BADIOU ALAIN (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les logiques des mondes

L'Être et l'événement l'annonçait déjà clairement : toute enquête métaphysique est irrémédiablement locale. Non seulement parce que tout événement a un site, mais parce que, plus généralement, il n'existe pas d'espace de pensée où se disposeraient, globalement, les étants pris en totalité. Cependant, dans ce livre, l'apparaître était encore envisagé comme une détermination intrinsèque de l'être : il appartenait à l'être d'apparaître, de même que chez Hegel il est de la nature de l'essence de se manifester. Que la vérité ait lieu ne va pourtant pas de soi. La possibilité d'un monde capable de soutenir l'éclat d'une vérité doit être établie. Logiques des mondes s'y emploie dans un style moins axiomatique que le premier tome, en faisant une part importante à la construction géométrique et surtout à la logique. Il s'agit d'examiner les conditions sous lesquelles l'ontologie s'articule à une logique de l'apparaître, c'est-à-dire non plus de l'être mais de l'être-là de ce qui apparaît dans un monde. Car ce qui vient en excès de l'être (l'événement, la vérité) doit pouvoir d'une certaine façon apparaître pour pouvoir être suivi et rendre la décision effective : il faut en parcourir localement les figures, et du même coup celles des sujets qui s'y rendent fidèles ou qui le dénaturent (« sujet réactif », « sujet obscur »). Précisons que l'apparaître désigne seulement ici une localisation : l'être-là de ce qui est, l'avoir-lieu d'une vérité. C'est pourquoi il n'est pas question du monde (au sens où l'entend la phénoménologie), mais toujours des mondes, au pluriel. Alain Badiou développe au passage une théorie de l'objet qui n'a pas d'équivalent dans les pensées issues du kantisme, qui toutes renvoient l'objet à une instance de la représentation, ou à un sujet transcendantal. Cette théorie s'appuie notamment sur une conception des degrés d'identité et de différence entre les composantes d'une situation, et sur la structure d'ordre qu'ils dessinent. Elle s'articule à une théorie formalisée de la prise de corps : [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : agrégé de philosophie, professeur dans le secondaire et à l'École nationale des beaux-arts de Lyon, membre du Centre international d'étude de la philosophie française contemporaine, École nationale supérieure, Paris

Classification


Autres références

«  BADIOU ALAIN (1937- )  » est également traité dans :

ÉVÉNEMENT, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 1 927 mots

Dans le chapitre « L'événement contre la métaphysique »  : […] Dans cette redécouverte de la notion d'événement, la phénoménologie contemporaine n'est pas en reste. Ce qui retient l'attention des phénoménologues, ce ne sont pas les événements anonymes de la nature ou de l'histoire, attestant que quelque chose s'est passé. Certains événements rendent possible une scansion du temps chronologique. Tout n'est pas également mémorable. C'est en référence à des évé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evenement-philosophie/#i_42571

Pour citer l’article

Elie DURING, « BADIOU ALAIN (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-badiou/