ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [1896]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

10 avril

Doublé fraternel au revolver d'ordonnance à 25 mètres : le capitaine d'infanterie John Paine (États-Unis) devance son frère Sumner Paine.

Les deux dernières épreuves de gymnastique se déroulent ce jour. Alfred Flatow devance Louis Zutter aux barres parallèles. Les Grecs Nicolaos Andriakopoulos et Thomas Xenakis se montrent tellement supérieurs dans l'épreuve de corde lisse que la plupart de leurs concurrents préfèrent renoncer ; Andriakopoulos, qui grimpe les 14 mètres en 23,4 s, s'impose.

L'effervescence gagne le stade. On a en effet décidé de réduire le prix des places, plusieurs finales sont au programme, et c'est le jour du marathon. Thomas Burke (États-Unis), dont la position moderniste au départ (accroupi) étonne le public, gagne le 100 mètres en 12 secondes, devant Fritz Hofmann (Allemagne), 12 s 1/5, Alajos Szokolyi (Hongrie) et Francis Lane (États-Unis), 12 s 3/5, classés ex aequo, l'Américain Thomas Curtis ayant déclaré forfait pour se réserver en vue du 100 mètres haies. Bien lui en a pris, puisqu'il remporte cette épreuve d'un rien, devant son unique adversaire, le Britannique Grantley Goulding (17 s 3/5 pour les deux hommes). L'éclectique Ellery Clark gagne le concours de saut en hauteur en franchissant 1,81 m, ses compatriotes James Brendan Connolly et Robert Garrett en restant à 1,65 m. Le saut à la perche et la lutte sont interrompus par l'arrivée du marathon. L'entrée dans le stade de Spiridon Louys, numéro 17, un berger de vingt-cinq ans du village de Maroussi, est ponctuée par un tonnerre d'applaudissements. Il a couvert les 40 kilomètres en 2 h 58 min 50 s, et devance son compatriote Kharilaos Vassilakos (3 h 6 min 3 s) ; Spiridon Belokas, arrivé en troisième position, est disqualifié car il a effectué une partie du trajet en automobile ; le Hongrois Gyula Kellner (3 h 6 min 35 s) récupère donc cette position et précède six autres Grecs, dont on n'a pas enregistré la performance. Après cette effervescence, les compétitions de saut à la perche et de lutte peuvent reprendre, devant un public de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [1896] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1896-1ers-jeux-olympiques-d-ete/