SIEGFRIED ANDRÉ (1875-1959)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Académicien, géographe, historien, économiste, enseignant, journaliste, grand voyageur, André Siegfried est surtout le véritable maître de la science politique française. Observateur privilégié de la vie publique française, analyste serein de l'évolution de la société mondiale, il a plus que tout autre contribué à faire naître deux disciplines promises à un grand avenir : la géographie économique et la géographie électorale.

Sa vie se confond avec celle de la IIIe et de la IVe République. Né en 1875, avec la IIIe République, il meurt en 1959, peu de mois après la disparition de la IVe. André Siegfried, dira Henri de Montherlant dans son discours de réception à l'Académie française en 1960, était « né sur un tapis de velours ». En effet, issu d'une famille de la haute bourgeoisie protestante (son père, Jules Siegfried, maire du Havre, fut ministre du Commerce dans le cabinet Ribot), il grandit dans une atmosphère qui développa en lui une curiosité planétaire. Il rappelle, dans ses Souvenirs de la IIIe République, que son plus ancien souvenir politique avait été, à l'âge de six ans, la rencontre de Léon Gambetta en visite chez son père.

Après un premier tour du monde qui lui fait découvrir notamment la Nouvelle-Zélande et le Canada, pays auxquels il consacre d'importants ouvrages, il est candidat, sans succès, aux élections législatives de 1902, 1906 et 1910. Il ne tire aucune amertume de ces échecs : « Je n'en veux pas aux électeurs, écrira-t-il en 1930, qui m'ont laissé le loisir, la joie et la liberté d'esprit de l'étude. La volupté de comprendre me paraît aussi belle que l'ivresse de l'action. »

André Siegfried devient alors un témoin soucieux d'observer et d'expliquer la société qui l'entoure. Durant sa longue carrière d'enseignant, à l'École libre des sciences politiques à partir de 1910, puis au Collège de France où il occupe, de 1933 à 1946, la chaire de géographie économique et politique, il applique sa curiosité et sa soif d'expliquer aux domaines les plus divers, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SIEGFRIED ANDRÉ (1875-1959)  » est également traité dans :

ÉLECTIONS - Sociologie électorale

  • Écrit par 
  • Patrick LEHINGUE
  •  • 5 417 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les œuvres pionnières »  : […] Les élections sont-elles « un domaine d'incohérence et de fantaisie ? En les observant à la fois de près et de haut, je suis arrivé à une conclusion contraire » car « si selon le mot de Goethe, l'enfer même a ses lois, pourquoi la politique n'aurait-elle pas les siennes ? » Par ces lignes ouvrant le Tableau politique de la France de l'Ouest sous la III e  République (1913), André Siegfried signa […] Lire la suite

L'ENNEMI AMÉRICAIN (P. Roger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric FASSIN
  •  • 1 074 mots

Dans La Prairie américaine de James Fenimore Cooper, en 1827, on débat volontiers d'histoire naturelle : Bas-de-Cuir se gausse de l'ignorance d'un docte pédant, pour lui préférer la science pratique de son chien. Invoque-t-on Buffon ? Dans sa simplicité qui est une forme de lucidité, le trappeur légendaire n'entend d'ailleurs que « bouffon ». Philippe Roger n'évoque pas, dans L'Ennemi américain […] Lire la suite

POLITIQUE - La sociologie politique

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 1 399 mots

Dans le chapitre « Une institutionnalisation en deux temps »  : […] Si le travail qu'André Siegfried publie en 1913 sous le titre Tableau politique de la France de l'Ouest est souvent cité en exemple, la sociologie politique n'apparaît comme étendard collectif qu'à partir des années 1950, à la suite d'un déplacement stratégique opéré principalement par de nouveaux diplômés en droit public. Pour ces pionniers, comme pour tous ceux qui s'en réclament alors, l'inve […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Claude MAITROT, « SIEGFRIED ANDRÉ - (1875-1959) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-siegfried/