TENNIEL JOHN (1820-1914)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surtout connu comme illustrateur de Alice au pays des merveilles, et de À travers le miroir de Lewis Carroll, John Tenniel a été également l'un des principaux collaborateurs du célèbre Punch. Les gravures réalisées pour le livre de Carroll révèlent en Tenniel un illustrateur et un caricaturiste. Ses illustrations pour Alice sont devenues pour la plupart des lecteurs indissociables de cette œuvre. On peut dire qu'elles constituent une sorte de garde-fou. Elles imposent à un texte sans précédent dans l'histoire de la littérature une convention issue de l'expérience de la caricature. Un conflit opposa l'illustrateur à l'auteur à propos de la représentation du personnage d'Alice. Le passage de la lecture du texte à sa transposition dans le domaine de l'image restreint singulièrement l'apport verbal de l'écrivain anglais et son pouvoir de contagion. En effet, les illustrations de Tenniel insistent sur la fonction « imageante » de l'écriture et nous montrent des personnages figurés dans un espace-temps semblable au nôtre alors que Carroll s'affranchit précisément de ces limitations. Dans la réduction qu'opère Tenniel, le nonsense du récit est conjuré par la fixité de formes qui recréent une pseudo-familiarité.

L'apport du caricaturiste est décelable dans certaines illustrations où l'on reconnaît les portraits de Disraeli (en lion) et de Gladstone (en licorne). On retrouve aussi des allusions à des compositions de Quentin Metsys et de John Everett Millais. Les références à l'actualité ont certainement provoqué chez les contemporains de Carroll et de Tenniel une sorte de connivence avec les créateurs. À l'inverse, pour le lecteur contemporain, les éléments allusifs et descriptifs de ces illustrations s'estompent, faisant apparaître leur caractère démodé. Certes, il y a charge, parodie, pastiche dans Alice mais dans le dessein de démonter les conventions de la représentation verbale. Les personnages sont des prétextes, ils n'interviennent que pour libérer les possibilités analogiques du langage. Les dessins que Tenniel a réalisés pour le texte de Carroll sont hors de toute pesanteur ; ils illustrent des situations, non des personnages. Faire le procès de l'illustration de Tenniel revient peut-être à faire le procès du caractère réducteur de toute illustration descriptive. Celle-ci rend l'œuvre prisonnière de l'actualité puis, par voie de conséquence, du passé.

—  Marc THIVOLET

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TENNIEL JOHN (1820-1914)  » est également traité dans :

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Lewis Carroll - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sophie MARRET
  •  • 1 212 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un univers étrange et onirique »  : […] Les Aventures d'Alice au pays des merveilles naquirent lors d'une promenade en bateau à laquelle Lewis Carroll avait convié Alice, Lorina et Charlotte Liddell, les filles du doyen de Christ Church. Les enfants lui demandèrent de leur raconter une histoire qu'il inventa au fur et à mesure de leur progression, comme le rapporte son ami le révérend Duckworth qui les accompagnai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-au-pays-des-merveilles/#i_2486

CARROLL LEWIS (1832-1898)

  • Écrit par 
  • Jean GATTÉGNO
  •  • 2 947 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poète et logicien »  : […] Lewis Carroll , de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson, naquit à Daresbury, petite bourgade proche de Manchester. Son père était prêtre de l'Église anglicane, ministre de la paroisse, et devait plus tard accéder à de plus hautes responsabilités. Charles était le troisième enfant d'une très nombreuse famille. La majeure partie de son enfance s'écoula à Daresbury, puis à Croft, dans le Yorkshire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-carroll/#i_2486

Pour citer l’article

Marc THIVOLET, « TENNIEL JOHN - (1820-1914) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-tenniel/