HUNTER ALBERTA (1897-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aux États-Unis, la frontière entre deux genres, bien distincts en Europe : le jazz et la chanson populaire, n'a jamais été bien nette. Aussi, jusqu'à une époque récente, était-il inconcevable qu'un orchestre pût se présenter devant son public sans vocaliste. Ces chanteurs et chanteuses, refusant toute spécialité, passaient sans difficulté de la rengaine la plus commerciale au blues le plus exigeant. Pendant l'entre-deux-guerres, ils se firent connaître en grand nombre non seulement avec les formations de spectacle dont ils étaient l'attraction, mais aussi avec les plus remarquables musiciens de jazz du temps qui, comme Oliver, Armstrong ou Bechet, ne dédaignaient pas de se produire en leur compagnie. C'est ainsi que Sippie Wallace, Maggie Jones, Virginia Liston, Margaret Johnson, Rosetta Crawford, Sara Martin, Eva Taylor, Maureen Englin, Hazel Smith et, last but not least, Alberta Hunter se firent une réputation qui est loin d'être usurpée.

Alberta Hunter — que l'on retrouve parfois sous le pseudonyme de Josephine Beatty, emprunté à l'identité de sa sœur — est née à Memphis, en 1897 selon les spécialistes, en 1895 selon les propres déclarations de l'intéressée. C'est à Chicago qu'elle fait, très jeune — en 1912 —, ses débuts sur la scène du Dago Frank's. Elle compose à cette époque le fameux Downhearted Blues que devait immortaliser l'immense Bessie Smith. Il lui arrivera même de remplacer la grande chanteuse dans How Come ? Puis elle s'embarque pour l'Europe et se produit à Londres, Copenhague et Paris qui deviendra, après 1923, son port d'attache. Elle fréquente alors Cécile Sorel, Ray Ventura, Joséphine Baker, Stéphane Grappelli, Django Reinhardt et signe plusieurs enregistrements avec le quintette du Hot Club de France. Pendant les années vingt, elle se produit dans [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HUNTER ALBERTA (1897-1984)  » est également traité dans :

DOWN HEARTED BLUES (B. Smith)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 288 mots
  •  • 1 média

Le blues naît dans le sud des États-Unis lorsque, après l'émancipation des esclaves et la fin de la guerre de Sécession, les Noirs prennent véritablement conscience de la dureté de leur condition. L'art du conteur vient d'Afrique ; l'accompagnement rudimentaire à la guitare ainsi que les structures harmoniques – quelques accords altérés par ces fam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/down-hearted-blues/#i_95816

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « HUNTER ALBERTA - (1897-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberta-hunter/