AÏNOUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Aïnous (Ainu) forment en Asie orientale une minorité ethnique habitant Sakhaline, les Kouriles et, de façon majoritaire, le Hokkaidō. Très différents ethniquement de leurs voisins, ils ont le teint brun clair, les yeux foncés, le nez très large, des lèvres épaisses, de longs cheveux ondoyants et un système pileux très riche sur tout le corps. Leurs traits anthropologiques les distinguent des Mongoloïdes et les rapprochent des Australoïdes.

Les origines

Vivant en pays japonais, ils ont, depuis le xie siècle, peu à peu adopté le mode de vie nippon malgré d'anciennes hostilités. En fait, leur nombre était jadis appréciable et ils occupaient une bonne moitié du Japon. Mais ils furent peu à peu refoulés vers le nord, surtout depuis la réforme de Taika (milieu du viie siècle), la cour envoyant des troupes et établissant des retranchements dans les territoires aïnous pour soumettre les habitants. Les Aïnous ne sont plus aujourd'hui que quelques milliers et semblent en voie de lente extinction. Les Aïnous furent longtemps considérés comme les premiers habitants du Japon, les porteurs de la culture Jōmon et les ancêtres des Japonais modernes (théorie des Pré-Aïnous, de Morse et Tsuboi, ainsi que théorie dite des Aïnous, de Koganei : toutes deux ont été abandonnées vers 1920). En fait, il est difficile de l'admettre, et l'on pense plus souvent qu'ils sont issus comme les autres habitants nippons d'un métissage entre un type hypothétique de Proto-Japonais et d'autres groupes venus d'ailleurs.

Une théorie japonaise postérieure considère que les porteurs de la culture Jōmon, hommes dont l'origine demeure inconnue, furent les ancêtres communs des actuels Japonais – par métissage avec des hommes de l'ouest du Japon – et des actuels Aïnous, à la suite d'un mélange avec d'hypothétiques Proto-Aïnous (théorie de Kiyono). On a pu à un certain moment, à cause de leur « tête de moujik » – encore doivent-ils peut-être ce trait à un siècle et demi d'occupation russe –, les rapprocher des Sibériens. Mais des études de l'anthropologie soviétique ont montré que les territoires de la Sibéri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : conservateur en chef du musée Guimet, directeur d'études à l'École pratique des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  AÏNOUS  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'ancienneté du peuplement d'un continent »  : […] Certes, ni les vestiges de la Caverna da Pedra Pintada ni ceux de Boquete ne sont antérieurs à 12 000 B.P. À Santa Elina, si l'ancienneté du niveau moyen tourne bien autour de 10 000 B.P., celle du niveau profond reste à déterminer. Enfin, l'âge de Monte Verde n'excède que de peu la date fatidique. Pourtant, ces découvertes confirment, elles aussi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_22044

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les épopées des Ainu »  : […] Dans la masse considérable de la production littéraire entièrement orale des Aïnous, on distingue des récits versifiés qui se subdivisent en récits à contenu mythique, kamui yukar et oina, d'une part, et en récits des hommes, les yukar proprement dits, d'autre part. Ce sont ces yukar qui se rapprochent le plus des poèmes épiques d'autres cultures. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_22044

L'ART DU GRAND NORD (dir. J. Malaurie)

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 1 123 mots

En contrepoint à la réflexion sur les arts premiers relancée par Jacques Kerchache et poursuivie avec le musée du quai Branly à Paris, les éditions Citadelles et Mazenod ont publié un somptueux volume consacré à l' Art du Grand Nord (2001). Jean Malaurie, le directeur de l'ouvrage, salue dans son introduction la « Renaissance des peuples premiers  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-du-grand-nord/#i_22044

TATOUAGE

  • Écrit par 
  • Catherine GROGNARD, 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 782 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Art de l'Orient extrême »  : […] Au Japon, le tatouage connaît à la fois un sens anthropologique et social. Un texte chinois Chroniques des Wei (350 après J.C.), fait mention de « barbares de l'est » portant des tatouages sur le visage et les corps. Dans la culture Yahoi (300 av. J.-C.- 300 apr. J.-C.) de l'ancien Japon, les autochtones portent des tatouages indiquant leur rang. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatouage/#i_22044

Voir aussi

Pour citer l’article

Vadime ELISSEEFF, « AÏNOUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ainous/