AFGHANISTAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique islamique d'Afghanistan (AF) 1
Note : Depuis la promulgation de la Constitution du 26 janvier 2004.
Chef de l'État et du gouvernementAshraf Ghani (depuis le 29 septembre 2014)
CapitaleKaboul
Langues officiellespachto, persan 4
Note : Six autres langues sont officielles localement depuis la Constitution de 2004 : le baloutchi, le kafiri (nouristani), l'ouzbek, le pamiri, le pashai et le turkmène
Unité monétaireafghani (AFN)
Population33 110 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)652 864

L'Afghanistan contemporain

Le royaume d'Afghanistan

Les réformes amanistes

C'est sous le règne de l'émir Habibullah que le premier mouvement constitutionnel fit son apparition en Afghanistan. Ses chefs les plus radicaux furent exécutés ou mis en prison. Mais le mouvement, qui avait réussi à pénétrer la cour, ne fut pas étouffé complètement, et l'un de ses membres les plus énergiques succéda à l'émir assassiné, en la personne de son fils Amanullah. Le nouveau roi inaugura son règne par la double déclaration de l'indépendance et d'une série de réformes dont l'objectif général était la modernisation de l'État afghan. La déclaration d'indépendance aboutit à une courte guerre contre l'Angleterre qui décida assez vite d'accepter les demandes du nouveau régime. Après ce succès, le nouveau souverain se mit à organiser son gouvernement sur le modèle des administrations modernes, et il introduisit une série de réformes dans le domaine social et économique. Certaines d'entre elles furent accueillies avec enthousiasme, comme l'abolition du servage, mais d'autres, surtout celles touchant au statut des femmes, provoquèrent l'hostilité des éléments privilégiés, et lorsque le roi, à la suite d'un voyage en Europe, voulut en hâter le rythme, le mécontentement éclata en révolte, et Amanullah fut forcé de quitter le pays et de chercher refuge à l'étranger.

Conflit anglo-afghan

Photographie : Conflit anglo-afghan

Photographie

Il est formellement interdit de passer cette limite et d'entrer en territoire afghan. C'est l'avertissement que l'on peut lire sur le panneau planté à la passe de Khyber occupée par les troupes britanniques, en 1919. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Nadir shah et sa famille

Après un court intervalle pendant lequel un ancien brigand occupa provisoirement le trône, un des cousins d'Amanullah, ancien commandant de son armée, s'empara de la capitale et se fit proclamer roi d'Afghanistan sous le nom de Nadir shah. Il régna pendant quatre ans, soutenu par les éléments conservateurs à l'intérieur et par la Grande-Bretagne sur le plan international. Lorsque sa politique se heurta aux critiques des éléments progressistes, il élimina les opposants d'une façon sommaire, ce qui aboutit à son propre assassinat commis par un étudiant en 1933.

Nadir shah fut suivi sur le trône par son fils Zahir, qui avait fait des étud [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 51 pages

Médias de l’article

Afghanistan : carte administrative

Afghanistan : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afghanistan : drapeau

Afghanistan : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Afghanistan : répartition des groupes ethniques

Afghanistan : répartition des groupes ethniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Engrais naturel

Engrais naturel
Crédits : Farzana Wahidy/ AFP

photographie

Afficher les 21 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  AFGHANISTAN  » est également traité dans :

AFGHANISTAN, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AÏ KHANOUM

  • Écrit par 
  • Paul BERNARD
  •  • 1 291 mots

Aï Khanoum (Tépé) est le nom local (« butte de Dame Lune ») du site d'une grande ville coloniale grecque dans l'Afghanistan du Nord, que fouille la Délégation archéologique française en Afghanistan (P. Bernard, C.R. Adadémie inscriptions et belles-lettres , 1966, pp. 127-133 ; 1967 ; pp. 306-324 ; 1968, pp. 263-279 ; 1969, pp. 313-355 ; 1970, pp. 301-349 ; 1971, pp. 385-453 ; 1972, pp. 605-632 ; 1 […] Lire la suite

AÏMAG, ethnie

  • Écrit par 
  • Jean-Luc BLANC
  •  • 936 mots

Parmi les peuples d'Afghānistān, les Aïmag (ou Aïmaq) sont les moins connus. En l'absence de tout recensement, on évalue leur nombre à plus de 480 000 (et plus de 170 000 en Iran). Habituellement, on les désigne sous le terme de Char Aïmag ou Quatre-Tribus, lesquelles sont les Djamshidi, les Firouz-Kohi, les Taimani et les Hazāra-e-Qala-i-Nao. Si leur lingua franca est le persan, il est possible […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'Allemagne unie

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 7 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'interventionnisme militaire »  : […] Le gouvernement Schröder est le premier gouvernement qui engage la Bundeswehr à participer à des frappes aériennes de l'O.T.A.N. contre la Serbie lors de la guerre du Kosovo, en 1998-1999. Le gouvernement du chancelier Kohl s'était progressivement avancé dans cette voie, sans jamais participer à des frappes ou à des combats. Le chancelier Schröder, son ministre des Affaires étrangères Joschka Fis […] Lire la suite

AL-QAIDA

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FILIU
  •  • 1 080 mots

Dans le chapitre « La première organisation terroriste mondialisée »  : […] Ben Laden, chef incontesté de l'organisation, était secondé par Ayman al-Zawahiri, un djihadiste égyptien qui va concevoir deux orientations sans précédent et leur inventer une justification inédite, en contradiction avec quatorze siècles de doctrine et de pratique de l'islam. La première de ces innovations est le concept de « djihad global », qui rompt le lien établi dans l'Histoire avec un peup […] Lire la suite

AMOU-DARIA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 052 mots

L'Amou-Daria draine la plus étendue des cuvettes hydrologiques de l'Asie moyenne ex-soviétique ; son bassin d'alimentation proprement dit s'étend en territoire fortement montagneux sur 227 800 kilomètres carrés, ce qui vaut au fleuve de rouler annuellement à son entrée dans la plaine 79 kilomètres cubes d'eau : le module est alors de 2 500 mètres cubes par seconde et le débit spécifique s'élève à […] Lire la suite

ARACHOSIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 57 mots

Province des empires achéménide, séleucide et parthe. Occupant le sud de l'Afghanistan, elle était limitée au sud par la Gédrosie (Béloutchistan). Sa capitale, Alexandrie d'Arachosie, fondée par Alexandre le Grand, est généralement identifiée avec l'actuel Kandahar. Les ivoires d'Arachosie étaient renommés. […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'arc montagneux alpin »  : […] L'arc montagneux alpin se suit en Asie occidentale, au nord de la plate-forme syrienne, dans les hautes terres de l'Anatolie et de l'Arménie, de l'Iran et de l'Afghanistan. L' Anatolie appartient tout entière au domaine des chaînes plissées tertiaires, prolongation des Dinarides balkaniques. Mais des masses rigides, anciennement consolidées, viennent s'intercaler dans l'édifice : massif des Méand […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les poudrières de l'Asie »  : […] La concentration d'armes en Asie témoigne des séquelles du partage de Yalta (1945) entre les États-Unis et l'Union soviétique, de la décolonisation et de l'affrontement entre blocs (divisions de la Corée et de la Chine). Au début du xxi e  siècle, l'Asie orientale et méridionale est traversée par trois tendances géopolitiques qui semblent contradictoires. Le cas de Cuba mis à part, elle apparaît, […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Urbanisation et développement »  : […] Avec plus de 73 millions d'habitants chacun, la Turquie et l'Iran regroupent à eux seuls plus de la moitié de la population de toute la région et confirment ainsi leur place économique et politique dominante. Troisième pays de la région par sa population, l'Afghanistan (28,4 millions d'habitants en 2009) est aussi le plus pauvre de la région, avec les taux de natalité et de mortalité les plus éle […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Afghanistan. Partage du pouvoir entre Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah. 17 mai 2020

Ashraf Ghani, vainqueur de l’élection présidentielle de septembre 2019, et l’ancien Premier ministre Abdullah Abdullah, qui revendiquait également la victoire, concluent un accord de partage du pouvoir qui met fin à plusieurs mois de crise politique. Celui-ci accorde à Abdullah Abdullah la conduite de la commission de réconciliation nationale chargée de négocier un accord politique avec les taliba […] Lire la suite

Afghanistan. Attaque meurtrière d’un hôpital. 12 mai 2020

Un commando attaque l’hôpital Dasht-e-Barchi, à Kaboul, ciblant la maternité tenue par l’ONG Médecins sans frontières. L’assaut fait entre vingt et trente morts, parmi lesquels des mères, des nourrissons et du personnel soignant. Les soupçons se portent sur l’organisation État islamique (EI). L’hôpital se trouve dans un quartier habité par la communauté chiite hazara, qui est habituellement la cib […] Lire la suite

Afghanistan. Lancement d’une enquête de la CPI sur les crimes de guerre en Afghanistan. 5 mars 2020

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) accède à la demande de la procureure Fatou Bensouda, déposée en novembre 2017, d’ouvrir une enquête sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis en Afghanistan depuis 2003, tant par les talibans que par l’armée […] Lire la suite

Afghanistan. Blocage du plan de paix américain. 2-23 mars 2020

Le 2, les talibans mettent fin à la trêve observée depuis une dizaine de jours, en raison du refus de Kaboul de libérer cinq mille de leurs combattants comme le prévoit l’accord de paix signé avec les États-Unis deux jours plus tôt. Le président Ashraf Ghani affirme ne pas être engagé par cette promesse, considérant la libération des prisonniers comme un élément des négociations avec les talibans, […] Lire la suite

États-Unis – Afghanistan. Accord entre les États-Unis et les talibans. 29 février 2020

Au terme de négociations engagées secrètement en juillet 2018 et à l’issue d’une semaine de « réduction de violence » observée par les États-Unis et les talibans conformément à leurs engagements, ceux-ci signent à Doha (Qatar) un accord qui prévoit le retrait, dans les quatorze mois, des quatorze mille soldats américains présents dans le pays et l’ouverture, en mars, de négociations de paix entre […] Lire la suite

Pour citer l’article

Daniel BALLAND, Gilles DORRONSORO, Mir Mohammad Sediq FARHANG, Pierre GENTELLE, Sayed Qassem RESHTIA, Olivier ROY, Francine TISSOT, « AFGHANISTAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/