Histoire des peuples d'Extrême-Orient


AÏNOUS

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 847 mots

Les Aïnous (Ainu) forment en Asie orientale une minorité ethnique habitant Sakhaline, les Kouriles et, de façon majoritaire, le Hokkaidō. Très différents ethniquement de leurs voisins, ils ont le teint brun clair, les yeux foncés, le nez très large, des lèvres épaisses, de longs cheveux ondoyants et un système pileux très riche sur tout le corps. Leurs traits anthropologiques l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ainous/#i_0

ELEUTH

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 172 mots

Nom sous lequel les Mongols occidentaux ou Oïrat ont été connus dans l'Europe des Lumières, par déformation du nom original « Ölöt ». La popularisation du nom d'Eleuth doit être attribuée au père Amiot (1718-1793), un jésuite missionnaire qui demeura en Chine de 1750 à sa mort. Intime de l'empereur mandchou Qianlong, il fut l'un des principaux collaborateurs d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleuth/#i_0

HAKKA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 339 mots

Chinois du Nord qui émigrèrent en Chine méridionale, particulièrement dans les provinces de Guangdong et Fujian, sous la dynastie des Song du Sud (1127-1279), quand la Chine du Nord fut envahie par des tribus venues d'Asie centrale. Le nom Hakka vient de la prononciation cantonaise du mot mandarin kejia (« les hôtes »), nom qu'on donnai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hakka/#i_0

JURCHEN ou JÜRČEN

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 559 mots
  •  • 2 médias

Ancien peuple de chasseurs forestiers semi-nomades tungus (ou protomandchous), originaire de la Mandchourie orientale. Connu depuis le viie siècle, les Jürčen sont assujettis à un peuple protomongol, les Kitan, depuis la fondation de la dynastie Liao dans le nord de la C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurchen-jurcen/#i_0

KITAN ou KHITAN

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 624 mots
  •  • 1 média

Ancien peuple de pasteurs nomades protomongols, connu depuis le ive siècle, qu'on trouve installé à la fin du viiie siècle sur le territoire des actuelles Mongolie-Intérieure et république populaire de Mongolie. En 926, son chef Abaoji (872-926, du clan Yelü), qui s'était proclamé empereur une vingtaine d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kitan-ou-khitan/#i_0

MANDCHOUS

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 091 mots
  •  • 1 média

Membres du groupe toungouso-mandchou (sous-groupe des Tungus méridionaux) les Mandchous (Manchu ou Manču) sont localisés principalement en Mandchourie (ou, pour adopter la terminologie moderne, dans la Chine du Nord-Est) ainsi que, sporadiquement, en diverses provinces de la Chine proprement dite et en Mongolie-Intérieure. Complètement sinisés, ils ont, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandchous/#i_0

TANGUT

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 612 mots
  •  • 1 média

Ancien peuple d'origine tibétaine, également dénommé Mi-ñag, les Tangut fondent, vers la fin du xe siècle, dans le nord-ouest de la Chine (actuelles provinces du Shǎnxi et du Gansu, et régions de l'Ordos et du Qinghai ou Kökö-nōr), sous la direction de la dynastie Toba (nom chinois : Li), un empire connu sous son nom chinois de Xi-Xia (« Xia occidenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tangut/#i_0

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 879 mots
  •  • 12 médias

La civilisation tibétaine traditionnelle continue à exister comme un phénomène unique dans le monde moderne. Jusqu'à l'occupation du Tibet par la Chine communiste en 1959, elle était non seulement unique, mais également florissante, à en juger par ses réalisations dans les domaines religieux, littéraire et artistique. Depuis 1959, lorsque le quatorzième dalaï-lama, Tenzin Gyatso, quitta son pays p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_0


Affichage 

Opiomane en Chine, XIXe siècle

Opiomane en Chine, XIX e  siècle

photographie

Imposé à la Chine par les Britanniques pour rétablir leur balance commerciale, l'opium provoque des ravages parmi la population à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Enfants ouïghours

Enfants ouïghours

photographie

De jeunes enfants ouïghours jouent aux cartes à Kashgar, dans la province du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), en 1987. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Opiomane en Chine, XIX e  siècle

Opiomane en Chine, XIXe siècle
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Enfants ouïghours

Enfants ouïghours
Crédits : Hulton Getty

photographie