VERCHUREN ANDRÉ (1920-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'accordéoniste français André Verchuren fut une figure emblématique des bals musette. Tout au long de sa carrière, il enchaîna les galas, sillonnant les routes de France et relançant avec d'autres la tradition des bals populaires au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Auteur de nombreux tubes, tels que Les Fiancés d’Auvergne, On va faire la java et Le Chouchou de mon cœur, il rencontra un grand succès populaire et commercial, vendant au cours de sa carrière plus de 70 millions de disques.

André Verchuren naît de parents belges le 28 décembre 1920 à Neuilly-sous-Clermont dans l’Oise. Fils et petit-fils d’accordéoniste, il apprend l’accordéon dès l’âge de quatre ans et, deux ans plus tard, fait ses premiers pas sur scène avec ses parents. À l’adolescence, il écrit et interprète ses premières compositions – parmi lesquelles figure Perles de rosée –, participe à plusieurs concours internationaux et devient champion du monde d'accordéon, en 1936. À cette époque déjà, il joue de son instrument debout, contrairement à la tradition qui voulait que les accordéonistes restent assis.

La Seconde Guerre mondiale met un frein à son brillant début de carrière. Le jeune musicien s'engage dans la Résistance, aidant les parachutistes alliés à se cacher. Arrêté par la Gestapo en juin 1944, il est torturé puis déporté au camp de Dachau jusqu’en août 1945. À son retour, plusieurs années lui sont nécessaires pour retrouver l’agilité de ses mains et toute sa virtuosité. André Verchuren reprend alors ses tournées de bals et enseigne la pratique de son instrument. En 1950, il se fait remarquer lors d’une émission publique de Radio-Luxembourg, « Swing contre musette », écoutée par des millions d'auditeurs et où il remporte les suffrages face à une formation de jazz. Le musicien est alors engagé pour animer une émission consacrée à l'accordéon sur RTL. En parallèle à sa carrière d'animateur, qu'il mènera pendant près de trente ans (sur RTL, puis sur Europe 1), l'accordéoniste continue à enregistrer des disques et à se produire devant son public, animant notamment les fêtes nationales ou encore le Tour de France. Il donne jusqu'à la fin de sa vie des prestations mêlant son et lumière et faisant danser des millions de couples. Victime d’un arrêt cardiaque, André Verchuren meurt le 10 juillet 2013, à l'âge de quatre-vingt-douze ans.

—  Universalis

Pour citer l’article

« VERCHUREN ANDRÉ - (1920-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-verchuren/