WAHID ABDURRAHMAN (1940-2009)

Chef religieux et président de l'Indonésie de 1999 à 2001. Surnommé Gus Dur par la population, Abdurrahman Wahid est un intellectuel musulman libéral et modéré dont les grands-parents ont fondé la plus grande organisation musulmane traditionaliste, le Nahdatul Ulama (N.U., Renouveau des oulémas). Il étudie le Coran dans un pensionnat religieux puis à Jakarta lorsque son père entre au cabinet du ministre de la Religion. Il entreprend, en 1963, des études des textes sacrés à l'université Al-Azhar au Caire, et revient en Indonésie au début des années 1970, sans diplôme mais initié au marxisme et célèbre pour ses écrits religieux. Il est nommé secrétaire général du N.U. en 1984 et préside un groupe de discussion politique, Forum Demokrasi, qui rassemble des dissidents et militants des droits de l'homme. Partisan du dialogue entre les religions, il est critiqué pour ses sympathies pro-israéliennes et pour avoir défendu Salman Rushdie. Les partisans de Suharto au sein du N.U. tentent, en vain, de le destituer de son poste. À la suite de la démission forcée de Suharto en mai 1998 et de l'intérim assuré par son dauphin Bacharrudin Jusuf Habibie jusqu'en octobre 1999, il est élu président par l'Assemblée consultative du peuple issue d'élections libres, face à Megawati Sukarnoputri, la fille de Sukarno, père de l'indépendance. Toutefois, sans majorité de gouvernement, soupçonné de corruption et confronté à une grave crise économique et à des violences séparatistes et intercommunautaires, notamment à Atjeh ou dans les îles Moluques, le président Wahid est destitué par le Parlement dès juillet 2001. En dépit d'une mauvaise santé, presque aveugle, il reste actif à la tête du Nahdatul Ulama. Figure historique de l'opposition à Suharto, il a, malgré son court mandat, réussit à mettre en œuvre des réformes politiques visant à réduire le rôle de l'armée et à renforcer la démocratie.

Abdurrahman Wahid et Suharto, 2000

Abdurrahman Wahid et Suharto, 2000

photographie

Ouléma tolérant et érudit, Abdurrahman Wahid (à gauche) est élu président de la République indonésienne en 1999 après la démission forcée du dictateur Suharto, au pouvoir depuis 1967, qu'il n'a eu de cesse de critiquer. Ici, en mars 2000, les deux hommes se rencontrent à Jakarta. 

Crédits : AFP/ Getty

Afficher

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  WAHID ABDURRAHMAN (1940-2009)  » est également traité dans :

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 696 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les élections du 7 juin 1999 et la présidence Wahid  »  : […] formations islamistes (Parti de la justice et Parti de la lune et de l'étoile). Le 20 octobre 1999, une assemblée extraordinaire du nouveau Parlement élit Abdurrahman Wahid comme chef de l'État et Megawati comme vice-présidente. Wahid, dont le parti (P.K.B.) ne disposait que d'une cinquantaine de sièges sur 462 à la Chambre basse, n'avait pas de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-l-indonesie-contemporaine/#i_23121

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 433 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Entre radicalisation et modération »  : […] L'islam politique s'unit alors de nouveau pour élire à la tête de l'État un musulman libéral, Abdurrahman Wahid, le chef du Nahdatul Ulama. Après un début de réforme politique, il s'enlise dans le système et laisse dégénérer le conflit des Moluques, où chrétiens et musulmans s'affrontent au prix de milliers de morts entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_23121

SUKARNOPUTRI MEGAWATI (1947-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 632 mots

se retire, tout le pays s'attend à ce que l'Assemblée du peuple élise Megawati Sukarnoputri à la tête de l'État. Le 20 octobre, l'Assemblée choisit Abdurrahman Wahid, candidat du Parti du réveil national (Partai Kebangkitan Bangsa, P.K.B.), déclenchant de nombreuses protestations de la part des fidèles de Megawati. Le lendemain, celle-ci est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/megawati-sukarnoputri/#i_23121

TIMOR ORIENTAL

  • Écrit par 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD, 
  • Frédéric DURAND, 
  • Universalis
  •  • 4 717 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Indépendance et terreur  »  : […] du peuple issue des élections libres de juin 1999 s'est réunie le 20 octobre et a reconnu l'indépendance de Timor oriental. Elle a porté à la présidence Abdurrahman Wahid, musulman modéré et grand défenseur des droits de l'homme, et à la vice-présidence, Megawati, fille de Sukarno (président d'Indonésie de 1945 à 1967). Très populaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/timor-oriental/#i_23121

Pour citer l’article

« WAHID ABDURRAHMAN - (1940-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdurrahman-wahid/