OREILLER HENRI (1925-1962)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Skieur français né le 5 décembre 1925 à Paris. Fou de vitesse, capable de prendre tous les risques pour s'imposer, Henri Oreiller remporte la descente lors des jeux Olympiques de Saint-Moritz en 1948, laissant l'Autrichien Franz Gabl à plus de 4 secondes, le Suisse Karl Molitor et l'Autrichien Rolf Olinger se partageant la médaille de bronze. Troisième du slalom spécial derrière le Suisse Edi Reinalter et le Français James Couttet, il enlève aussi le combiné, devant Karl Molitor et James Couttet. Sa carrière de skieur terminée, Henri Oreiller trouve un nouveau moyen pour exprimer sa passion de la vitesse : la compétition automobile. Le 7 octobre 1962, il trouve la mort à Montlhéry, lors d'une course automobile.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  OREILLER HENRI (1925-1962)  » est également traité dans :

SAINT-MORITZ (JEUX OLYMPIQUES DE) [1948] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 059 mots

Dans le chapitre « 2 février »  : […] L'aura du ski alpin grandit : des concurrents de vingt-cinq pays sont en lice pour la descente, laquelle, comme le slalom, donne désormais droit à des médailles. Le Français James Couttet (vingt-sept ans) fait figure de favori ; mais, malgré sa technique hors pair, il ne se classe que treizième. En revanche, son jeune compatriote Henri Oreiller (vingt-trois ans), dossard numéro 9, dompte la piste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-moritz-jeux-olympiques-de-1948-chronologie/#i_85092

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « OREILLER HENRI - (1925-1962) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-oreiller/