ROBBE-GRILLET ALAIN (1922-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une littérature au troisième degré

À compter de cette date, Robbe-Grillet va radicalement changer la nature des formants narratifs à partir desquels il opère ses montages textuels. Coupant court avec un matériel devenu trop propice aux récupérations critiques et aux réductions de sens, délaissant l'arsenal à pièges de la littérature dite des profondeurs, il trouve, dans une vulgate sado-érotique faite d'obsessions personnelles, de fantasmes stéréotypés et de « mythologies populaires », les nouveaux éléments de construction de ses textes. Débute alors ce qui sera une véritable tétralogie : La Maison de rendez-vous (1965), Projet pour une révolution à New York (1970), Topologie d'une cité fantôme (1975) et Souvenirs du Triangle d'or (1978).

Ces quatre romans emploient une même toile de fond : les paysages urbains abstraits, un environnement empreint d'une violence quelque peu elliptique, des maisons réservées à des usages particuliers, des molosses dressés à des fins curieuses, des enlèvements d'innocentes nymphettes, les expériences spéciales de médecins fous, parents de Mabuse ou de Caligari : bref toute une liaison de thèmes érotiques et d'agencements textuels qu'André Gardies a baptisés du nom d'« érotuelles ». Ces mêmes éléments se retrouvent dans la création cinématographique de Robbe-Grillet. Celui-ci, scénariste d'Alain Resnais dans L'Année dernière à Marienbad, a réalisé de nombreux films : L'Immortelle (1963), Trans-Europ-Express (1967), L'homme qui ment (1968), L'Eden et après (1970), Glissements progressifs du plaisir (1974), Le Jeu avec le feu (1975) et La Belle Captive (1983). Films auxquels leur montage savamment agencé n'ôte pas une malice primesautière qui n'est pas loin, parfois, de la gaudriole.

Ceci n'est pas faire injure à Robbe-Grillet. Révolutionnaire jovial, iconoclaste facétieux, il n'a jamais sombré dans l'esprit de sérieux. Simplement, son humour est toujours à prendre au deuxième ou au troisième degré et présuppose, de la part du lecteur, quelques connaissances livresques. La meilleure preuve de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification


Autres références

«  ROBBE-GRILLET ALAIN (1922-2008)  » est également traité dans :

LA REPRISE et LE VOYAGEUR (A. Robbe-Grillet)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 015 mots

Étonnant Robbe-Grillet ! Ce sentiment aura été partagé par une presse unanime à célébrer aujourd'hui une littérature qu'elle vilipendait jadis : le nouveau roman. L'histoire en a été rabâchée et immortalisée depuis longtemps dans les manuels de littérature française du xxe siècle. À la célèbre photo de groupe d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-reprise-le-voyageur/#i_8728

LE VOYEUR, Alain Robbe-Grillet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 087 mots

Salué dès sa parution, en 1955, par des articles demeurés fameux de Roland Barthes et de Maurice Blanchot, Le Voyeur fut plutôt froidement accueilli par la critique de l'époque qui alla jusqu'à voir dans ce texte sans héros et presque sans intrigue une manière d'aberration mentale. Il est vrai que l'entreprise littéraire qu'y pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-voyeur/#i_8728

AUTOFICTION

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 2 432 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La table de soi-même »  : […] La nébuleuse dite autofiction semble aujourd'hui se séparer en deux branches, dont l'une majore le préfixe auto- et l'autre, le substantif fiction . Doubrovsky, en dépit de sa revendication romancière, reste rivé au geste autobiographique ; Alain Robbe-grillet, lui, fuit par tous les moyens, et les plus rusés, le réalisme référentiel. Dans toute la saga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofiction/#i_8728

BUTOR MICHEL (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 2 929 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au temps du « nouveau roman » »  : […] Au cours de son Intervention à Royaumont ( Répertoire   I , 1960), Michel Butor a évoqué ses tentations, opposées – celle de la poésie, celle de la philosophie –, et la façon dont le roman lui parut le lieu de leur possible conciliation, quand il commença à écrire. Sa poésie est alors toute dominée par l'œuvr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-butor/#i_8728

DESCRIPTION, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 987 mots

La description permet de donner à voir en imagination, grâce au langage. Elle constitue une pause, un contretemps dans le flux du récit. Sa finalité représentative semble ainsi l'opposer aux visées narratives de ce dernier. Toutefois, cette distinction théorique est plus complexe dans la pratique, où il s'avère parfois malaisé de distinguer récit et description. C'est pourquoi, selon Gérard Genet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-notion-de/#i_8728

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'épidémie érotique des années 1970 »  : […] Alors que le rassemblement de Woodstock (1969) a officialisé l'ère «  Peace and Love  » et entériné une prémondialisation de la culture, les artistes de tous horizons déclarent la grande offensive du sexe à l'écran. Après avoir fait scandale avec Les Amants (1958), Louis Malle égratigne, dès 1971, le tabou de l'inceste ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_8728

LITTÉRATURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean CLÉMENT, 
  • Alexandra SAEMMER
  •  • 4 340 mots

Dans le chapitre « Une littérature en réseau »  : […] Pourtant, après les premières expérimentations sur Minitel, la conquête du Web par les auteurs de littérature numérique s’est d’abord faite avec l’idée de proposer non seulement des « contre-formes », mais aussi des « contre-circuits » aux réseaux de publication et de distribution marchands. Des sites d’auteurs ont ainsi commencé à fleurir dès les années 1990. L’opportunité offerte à tous de publ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-numerique/#i_8728

LA MODIFICATION, Michel Butor - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 195 mots
  •  • 1 média

Troisième roman de Michel Butor, La Modification a obtenu le prix Théophraste Renaudot en 1957. Cette distinction faisait suite au prix Fénéon et au prix des critiques qui avaient été attribués à deux romans d'Alain Robbe-Grillet, respectivement Les Gommes en 1954 et Le Voyeur en 1955. Cette récompense, plus médiatique que les de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-modification/#i_8728

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_8728

RESNAIS ALAIN (1922-2014)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 3 822 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le temps à l'œuvre »  : […] Alain Resnais est né le 3 juin 1922 à Vannes, dans le Morbihan. Très tôt, il se prend de passion pour le cinéma. Il filme, avec une caméra 8 mm achetée en 1935 dans une boutique du passage Pommeraye de Nantes, un Fantômas dont ses camarades sont les interprètes. Cette passion ne se démentira pas. La vidéothèque « idéale » qu'il compose soixante ans après pour la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resnais-alain/#i_8728

ROMAN - Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 683 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nouvelles techniques, nouvelle vision du monde »  : […] Les débuts du nouveau roman ne coïncident pas par hasard avec ceux de la « nouvelle vague » (expression employée pour la première fois dans L'Express , à l'automne de 1957, pour désigner une nouvelle génération de cinéastes). Les films de la nouvelle vague présentent entre autres originalités une bande-son où les voix ne sont plus hiérarchisées de manière à permettre une cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-nouveau-roman/#i_8728

ROMAN - Le roman français contemporain

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 8 085 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Autofictions »  : […] Dès la seconde moitié des années 1970, des écrivains reconnus pour leurs pratiques formalistes recherchent les modalités d'une écriture de soi qui ne sacrifie pas aux travers reconnus de l'autobiographie. Roland Barthes élit dans Roland Barthes par Roland Barthes (1975) la forme du dictionnaire. Georges Perec recourt aux listes de Je me souviens , q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-roman-francais-contemporain/#i_8728

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « ROBBE-GRILLET ALAIN - (1922-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-robbe-grillet/