ANTI-ATLAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Massif montagneux au sud-ouest du Maroc, orienté du sud-ouest au nord-est sur 600 kilomètres, du Sahara atlantique au Tāfilālt, l'Anti-Atlas est soudé au Haut Atlas par l'ancien volcan du djebel Siroua. C'est un vaste bombement de roches anciennes, surtout paléozoïques. Relevé lors des mouvements tertiaires et entaillé de gorges imposantes, il est séparé en deux par la grande coupure de l'oued Draa. Plusieurs sommets dépassent 2 500 mètres : le djebel Sarhro culmine à 2 712 mètres et le massif volcanique du Siroua s'élève jusqu'à 3 304 mètres. L'Anti-Atlas connaît un climat généralement aride ; mis à part le versant tourné vers l'Atlantique, un peu plus favorisé (forêts d'arganiers), il offre surtout un paysage steppique (thym et armoise), et beaucoup de versants sont complètement nus.

En dépit des conditions physiques défavorables, le massif est étonnamment peuplé. Il est occupé depuis trois millénaires au moins par une population de Berbères parlant le dialecte tachelhit (chleuh). Ce sont des paysans sédentaires, céréaliculteurs et arboriculteurs. Ils ont aménagé laborieusement les versants les mieux exposés de la montagne pour y faire pousser l'orge et les amandiers. Les vallées, à l'agriculture plus variée, permettent la culture des oliviers et des légumes sur quelques périmètres irrigués. Mais l'insuffisance des ressources est la cause d'une émigration déjà ancienne vers la France ou vers les villes du royaume. Le tourisme s'est développé dans ce pays d'une austère beauté, en particulier à Tafraoute, une des rares petites villes en dehors de la bordure montagneuse.

—  Daniel NOIN

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  ANTI-ATLAS  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Première étape (Cambro-Ordovicien et Silurien) »  : […] Au début du Paléozoïque, la mer du Cambrien se tient sur la marge nord semi-mobile de l'Afrique, dans l'Anti-Atlas. Elle y dépose des séries calcaires, schisto-calcaires, puis schisto-gréseuses, avec les célèbres faunes à Archaeocyathus et à Trilobites durant le Cambrien inférieur. Après une brève lacune, la sédimentation marine reprend et se p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_32174

MAGHREB - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel DURAND-DELGA
  •  • 4 083 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Sahara septentrional »  : […] Le soubassement saharien, qui porte l'empreinte de nombreuses orogenèses antécambriennes – dont les directions structurales les plus apparentes sont orientées nord-sud –, était figé avant le Paléozoïque, puisque les dépôts primaires reposent sur une pénéplaine presque parfaite, réalisée avant le Cambrien. Ce Paléozoïque, doucement incliné vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-structure-et-milieu/#i_32174

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 325 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Un relief très diversifié »  : […] Parmi les pays de l'Afrique du Nord, le Maroc se distingue à la fois par l'altitude plus élevée de ses montagnes et par la remarquable extension des plaines et des plateaux. Le Haut Atlas occidental compte plusieurs sommets dépassant quatre mille mètres, dont le djebel Toubkal (4 165 m) qui est le point culminant de toute l'Afrique du Nord. En re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_32174

Pour citer l’article

Daniel NOIN, « ANTI-ATLAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-atlas/