GRETCHKO ANDREÏ ANTONOVITCH (1903-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans la région de Rostov-sur-le-Don, Gretchko s'engage dans l'Armée rouge à l'âge de seize ans. Il y reste après la guerre civile. Il entre alors à l'Académie militaire Frounze, dont il est diplômé en 1936, puis à l'Académie de l'état-major.

Nommé général au début de la guerre de 1941, il se bat à Kharkov, dans le Caucase et en Ukraine. Il conduit ses troupes jusqu'en Tchécoslovaquie. Après les hostilités, il prend la direction de la région militaire de Kiev. En 1953, il est nommé commandant en chef des troupes soviétiques en Allemagne et, à ce titre, il réprime le soulèvement des ouvriers à Berlin-Est. En 1955, il reçoit son bâton de maréchal et, en 1957, il revient à Moscou avec le titre de premier vice-ministre de la Défense et commandant en chef des forces terrestres. En 1960, il remplace le maréchal Koniev au commandement en chef des troupes du Pacte de Varsovie tout en restant premier vice-ministre de la Défense.

En avril 1967, lorsque meurt le maréchal Malinovski, alors ministre de la Défense, le bureau politique envisage de lui donner un civil pour successeur. Cependant, les officiers supérieurs souhaitent qu'un des leurs soit à la tête du ministère. Leonid Brejnev tient une conférence avec les chefs des régions militaires et, après quelques jours d'hésitation, le maréchal Gretchko succède à Malinovski. Dès son entrée en fonction, il met au point une réforme profonde du service militaire qui donne à l'armée un rôle essentiel dans l'éducation patriotique et morale de la jeunesse. Officiers et sous-officiers vont dans les écoles assurer la préparation militaire. Sous l'impulsion du maréchal Gretchko, des officiers ont fait campagne pour une certaine réhabilitation de Staline, du moins pour ce qui est des affaires militaires.

Membre du Parti communiste depuis l'âge de vingt-neuf ans, Andreï Gretchko a été nommé membre suppléant du comité central en 1952 et en 1961 membre titulaire. En avril 1973, il a été élu membre de plein droit du bureau politique (sans avoir été auparavant suppléant), fonction qu'il cumule avec celle de ministre jusqu'à sa mort. C'est lui qui a préparé en 1968 l'opération contre la Tchécoslovaquie et lui surtout qui, en avril 1969, a engagé à Prague le processus de « normalisation » politique.

—  Bernard FÉRON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Bernard FÉRON, « GRETCHKO ANDREÏ ANTONOVITCH - (1903-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrei-antonovitch-gretchko/