ALBINISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du latin albus signifiant « blanc ». L'albinisme est l'absence de pigmentation jaune, rouge, brune ou noire des yeux, de la peau, des écailles, des plumes ou des poils. Les animaux albinos résistent rarement à la vie sauvage, du fait de l'absence des pigments qui, fournissant une filtration protectrice, les protègent normalement des rayons lumineux. Héréditaire chez l'homme et les autres vertébrés, l'albinisme peut résulter de l'absence complète de cellules pigmentaires ou d'une atteinte du processus de migration de celles-ci vers leur localisation normale lors du développement embryonnaire, de l'absence de la stimulation hormonale nécessaire à la synthèse du pigment, ou d'anomalies métaboliques endocellulaires. L'albinisme chez l'homme est dû à l'absence de mélanine, ce pigment brun normalement présent dans la peau, les poils et les yeux. L'albinos complet possède une peau et une pilosité blanc laiteux ; l'iris est rose et les pupilles apparaissent rouges du fait de la réflexion de la lumière par le sang de la choroïde dépourvue de pigment.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ALBINISME  » est également traité dans :

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anomalies qualitatives des polynucléaires »  : […] Depuis la description de la granulomatose septique chronique, plusieurs autres anomalies granulocytaires distinctes sont décrites, certaines répondant à un défaut enzymatique précis, d'autres liées à une anomalie fonctionnelle de mécanisme encore non éclairci. –  Granulomatose septique chronique . La granulomatose septique chronique est une affect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_7638

PIGMENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Alain BOUTHIER, 
  • René LAFONT
  •  • 4 141 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Aspects génétiques de la pigmentation »  : […] La pigmentation obéit à un strict déterminisme génétique et constitue de ce fait un excellent marqueur. L'un des exemples les plus accessibles est celui des mutants albinos (dépourvus de pigments mélaniques au niveau des yeux, de la peau et des phanères), connus chez de très nombreuses espèces animales (merle blanc, éléphant blanc...) et surtout r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigmentation-animale/#i_7638

PIGMENTS

  • Écrit par 
  • Michel BARBIER
  •  • 5 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mélanines »  : […] Le nom de mélanines (du grec melas , melanos , noir) est généralement accepté bien qu'il couvre une famille de pigments très divers, à la fois par leur origine, leur structure, et parfois leur couleur. Les mélanines sont largement représentées dans les deux règnes. Ce sont des polymères dont la couleur varie du jaune au brun et au noir ; certaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigments/#i_7638

Pour citer l’article

« ALBINISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albinisme/