AMADOU HAMPATÉ (1901-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Bandiagara (Mali), chef-lieu du pays dogon et ancienne capitale de l'empire toucouleur du Macina (fondé en 1862 par el Hadj Omar), Amadou Hampaté Bâ, qui appartenait à une grande famille de traditionalistes peuls, est devenu un « sage » unanimement respecté dans l'Afrique contemporaine. Après avoir reçu, dans son enfance, la riche éducation traditionnelle, transmise par les cercles familiaux, il a été le disciple fervent d'une haute figure de la spiritualité musulmane africaine, Tierno Bokar, qui l'a conduit jusqu'à l'initiation ésotérique supérieure de la « voie Tidjāniyya ». Mais comme, parallèlement, il avait été élève de l'« école des Otages », que la colonisation française destinait aux « fils de chefs », il a servi dans l'administration coloniale, puis il est entré comme chercheur à l'Institut français d'Afrique noire ; après l'indépendance, il a été appelé à de hautes fonctions administratives et diplomatiques. Sa double formation intellectuelle peut expliquer sa passion pour le patrimoine culturel africain que, dès ses jeunes années, il a entrepris de sauvegarder, en le collectant, le transcrivant et le traduisant. Il a pu ainsi rassembler un considérable trésor d'archives, qui alimentera les publications savantes pendant encore de longues années. Ses inédits comprennent aussi une autobiographie, des ouvrages historiques, un ensemble de quelques milliers de vers en peul. L'œuvre publiée est cependant déjà imposante. Elle comporte des travaux savants, parfois édités en collaboration avec des chercheurs européens : L'Empire peul du Macina (1955), synthèse historique exploitant la tradition orale ; Tierno Bokar, le Sage de Bandiagara (1957, remanié en 1980), célébration du maître vénéré ; des récits et contes initiatiques des pasteurs peuls :Kaïdara, 1969 ; Koumen, 1961, L’Éclat de la grande étoile, 1974 ; Njeddo Dewal, mère de la calamité, 1985, présentés dans la grande collection bilingue des Classiques africains ou en version adaptée pour les enfants (c'est pour eux aussi qu'a été transcrit l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BÂ AMADOU HAMPATÉ (1901-1991)  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le conte africain »  : […] Le Malien Amadou Hampâté Bâ (1901-1991) a consacré sa vie à la sauvegarde du patrimoine oral de l'Ouest africain. Il a publié en 1973 une œuvre inclassable, L'Étrange Destin de Wangrin, qui se présente comme un récit de vie, racontant la destinée d'un interprète africain à l'époque coloniale, devenu par ses roueries un riche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/#i_92906

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 228 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quelle identité culturelle ? »  : […] des relations entre oralité et écriture constituent le fondement de l’œuvre polymorphe d’Amadou Hampâté Bâ. Mais la littérature francophone africaine se présente avec éclat au public français en 1948, avec l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française publiée par Senghor et préfacée par Jean-Paul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophones-litteratures-de-langue-francaise/#i_92906

POSTCOLONIALES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 8 469 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vers le « tout-monde » »  : […] négritude comme des autres mouvements culturels francophones s'est opérée à partir du centre parisien. Le succès du sage malien Amadou Hampâté Bâ, gardien vigilant des traditions orales africaines et conteur à la façon des griots (Amkoullel, l'enfant peul, récit autobiographique, 1991) a été largement assuré par des émissions de la télévision […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-postcoloniales/#i_92906

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 701 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les comparatistes »  : […] qu'en suivant la lecture de trois fresques tassiliennes proposée par l'ethnologue malien Hamadou Hampāté Bā, à la lumière des traditions ésotériques peules, on a pu espérer découvrir une clé de lecture susceptible de conduire aux significations profondes des images non descriptives, fréquentes sur nombre de sites. Mais là encore, il s'agissait d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_92906

Pour citer l’article

Jean-Louis JOUBERT, « AMADOU HAMPATÉ - (1901-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amadou-hampate-ba/