NEURAMINIQUE ACIDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cétose à neuf atomes de carbone possédant une fonction acide et une fonction amine, l'acide neuraminique dérive de la condensation d'une molécule de mannosamine et d'une molécule d'acide pyruvique. Au cours de la cyclisation, le carbonyle en C-2 devient hémiacétalique, et un pont oxygène s'établit entre les carbones 2 et 6.

L'intérêt de cet acide est apparu lorsqu'on a découvert que ses dérivés, N-acétyle ou N-glycyle, entrent dans la composition des glycolipides de la membrane cellulaire, de certaines glycoprotéines ainsi que des déterminants antigéniques des groupes sanguins.

Il intervient dans l'hémagglutination à 4 0C des globules rouges par le virus de la grippe (réaction de Hirst). Grâce à son hémagglutinine, le virion se fixe en effet sur le récepteur cellulaire qui est une glycoprotéine liée à l'acide neuraminique. En revanche, si on élève la température à 37 0C, cette adsorption devient réversible car une enzyme virale, la neuraminidase, s'active et détruit le récepteur.

Les acides sialiques constituent une famille de dérivés de l'acide neuraminique.

—  Armand TIBI

Écrit par :

  • : professeur au Conservatoire national des arts et métiers

Classification


Autres références

«  NEURAMINIQUE ACIDE  » est également traité dans :

TAMIFLU ou PHOSPHATE D'OSELTAMIVIR

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Deux grandes familles de médicaments contre les virus grippaux »  : […] Les virus fonctionnent comme des parasites. Pour se multiplier, ils doivent pénétrer dans une cellule hôte et détourner la machinerie cellulaire pour répliquer leur matériel génétique, produire les protéines virales puis assembler des virus néoformés qui, finalement, sortent de la cellule pour en infecter d'autres. En raison de cette physiologie par détournement, il est très difficile de mettre a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tamiflu-phosphate-d-oseltamivir/#i_16150

Pour citer l’article

Armand TIBI, « NEURAMINIQUE ACIDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-neuraminique/