ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [1896]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

6 avril

La veille, jour de Pâques – heureux hasard du calendrier – pour les orthodoxes comme pour les catholiques, la statue de Georgios Averoff, érigée en l'honneur du généreux mécène à l'entrée du stade Panathénaïque, a été inaugurée sous une pluie battante en présence de la famille royale.

Ce jour, à 15 h 15, la famille royale – en tête le roi Georges Ier en habit de général d'infanterie et la reine Olga tout de blanc vêtue – fait son entrée sur le stade. Accueillis par le prince Constantin et le Conseil des ministres, ils prennent place sur des sièges de marbre recouverts de velours rouge. Les ministres et les ecclésiastiques, dont le père Henri Didon, se trouvent à leur droite ; à leur gauche sont installés Pierre de Coubertin, les membres du C.I.O. et les représentants des délégations étrangères. Le prince Constantin prononce un bref discours et s'adresse au roi ; celui-ci se lève et, d'une voix forte, déclare : « Je proclame l'ouverture des premiers jeux Olympiques internationaux d'Athènes. » Au centre de l'arène où ont été placées deux statues d'Hermès découvertes dans les fouilles du stade antique, l'orchestre – deux cent cinquante chanteurs et musiciens – joue l'Hymne olympique, cantate de Spyridon Samaras, sur des paroles du poète Costis Palamas. À la demande de la foule, conquise par la musique à la fois douce et martiale, émue par les paroles évoquant l'esprit antique, et du roi, l'hymne est bissé. La cérémonie d'ouverture s'achève, Coubertin semble heureux, les compétitions sportives peuvent commencer.

Au son du clairon, les épreuves d'athlétisme débutent par les séries du 100 mètres (deux concurrents par série sont qualifiés pour la finale). Francis Lane (États-Unis) gagne la première série, en 12 s 1/5, devant le Hongrois Szokolyi (12 s 3/4) ; ses compatriotes Thomas Curtis (12 s 1/5) et Thomas Burke (12 s) s'adjugent les deux autres. Le roi Varazdat d'Arménie, pugiliste, dernier olympionike en l'an 396, a enfin un successeur : le premier champion olymp [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [1896] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1896-1ers-jeux-olympiques-d-ete/