LEBOURG ALBERT (1849-1928)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre français. Les conflits parfois dramatiques de l'avant-garde et de la tradition, dans le dernier quart du xixe siècle, risquent de cacher l'accord qui exista parfois entre l'impressionnisme et certains tempéraments d'artistes, rebutés par la production académique, mais plus sensibles qu'audacieux. C'est ce que prouve l'œuvre de Lebourg, qui, sans rien de révolutionnaire, ne cesse de côtoyer l'impressionnisme et en assimile à l'occasion les leçons. Ce peintre de formation académique, comme d'ailleurs la plupart des membres du groupe impressionniste, découvre seul, dans les années 1870, les vertus du paysage d'après nature. Il retrouve ainsi la tradition du paysage naturaliste français, épris de peinture claire et de motifs fluides : celle de Paul Huet, de Daubigny, de Corot, plus récemment de Boudin, de Jongkind, de Lépine. Mais il va plus loin, et quand, vers 1875, à Alger, il exécute ses « séries » de paysages d'après le même motif changeant sous l'effet de la lumière (L'Amirauté, Café maure, etc.), il invente de lui-même une formule dont Monet tirera plus tard les conséquences les plus radicales. Mais sa facture demeure assez traditionnelle. Cette évolution indépendante le dispose à rencontrer les recherches que poursuit au même moment, en France, le groupe impressionniste. Et la rencontre se produit à son retour en France, en 1877. Il se lie alors avec Monet, Pissarro et Degas. Il adopte ce qui, dans la manière impressionniste, s'accorde le mieux à sa propre vision : une écriture lâche, une touche modérément morcelée, des effets nacrés directement empruntés à Renoir. Il peint avec prédilection des vues de Paris et de la Normandie, où il se retire à la fin de sa vie et dont il traduit l'atmosphère avec une fraîcheur subtile.

—  Pierre GEORGEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LEBOURG ALBERT (1849-1928)  » est également traité dans :

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 461 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Situation de l'impressionnisme dans l'histoire de l'art moderne »  : […] Que l'impressionnisme ait été suivi d'autres révolutions de sens contraire ne fait que témoigner de l'énergie de la création artistique dans cette période qui va du milieu du xix e  siècle au milieu du xx e et, par conséquent, souligne, dans cette suite de géniales contradictions, l'importance de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_18176

Pour citer l’article

Pierre GEORGEL, « LEBOURG ALBERT - (1849-1928) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-lebourg/