GLUCKSMANN ANDRÉ (1937-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figure de la « nouvelle philosophie » dans les années 1970, profondément marqué par la lecture de Soljenitsyne, André Glucksmann fit siens les combats contre les totalitarismes.

André Glucksmann

André Glucksmann

Photographie

Dans un de ses premiers ouvrages, Les Maîtres penseurs, André Glucksmann oppose à la pensée allemande – celle de Hegel et de Marx – l’ironie de Socrate et son pouvoir de questionnement infini. 

Crédits : Despatin & Gobeli/ Opale/ Leemage

Afficher

Né le 19 juin 1937 à Boulogne-Billancourt, André Glucksmann baigne dans la culture de la Mitteleuropa. Rubin et Martha, ses parents, juifs autrichiens, sont des militants sionistes de gauche devenus communistes et qui ont fui l’Allemagne nazie. Enfant caché pendant la guerre tandis que sa mère s’engageait dans la Résistance, il passe sa jeunesse dans la banlieue lyonnaise. Après des études de philosophie à l’École normale supérieure de Saint-Cloud, il obtient l’agrégation en 1961. Tout en militant à l’Union des étudiants communistes, il participe, à la Sorbonne, au séminaire de Raymond Aron consacré à la guerre puis intègre le C.N.R.S. La relecture de Clausewitz lui fournit la matière de son Discours de la guerre (1967). Proche des maoïstes de la Gauche prolétarienne, Glucksmann convoque les grandes figures de la révolution, de Lénine à Che Guevara, pour s’approprier un objet jusqu’alors peu étudié par les philosophes. Dans le contexte de Mai-68, l’ouvrage est surtout remarqué pour sa prise de distance radicale avec la pensée du Grand Timonier.

C’est en fréquentant l’intellectuel catholique Maurice Clavel qu’André Glucksmann prend connaissance de l’œuvre d’Alexandre Soljenitsyne. La parution, en 1973, de L’Archipel du Goulag est un choc qui va changer sa vie. Les réunions chez Maurice Clavel scellent son divorce avec l’extrême gauche et le marxisme. La Cuisinière et le mangeur d’hommes (1975), qui établit un parallèle entre nazisme et communisme, ouvre la voie qui sera désormais la sienne, celle de l’antitotalitarisme. Dans cette même logique, Les Maîtres penseurs (1977), à la fois essai et pamphlet, rompt avec des figures fondatrices de la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Laurent LEMIRE, « GLUCKSMANN ANDRÉ - (1937-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-glucksmann/