ACEUM (Accord CanadaÉtats-UnisMexique), anc. ALENA (Accord de libre-échange nord-américain)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

ACEUM (Accord Canada–États-Unis–Mexique)

ACEUM (Accord Canada–États-Unis–Mexique)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

1989 à 1999. Le monde contemporain

1989 à 1999. Le monde contemporain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 2 médias de l'article


Dénommé USMCA aux États-Unis (United States–Mexico–Canada Agreement), CUSMA au Canada (Canada–United States–Mexico Agreement) et T-MEC (Tratado entre México, Estados Unidos y Canadá), l'ACEUM remplace l'ALENA (Accord de libre-échange nord-américain), appelé NAFTA en anglais (North American Free Trade Agreement) et TLCAN en espagnol (Tratado de libre comercio de América del Norte). Cet accord a été signé le 30 novembre 2018 par les dirigeants de ces trois pays, Donald Trump, Enrique Peña Nieto et Justin Trudeau, et doit être ratifié par l'ensemble des parlements respectifs.

L'ACEUM représente un des ensembles économiques les plus importants du monde, avec un produit intérieur brut (PIB) de 22 milliards de dollars américains (environ 26 p. 100 du PIB mondial) et une population de près de 500 millions d'habitants.

Les États-Unis ont été à l’initiative de cette renégociation de l’ALENA et ont obtenu un accord plus favorable à leurs emplois et à leurs entreprises, en particulier dans le domaine de l’automobile vis-à-vis du Mexique et dans le domaine agricole vis-à-vis du Canada. De très nombreuses dispositions de l’ALENA sont conservées dans l’ACEUM, mais, à titre d’exemple la seule absence des mots « libre-échange » et « Amérique du Nord » dans le nouveau nom du traité illustre le protectionnisme prôné par Donald Trump.

Le 7 octobre 1992, l'ALENA avait été signé par les dirigeants de ces trois pays, George Bush, Brian Mulroney et Carlos Salinas de Gortari à San Antonio (Texas). Entré en vigueur le 1er janvier 1994, il éliminait presque tous les droits de douane entre ces États et se voulait clairement une réplique à la constitution d'une « forteresse Europe » symbolisée par le traité de Maastricht, signé également en 1992. Il avait été ratifié par le Congrès américain en novembre 1993, malgré de très vives oppositions. Celles-ci faisaient valoir les risques attachés à une telle association réunissant notamment la première puissance mondiale et un pays en développement (exploitation incontrôlée des hommes et de la nature, flux migratoires, etc.).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  ACEUM (Accord Canada - États-Unis - Mexique), anc. ALENA (Accord de libre-échange nord-américain)  » est également traité dans :

CANADA, économie

  • Écrit par 
  • Serge COULOMBE
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Le commerce international »  : […] Depuis 1995, les exportations de biens et services représentent plus de 30 p. 100 du PIB canadien. Contrairement à la majorité des pays industrialisés mais à l’instar de l’Australie et de la Norvège, le Canada est un exportateur net de ressources naturelles. Celles-ci (très variées mais dominées par le pétrole brut, le gaz naturel, les métaux et les produits forestiers) comptaient pour près de 50 […] Lire la suite

CARIBBEAN BASIN INITIATIVE (C.B.I.)

  • Écrit par 
  • Nelly SCHMIDT
  •  • 719 mots

En 1982, le gouvernement des États-Unis conçoit un projet économique et commercial relatif à la région des Caraïbes, zone géostratégique de première importance pour l'État fédéral. Soumis au Congrès en accord avec le Canada, le Mexique, le Venezuela et la Colombie, le Caribbean Basin Initiative (C.B.I., Projet pour le bassin des Caraïbes), présenté comme plan d'aide économique aux pays des Caraïbe […] Lire la suite

COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 7 533 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le rôle du président et du Congrès aux États-Unis »  : […] Dès l'indépendance et tout au long du xix e  siècle, le Congrès américain impose sa conception, fondée sur la nécessité de protéger les activités du pays et de l'isoler, au moins commercialement, du reste du monde. Durant la crise des années 1930, le protectionnisme des États-Unis atteint son point haut, le taux moyen des droits à l'importation variant, selon les années, de 40 à 47 p. 100. Mais c […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 921 mots
  •  • 5 médias

L'année 2019 se caractérise par un essoufflement de la croissance mondiale, accentué par une montée du protectionnisme et atténué par des conditions de financement exceptionnellement favorables. En passant de 3,6 à 3 p. 100, la croissance de l’économie mondiale enregistre son niveau le plus faible depuis la crise de 2008-2009. Le fléchissement est quasi général, à l’exception de l’Afrique subsaha […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2018 : croissance, restrictions commerciales et argent plus cher

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 040 mots
  •  • 7 médias

En termes de croissance, l’année 2018 semble une simple réplique de l’année précédente : la croissance mondiale du produit intérieur brut (PIB) reste à 3,7 p. 100, celle des pays avancés se maintient à 2,4 p. 100 et celle des pays en voie de développement et émergents (ou « pays du Sud »), à 4,7 p. 100. Pourtant, un certain nombre de changements affectent l’économie mondiale, qui pourraient faire […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2017 : expansion, inégalités, fragilités

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 3 863 mots
  •  • 6 médias

La croissance mondiale s’est nettement accélérée en 2017 , passant de 3,2 à 3,6 p. 100 par rapport à 2016, poussée par des taux d’intérêt faibles, un progrès des profits et des investissements, ainsi que par une hausse des prix des matières premières. Une grande partie des pays est concernée. Les pays avancés connaissent, certes, une croissance inférieure à la croissance mondiale, mais tout de mêm […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1995 : vers une redistribution des ressources mondiales

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 188 mots

Dans le chapitre « Amérique latine : l'intégration à petits pas »  : […] L'intégration latino-américaine, pour sa part, a marqué le pas en 1995. La dynamique de l'intégration s'est nettement ralentie en Amérique latine, à commencer par celle dont était porteuse l'A.L.E.N.A. (Accord de libre-échange nord-américain), qui semble avoir perdu son pouvoir d'attraction pour les autres pays de la région. Certains observateurs y ont vu la conséquence d'un désenchantement de mi […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1993 : une nouvelle année de purgatoire

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 737 mots

Dans le chapitre « Extension du régionalisme commercial »  : […] L'année 1993 a été riche en événements renforçant la tendance, amorcée au milieu des années 1980, à la concentration des échanges commerciaux dans le cadre régional. En Europe, le mouvement s'est manifesté le 1 er  novembre, par l'entrée en vigueur du traité de Maastricht instituant l'Union européenne, le 13 décembre, par l'inauguration de l'Espace économique européen et, une semaine plus tard, p […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1991 : une économie convalescente

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 8 560 mots

Dans le chapitre « La zone de libre-échange nord-américaine »  : […] La crainte d'une « forteresse Europe » n'a pas été étrangère aux initiatives pour la formation de blocs commerciaux sur le continent américain et en Asie. Ainsi, des négociations devant aboutir à la création d'une zone de libre-échange entre les États-Unis, le Canada et le Mexique se sont-elles ouvertes le 12 juin à Toronto. Ce projet N.A.F.T.A. (North American Free Trade Agreement, en français : […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire des politiques économiques depuis 1945

  • Écrit par 
  • Ruxandra PAVELCHIEVICI
  •  • 8 699 mots

Dans le chapitre « Les solutions sous l’administration Trump (2016-2020) et les perspectives  »  : […] Sous l’administration du président Donald Trump, élu en 2016, la politique monétaire de la Réserve fédérale suit la même orientation, indépendamment de la politique de l’exécutif, comme le prévoit le cadre institutionnel. En revanche, Trump exprime une critique radicale à l’égard de la politique de son prédécesseur, sans toutefois parvenir à en abroger les mesures phares, sauf dans le cas de l’éc […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ACEUM (Accord Canada - États-UnisMexique), anc. ALENA (Accord de libre-échange nord-américain) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aceum-accord-canada-etats-unis-mexique-anc-alena-accord-de-libre-echange-nord-americain/