MAIER HERMANN (1972- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Skieur autrichien né le 7 décembre 1972. Hermann Maier ne fait ses débuts en équipe nationale d'Autriche qu'en 1997, à plus de vingt-quatre ans, un âge relativement avancé pour entamer une carrière sur le « cirque blanc ». Dès 1998, il remporte le classement général de la Coupe du monde. La même année, lors des jeux Olympiques de Nagano, il est victime d'une terrible chute lors de la descente remportée par le Français Jean-Luc Crétier, chute dont il sort miraculeusement indemne. Il peut ainsi participer à la suite des épreuves, et obtient la médaille d'or en super-géant et en slalom géant. En 1999, il remporte la descente et le super-géant lors des Championnats du monde. En 2000, Hermann Maier termine de nouveau en tête du classement général de la Coupe du monde. Il s'adjuge également le globe de cristal en descente, super-géant et slalom géant, et totalise 2 000 points, ce qui est un record. En 2001, il remporte une autre victoire au classement général de la Coupe du monde, accompagnée, de nouveau, du globe de cristal en descente, super-géant et slalom géant, en s'adjugeant treize succès dans la saison, ce qui égale le record d'Ingemar Stenmark.

Malheureusement, Hermann Maier est victime d'un terrible accident de la route en août 2001. Les médecins craignent un moment de devoir l'amputer. Les espoirs de victoires olympiques à Salt Lake City en 2002 disparaissent et sa carrière semble alors brisée.

En 2003, Hermann Maier réalise un incroyable retour : le 2 février à Saint-Moritz (Suisse), il obtient la médaille d'argent dans l'épreuve de super-géant des Championnats du monde. En 2004, il remporte une nouvelle fois le classement général de la Coupe du monde. En 2005, à Bormio, il est champion du monde de slalom géant.

En 2006, aux jeux Olympiques de Turin, Hermann Maier obtient la médaille d’argent du super-géant, devancé par le Norvégien Kjetil Andre Aamodt, puis la médaille de bronze du slalom géant, derrière son compatriote Benjamin Raich et le Français Joël Chenal. Par la suite, ses performances sont décevantes. À la fin de 2009, malgré la perspective des jeux Olympiques de Vancouver, il annonce sa retraite sportive.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  MAIER HERMANN (1972- )  » est également traité dans :

NAGANO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1998] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 338 mots

Dans le chapitre « 16 février »  : […] Hermann Maier est un champion exceptionnel. Trois jours après sa chute dans la descente, l'Autrichien remporte le super-géant en dominant largement tous ses rivaux : le Suisse Didier Cuche et l'Autrichien Hans Knauss sont deuxièmes ex æquo à plus d'une demi-seconde. Comme en 1994, l'Allemande Katja Seizinger remporte la descente : aucune skieuse n'avait réussi l'exploit de gagner deux fois consécu […] Lire la suite

SPORT - L'année 2004

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 210 mots

Dans le chapitre « Ski alpin »  : […] Saluons l'Autrichien Hermann Maier, vainqueur pour la quatrième fois de la Coupe du monde. Ce champion fut en effet victime en 2001 d'un accident de moto qui aurait pu entraîner une amputation de la jambe. Il semblait alors définitivement perdu pour le sport de compétition. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MAIER HERMANN (1972- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-maier/