Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Théosophie

Articles

  • JUNG-STILLING JOHANN FRIEDRICH (1740-1817)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 681 mots

    Fils d'un tailleur du duché de Nassau-Siegen, Jung-Stilling reçoit dans son enfance une éducation piétiste. Instituteur jusqu'en 1762, il se met ensuite à voyager, éprouvant cette année-là une illumination en même temps qu'il se sent dirigé par la Providence. Jusqu'en 1768, il ne cesse d'étudier, acquérant...

  • KIRCHBERGER NIKLAUS ANTON (1739-1799)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 186 mots

    Praticien bernois, Niklaus Anton Kirchberger n'a pratiquement pas laissé d'ouvrages, mais sa correspondance avec un grand nombre d'« illuminés » témoigne de son influence et constitue l'un des documents les plus précieux sur la théosophie au xviiie siècle. Ami de Rousseau...

  • KNORR VON ROSENROTH CHRISTIAN (1636-1689)

    • Écrit par Michel GAREL
    • 474 mots

    Théosophe et kabbaliste protestant. Fils d'un pasteur silésien, Knorr von Rosenroth courut l'Europe pendant plusieurs années et, au cours de ses voyages, entra en contact avec des cercles d'érudits s'intéressant au mysticisme. Pendant sa période de formation, il fut profondément influencé par les écrits...

  • LAVATER JOHANN-CASPAR (1741-1801)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 799 mots
    • 1 média

    Pasteur à Zurich, Lavater ne quitte guère sa ville ni son ministère, sinon pour entreprendre quelques voyages auxquels le pousse un goût inextinguible de révélations ineffables. Il est une bien curieuse et bien attachante figure. Jeune homme, il s'intéresse aux problèmes politiques de son pays presque...

  • MARTINES DE PASQUALLY (1710-1774)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 990 mots

    D'origine incertaine, Martines de Pasqually, personnage dont l'évolution spirituelle reste encore mal connue faute de documents, apparaît tout à coup vers 1754 ; il commence alors une carrière de thaumaturge, surtout de théurge, et s'impose d'emblée comme un théosophe considérable, un mage nanti...

  • MORE HENRY (1614-1687)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 319 mots

    Ce « platonicien de Cambridge » est un penseur qui intéresse à la fois l'historien des sciences religieuses et ceux de la théosophie, de la philosophie et même de la littérature anglaise. Henry More fut surtout un théosophe au sens le plus vrai et le plus pur de ce terme, en ce qu'il a cru...

  • OBERLIN JEAN FRÉDÉRIC (1740-1826)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 420 mots

    Pasteur du Ban de la Roche (Steinthal, près de Schirmeck), Oberlin exerce à partir de 1767, un peu comme son correspondant Lavater, une profonde influence en divers milieux au cours d'un apostolat de nature souvent fort théosophique. Son rayonnement ne se limite pas à sa paroisse : on voit M...

  • ŒTINGER FRIEDRICH CHRISTOPH (1702-1782)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 752 mots

    À son époque, Œtinger apparaît comme le père de la théosophie chrétienne en Souabe. Tempérament impressionnable (il a des contacts personnels dans le royaume des esprits), de très bonne heure pieux et mystique, il se nourrit d'abord de Malebranche, puis il découvre la Cabala denudata...

  • PERNETY ANTOINE JOSEPH (1716-1801)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 800 mots

    Bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, traducteur de Wolf et de Swedenborg, collaborateur de la Gallia christiana, auteur d'un Dictionnaire portatif de peinture, de sculpture et de gravure (1757), Antoine Pernety est un esprit presque universel. La lecture de l'Histoire de la philosophie...

  • SAINT-GEORGES DE MARSAIS CHARLES HECTOR DE (1688-1755)

    • Écrit par Antoine FAIVRE
    • 532 mots

    Né à Paris, Charles Hector de Saint-Georges de Marsais (ou Marsay) se retire d'abord dans l'ermitage de Schwarzenau où il se livre à l'oraison et à la lecture des œuvres d'Antoinette Bourignon. Lieutenant à l'armée en Brabant, il résigne son engagement, puis se rend avec deux autres mystiques (le...

Médias

Annie Besant

Annie Besant

Henry Steel Olcott

Henry Steel Olcott

Jan Baptist van Helmont

Jan Baptist van Helmont