne le goût de la compétition en l'emmenant, au début des années 1980, voir aussi souvent que possible la descente de Val-d'Isère, sur la piste Oreiller-Killy, où s'illustrent à l'époque Suisses et Autrichiens. Le jeune garçon, qui préférait alors les épreuves techniques (slalom et slalom géant), va se prendre de passion pour les compétitions de vitesse.

Sélectionné pour les Championnats du monde junior en 1994, il intègre en 1996 l'équipe de France senior, où la vedette de l'époque, Luc Alphand, lui prodigue de précieux conseils. Il obtient son premier résultat intéressant en décembre 1998 en se classant quatrième de la descente de Val-d'Isère. Il se voit sélectionné au début de 1999 pour les Championnats du monde de Vail (Colorado), où il prend la vingt et unième place de la descente. Mais, par la suite, ses progrès sont insuffisants et ses résultats médiocres : en 2001, il n'est pas retenu dans l'équipe de France qui dispute la Coupe du monde. Il retourne faire ses gammes dans les épreuves de Coupe d'Europe et n'est pas sélectionné pour disputer les Championnats du monde. Il retrouve le Cirque blanc en 2002, participe aux jeux Olympiques de Salt Lake City, où il se classe douzième de la descente.

Le déclic se produit la saison suivante : le 21 décembre 2002, il remporte la descente de Val Gardena (Italie), son premier succès en Coupe du monde. En 2003, il se classe neuvième de la descente des Championnats du monde et sixième de la Coupe du monde de descente. En 2004, il est septième de la Coupe du monde de descente. Il rivalise désormais régulièrement avec les meilleurs spécialistes, mais sa trajectoire est brisée le 7 janvier 2005 : lors de l'entraînement précédant la descente de Ch [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  DÉNÉRIAZ ANTOINE (1976- )  » est également traité dans :

TURIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [2006] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 464 mots

Dans le chapitre « 12 février »  : […] Sur la piste Kandahar Banchetta de Sestrières Borgata, le Français Antoine Dénériaz réalise un formidable exploit : parti avec le dossard numéro 30, il s'adjuge l'épreuve reine des Jeux, la descente, en devançant l'Autrichien Michael Walchhofer de 0,72 s et tous les autres favoris de plus de 1 seconde. Il rejoint dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/2006-20esjeux-olympiques-d-hiver/#i_39405

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « DÉNÉRIAZ ANTOINE (1976-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-deneriaz/