AMÉRINDIENSHauts plateaux andins

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Indiens et nation

Au début du xxe siècle, en Bolivie, au Pérou et en Équateur, l'incorporation de l'Indien et du Métis à la société nationale donna lieu à des débats politiques très vifs. Plusieurs écrivains refusèrent l'infériorité « raciale » de l'Indien proclamée par les élites, et s'engagèrent dans une littérature militante en faveur des indigènes. Pour ces intellectuels, la nation nouvelle devait être constituée par les deux « races pures », les Blancs et les Indiens. Le métissage était synonyme de dégénérescence et le « cholo », le prototype de tous les vices. Au Pérou, Luis Valcárcel et José María Mariátegui reprirent les arguments des indigénistes dans une optique marxiste. Pour ce dernier, seule une révolution socialiste pouvait restituer à l'Indien ses droits sur la terre. Dans L'Empire socialiste des Incas (1928), Louis Baudin exaltait les mécanismes de réciprocité et de redistribution des Incas qui préfiguraient une société communiste idéale. Les photos du Cuzquénien Martin Chambi rehaussèrent la dignité de l'Indien, même du plus misérable. Cependant, dans les années 1930, sous l'influence du parti populiste Alliance populaire révolutionnaire américaine (A.P.R.A.), l'indigénisme péruvien incarné par Victor Raúl Haya de la Torre se montra plus favorable aux sang-mêlé. Après la Seconde Guerre mondiale, la référence à la race fut abandonnée en raison de son instrumentalisation par l'idéologie nazie. L'éloge du métissage était une façon de montrer les différences entre l'Amérique latine et les États-Unis. En 1930, Uriel García publia un essai intitulé L'Indien nouveau, qui ne se définissait plus par sa race mais par l'appartenance à la sierra, les montagnes de la Cordillère avec lesquelles d'autres pouvaient aussi s'identifier. Pour lui la musique andine, notamment le huayno, était identitaire et favorisait la cohésion nationale.

Un indigénisme nouveau culmine en 1944 avec l'instauration du Jour du Cuzco, fête qui devrait être célébrée chaque 24 juin, date qui correspondait au solstice d'hiver et par conséquent à la fête [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-X, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  AMÉRINDIENS ou INDIENS D'AMÉRIQUE  » est également traité dans :

AMÉRINDIENS - Amérique du Nord

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre BOUSQUET, 
  • Roger RENAUD
  • , Universalis
  •  • 10 328 mots
  •  • 6 médias

Au xvie siècle, explorateurs, trafiquants, conquistadores européens n'ont nullement rencontré un monde primitif et désert ; la population indigène, 12 millions de personnes au minimum, vivait des ressources locales, ne connaissait pas de mortalité endémique et précoce mais bénéficiait d'une bonne santé gé […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Amérique centrale

  • Écrit par 
  • Georgette SOUSTELLE
  • , Universalis
  •  • 7 492 mots
  •  • 1 média

L'empire aztèque s'est écroulé le 13 août 1521, jour de la prise de Mexico-Tenochtitlán par l'armée d'Hernán Cortés, armée composée en majeure partie d'Indiens désireux de secouer le joug aztèque. Au cours des années suivantes, l'occupation espagnole s'étendit aux autres régions du Mexique et à l'Amérique central […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Amazonie et Guyanes

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Universalis
  •  • 5 645 mots
  •  • 2 médias

Les premiers établissements humains en Amérique du Sud remonteraient à environ 15 000 ans avant J.-C. Situés dans les régions côtières du Venezuela et de la Colombie, ils indiquent un peuplement d'origine septentrionale, introduit par l'isthme de Panamá, répandu peu à peu le long du littoral et pénétrant au cœur du continent par les voies fluviales. Du syst […] Lire la suite

ALLEN PAULA GUNN (1939-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 569 mots

Poétesse, romancière et essayiste américaine, Paula Gunn Allen mêle dans son œuvre les influences du féminisme et de ses racines amérindiennes. Paula Gunn Allen, née Paula Marie Francis le 24 octobre 1939 à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, est la fille d'un Américain d'origine libanaise et d'une métisse qui compte des ancêtres Laguna, Sioux et Écossais. La jeune femme abandonne l'université pou […] Lire la suite

AMAZONIE

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 3 262 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La reconnaissance de la bio et de la sociodiversité »  : […] Avec 15 à 20 p. 100 du total des espèces de la terre, l'Amérique du Sud tropicale est une des régions de la planète les plus riches en biodiversité, notamment pour la flore. Six pays amazoniens figurent parmi les douze pays les plus riches en diversité biologique. La Colombie est au premier rang mondial pour la biodiversité des vertébrés – en excluant les poissons, car sinon le Brésil arrive au p […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le substratum indien »  : […] Au moment de la conquête, il existait donc une population indigène, mais les estimations varient extraordinairement : 4 ou 50 millions ? L'hypothèse la plus vraisemblable estime à quelque 12 millions la totalité de ces groupements primitifs. L'imagerie populaire qualifie les Indiens de Peaux-Rouges ; la science les range dans la catégorie des Jaunes. La couleur de leur peau va du gris-jaune clair, […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La société »  : […] La réussite et l'ascension sociale d'une minorité ne doivent pas toutefois abuser : la société des Indes n'en acquiert pas pour cela le caractère ouvert et la mobilité interne d'un monde dominé par l'esprit capitaliste. En fait, et quelque important que puisse y être le rôle de l'argent, elle obéit à une échelle de valeurs de type aristocratique, fondamentalement identique à celle qui règne dans l […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - La question indienne

  • Écrit par 
  • David RECONDO
  •  • 2 810 mots
  •  • 3 médias

C'est au début des années 1980 qu'un mouvement panindien émerge en Amérique latine. Au Mexique, mais aussi au Guatemala, en Colombie, en Équateur, au Pérou et en Bolivie, des organisations dirigées par une élite souvent éduquée à la ville élaborent des revendications qui vont au-delà des demandes traditionnelles de récupération de terres et d'amélioration des conditions socio-économiques des popul […] Lire la suite

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 658 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les conquistadores »  : […] La conquête militaire et spirituelle du Nouveau Monde, consécutive à la découverte, fut d'abord et avant tout un fait espagnol. En moins de cinquante ans de la plus formidable aventure de tous les temps, les conquistadores achevèrent, dans les grandes lignes, de conquérir l'Amérique. Les épisodes majeurs de cet exploit, et surtout ceux qui eurent pour théâtre le Mexique et le Pérou, furent consig […] Lire la suite

ANTHROPOLOGY DAY (1904)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 202 mots

Les jeux Olympiques de Saint Louis demeurent avant tout ceux de l'Amérique blanche. La guerre de Sécession est achevée depuis moins de quarante ans, la victoire du Nord sur le Sud a permis l'abolition de l'esclavage en 1865. Cette abolition ne signifie pas pour autant l'égalité des races, loin de là : malgré les 14 e et 15 e  amendements de la Constitution votés par le Congrès en 1868 et en 1870 […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Carmen BERNAND, « AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/amerindiens-hauts-plateaux-andins/